EELV investit le député suppléant LREM Dominique Sassoon à Aix-en-Provence

Décalage
Bref
le 15 Nov 2019
2

En juillet, son parti La République en marche lui a préféré Anne-Laurence Petel, la députée qu’il supplée à l’Assemblée nationale. Proclamé « marcheur libre » en septembre dans La Provence, Dominique Sassoon a annoncé ce jeudi qu’il mènera la liste d’Europe écologie – les Verts (EELV) aux municipales à Aix-en-Provence.

Cette décision d’EELV a suscité l’incompréhension du collectif Aix en partage, qui réunit plusieurs partis de gauche dont le PS, le PCF et la France insoumise. « Je suis contre les extrêmes et FI n’en est pas loin », pose l’intéressé dans La Marseillaise, ne se disant d’« aucun bord politique ».

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    De plus en plus « ni de gauche, ni de gauche », EELV, non ? En tout cas, avec un candidat de 69 ans qui navigue d’une étiquette à l’autre au gré des opportunités, les écolos aixois visent clairement le renouvellement des pratiques politiques et des générations…

    Signaler
    • leravidemilo leravidemilo

      Oui c’est ma foi fort clair. Et c’était quelque peu prévisible semble t il. C’est que nous sommes entré dans une période où la recherche « d’opportunités » s’intensifie considérablement. Et ce monsieur D Sassoon en est comme un symptôme, lui qui est passé de l’état de marcheur (de la « république » parait il) à celui de « marcheur libre », avant que de passer visiblement en « roue libre », mais avec seul but de franchir la ligne d’arrivée, celle qui donne le pouvoir. Il représente donc le profil type pour être accueilli (ou exporté dans une phase suivante, c’est selon) par les verts. Ils ont toujours été les meilleurs pour accueillir (et/ou exporter par la suite) les passagers clandestins et les coucous en recherche de nids… La liste est longue, et même interminable au niveau national de F De Rugy à B Pompili ou Cohn Bendit et … mais pour rester au niveau local, rappelons nous des exemples emblématiques de M Lambert ( de ses chasses à la glu et autres Institut d’économie circulaire sponsorisé par Alteo/boues rouges…) de M Karim Zéribi et ses divers exploits, ou encore de ce bon M J.M Governatori de l’A.E.L… L’unique objectif est bien le même que celui des « accueillis », la même ligne d’arrivée, le pouvoir! Bien sur ils sont typiques des « ni de gauche ni de gauche », mais ils nous répondrons sans doute, que c’est quand même pas de leur faute si les tenanciers du pouvoir appliquent une politique de droite!

      Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire