En plein conseil, Sophie Joissains démissionne de la vice-présidence de la métropole

Ex
Bref
le 19 Nov 2021
8

La nouvelle maire UDI d’Aix-en-Provence tient son premier coup d’éclat sur la scène politique. Lors de l’assemblée plénière métropolitaine, ce vendredi après-midi, dans une prise de parole sur la question des orientations budgétaires, Sophie Joissains n’a pas retenu sa colère. Elle a annoncé démissionner de son poste de vice-présidente en charge de la réforme métropolitaine après une charge frontale contre l’attitude de la présidente, Martine Vassal (LR), au sujet des négociations avec le gouvernement desquelles elle dit être tenue à l’écart. “C’est inacceptable madame la présidente d’avoir un double discours de cette manière-là”, a-t-elle lancé avant de présenter sa démission d’une “vice-présidence totalement factice”.

L’élue a poursuivi sa charge, accusant Martine Vassal de faire pression sur les maires de la métropole via l’aide aux communes du conseil départemental. “Nous savons que cela conduit à une pression sur la parole des uns et des autres”, a fustigé Sophie Joissains. La présidente de la métropole lui a demandé en réponse d’être “à la hauteur”, remettant en cause la légitimité de la maire d’Aix, qui a hérité son siège des mains de sa mère, en septembre dernier.

Avec Julien Vinzent

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. gastor13 gastor13

    Elle est excellent Martine qui dénonce l’héritage de Sophie… Elle parle en connaissance de cause, elle qui doit tout au transfert de pouvoir de Jean-Claude !
    Tous ces élus sont pitoyables, et quand on essaie de les remplacer on tombe sur aussi mauvais (n’est-ce pas Benoît ?)

    Signaler
  2. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Là, ça pourrait devenir marrant si, in fine, il ne s’agissait pas de l’avenir de notre territoire et de ses habitants. Entendre Madame Vassal interroger la “légitimité” de Madame Joissains fille, alors que la première est une battue du suffrage universel qui ne doit sa présidence métropolitaine qu’à un repêchage très discutable du point de vue du respect des électeurs, c’est quand même inattendu.

    Signaler
    • julijo julijo

      et si il ne s’agissait pas de nos impôts, allègrement utilisés par ces gens là ; particulièrement incompétents et inconséquents.
      A ce niveau là : la métropole, je trouve ça inquiétant effectivement pour l’avenir de notre territoire ; il y a un vieux proverbe, “les loups se battent entre eux, mais ne se dévorent jamais”
      gageons que les bisbilles vassal-joissains fille seront du même ordre que les anicroches gaudin-joissains mère !

      Signaler
  3. Brallaisse Brallaisse

    Nous y voilà , nous bien sommes bien dans caniveau . Le système Vassal est en train de s’écrouler, elle n’a plus les moyens d’acheter les maires, elle la joue individuel afin de sauver sa ” gamelle”vis à vis du gouvernement, Joisains lui claque dans les doigts, et Cristiani est en train de faire pareil.Double langage, comportements au raz des pâquerettes,et ce n’est que le début.J’attends maintenant les boules puantes et les dossiers qui n’auraient jamais dû sortir.
    Vivement le prochain épisode !

    Signaler
  4. Manipulite Manipulite

    Crêpage de chignon à droite. Joissains III a du mal à tenir ses nerfs. Pas rassurant.

    Signaler
  5. Patafanari Patafanari

    Sur un air connu : … Car aucune femme sur la planète
    Ne sera jamais plus con que son frère
    Ni plus fière ni plus malhonnête
    À part peut-être, Madame Thatcher

    Signaler
  6. jemamo13 jemamo13

    La mise sous tutelle de cette métropole c’est pour quant?

    Signaler
    • Electeur du 4-5 Electeur du 4-5

      Novembre 2018 au plus tard si le bon sens avait été suivi.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire