Christophe Castaner confirme qu’il présidera le conseil de surveillance du port

recasage
Bref
le 27 Sep 2022
30

Christophe Castaner, ancien ministre de l’Intérieur du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, confirme au quotidien La Croix qu’il prendra la présidence du conseil de surveillance du Grand Port maritime de Marseille (GPMM), information révélée par Renaud Muselier dans La Provence en fin de semaine dernière.

Ce ne sont pas en réalité de nouvelles fonctions. C’est une présidence non exécutive et non rémunérée, explique à La Croix l’ancien maire socialiste de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) qui a été battu aux dernières législatives. J’ai vu quelques réactions du RN qui semblent oublier cela. C’est pour moi plutôt un soutien au projet présidentiel et au port dans le cadre de Marseille en grand.” Le poste de président du conseil de surveillance du GPMM était vacant depuis décembre 2020.

Source : La Croix

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Marc13016 Marc13016

    Souhaitons que cette nomination imprime un tournant dans la gouvernance du port de Marseille. Plus d’intégration dans l’urbanisme de la cité ? Quelques bandes de terrain rétrocédées pour des pistes cyclables dans Marseille ? Moins de trafic polluant dans la Ville ? Moins de cogestion / soumission aux barons des quais ? Plus de boulot sur la bande côtière ?
    Il y a de beaux sujets à saisir pour un ancien ministre, et notamment ministre de l’intérieur. Espérons qu’il mettra du cœur à l’ouvrage !

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Les enjeux d’un port comme celui de Marseille vont bien au delà de cela.
      Le GPMM cest Marseille-Fos…. 1er port de Méditerranée. Siege de la CMA CGM 3e compagnie mondiale.
      Port d’hydrocarbures, de containers, de minerais, de croisière, + arrivée de cables de télécommunications depuis Shanghai/data centers….

      Signaler
  2. barbapapa barbapapa

    Il peut faire beaucoup de bien à la ville, par ex rendant à la population l’accès piéton aux 7 km de façade maritime : la Grande Jetée ou Digue du Large, via les 2 ponts tournant et levant. C’est plutôt facile à faire : une petite organisation, une mini surveillance, quelques parements de pierres à refaire et surtout de la bonne volonté et beaucoup moins de mauvaise foi et d’égoïsme du GPMM sur ce sujet. Qu’il s’investisse à fond, et s’il réussit, il ne sera pas loin d’ensuite pouvoir postuler pour être le prochain maire de Marseille ! + Message à Monsieur Payan et aux élus de la ville : on a oublié la promesse électorale du Printemps Marseillais de rendre l’accès de la digue à la population ? On n’a rien entendu à ce sujet, alors que la ville siège au conseil d’administration du GPMM ???

    Signaler
    • LOU GABIAN LOU GABIAN

      Quand il y a des conflits de pouvoir on met une tanche pour gouverner

      ce ne sera pas Castaner qui solutionnera les grands enjeux du port

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Et les grands enjeux du port ce n’est pas l’accès public à la digue du large.

      Signaler
  3. Jean-Louis MICHEL Jean-Louis MICHEL

    A mon avis une bonne décision car castaner est l’un des rares a avoir compris comment Marseille fonctionnait entre dealers des quartiers nord et marchands de sommeil.

    Signaler
    • julijo julijo

      manifestement, il n’a pas compris, déjà, comment les citoyens de forcalquier fonctionnaient et ils sont, combien ? 5 000 ? alors marseille !!!! il aurait compris quoi ? les clubs de poker !
      il gravite dans les cabinets ministériels, depuis les années 80/90, et il a un parcours pour le moins chaotique, si il était efficace ça se saurait !

      Signaler
  4. vékiya vékiya

    il n’y a pas de petits profits, tant qu’il peut rafler de la thune.

    Signaler
    • Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

      “C’est une présidence non exécutive et non rémunérée”
      Il y a une contratition.

      Signaler
    • vékiya vékiya

      sans aucun avantages évidemment

      Signaler
    • Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

      les quel ?

      Signaler
    • Jean Pierre RAMONDOU Jean Pierre RAMONDOU

      Vous insinuez sans apporter aucun élément d’information

      Signaler
  5. julijo julijo

    mouais, mouais, mouais !!!
    recyclage ? comme quelques autres anciens ministres battus aux législatives ? ou remerciements pour l’élection d’estrosi ?
    si castaner bosse autant qu’à l’intérieur, autant que dans ses relations avec le gouvernement, on n’est pas sauvé.
    tous les belles espérances des contributeurs ci-dessus vous s’envoler quand ils auront compris le mot important : “non executive”
    déjà que, payé, il fatiguait pas beaucoup….là, non rémunéré, ca va donner.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Voilà voilà… vous avez tout résumé…

      Signaler
  6. LOU GABIAN LOU GABIAN

    CASTANER MAIRE DE MARSEILLE

    Signaler
    • petitvelo petitvelo

      et le J4 transformé en casino boite de nuit !

      Signaler
  7. Brallaisse Brallaisse

    Rigolo les commentaires, nous parlons du GPMM et le gros soucis c’est la digue du large . Escartefigues sera t’il performant ? On le souhaite, car si il peut contrôler les délires de la direction actuelle et le délitement de cette institution et de ses performances ,cela serait pas mal.
    Ce qui serait bien aussi , c’est qu’il remette chacun à sa place et notamment Ruas qui va inévitablement venir lui cirer les SEBAGo ous sommes dans le Maritime

    Signaler
  8. Marc13016 Marc13016

    ça devrait pas être trop pénible pour M. Castaner de décrocher son téléphone pour appeler le ministre de tutelle du GPMM (l’économie ?, les territoires ?, l’écologie ?! enfin, il doit savoir) : Qu’il engage la réduction du périmètre de de la concession du port, pour lui enlever le secteur de Corbière. ça fera toujours 80 000 € /an d”économie de loyer à la Mairie ! (il paraît qu’elle paye ça au port, “propriétaire” de ce bout de sable blanc, “héritage” du temps où des péniches acheminait du trafic sous le tunnel du Rôve).

    Signaler
    • Pascal L Pascal L

      Totalement d’acord !
      Il est grand temps de redéfinir le périmètre et les missions du GPMM, un “état” dans le département qui n’a pas de compte à rendre aux citoyens et qui se lance dans la spéculation immobilière sur la côte marseillaise alors que ce n’est pas son mandat historique.

      Signaler
  9. MarsKaa MarsKaa

    C’est une info qui n’apportera rien, ni au port, ni à Marseille, étant donné le poste, et la personnalité nommée.
    C’est un jeu de chaises musicales. Qui n’a d’importance que pour les joueurs et le chef d’orchestre.
    Ici Muselier, Vassal, Macron, Castaner…

    Signaler
  10. Marc13016 Marc13016

    “C’est pour moi plutôt un soutien au projet présidentiel et au port dans le cadre de Marseille en grand”, qu’il a dit.
    Quand il aura fait un ou deux footing sur la digue du large, il comprendra peut être des choses. S’il en faisait avec son ancien pote B. Payan (on peut supposer qu’ils ont été potes du temps du parti socialiste …), là, ils pourraient comprendre des choses à deux. Le début d’une dynamique politique …
    C’est fou ce que ça éclaircit les idées, les footings en bord de mer !!! Faudrait le proposer à tous les édiles locaux : un renversement de perspective, avec Marseille vue du dehors, ça fait le plus grand bien.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vrai,à ceci près que les grands democrates de la CGT vont une fois de plus tenter de bloquer le port avec leurs Audi et Mercedes-Benz afin de faire en sorte qu’un éventuel empecheur de tourner en rond fasse quelque chose contre le système portuaire ,les mêmes que FO à la mairie.
      Marseille est belle, mais de loin,c’est ce que je dis vu d’avion ou du ferry en arrivant dans la rade

      Signaler
  11. Marc13016 Marc13016

    Justement, si le président du conseil de surveillance du port se heurte aux “démocrates” CGTistes sur la digue du large, il pourrait comprendre dans quel système il travaille. Et impulser un changement, s’il en a le courage.
    Même si sa fonction est “non exécutive et non rémunérée”, il l’a acceptée, faut qu’il l’assume.
    Quand aux “vrais” enjeux du port, Augmentation du Trafic, Connexion au Fluvial, DataCenters, retombées économiques, etc, OK, ils sont importants. Mais les enjeux d’urbanisation et d’accès à la mer par les Marseillais le sont tout autant.
    Tout ça peut se discuter intelligemment, si on veut bien sortir des fonctionnements de meutes. Là réside peut être la mission de M. Castaner : orienter les énergies vers l’intérêt général, pas les intérêts de tel ou tel clan.
    Vazy, mouille le maillot !

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Vous pensez que M.Castaner ne defend ici aucun camp ?

      Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    Bien sûr qu’il travaille pour un camp,celui du développement du GPMM en essayant d’imposer des règles environnementale ( les ports d’Europe du Nord ont 10 ans d’avance) et surtout de faire monter le trafic portuaire. Le GPMM est aujourd’hui en troisième division.Tous les secteurs sont à la ramasse, containers,vracs,mineralier et un risque majeur sur les ferries.
    Marseille à de sales habitudes et la CGT y contribue largement mais elle n’est oasis la seule.
    Après l’accès à la digue ………..,oui mais l’essentiel n’est pas là.

    Signaler
  13. Marc13016 Marc13016

    L’essentiel, je dirais que c’est le changement d’approche dans la gouvernance de cette structure industrialo-économico-urbano-étatique.
    L’urbain est sûrement plus essentiel dans Marseille, l’industrialo-économico-étatique est sûrement prépondérant à Fos.
    (M. Castaner pourra aussi faire un footing sur les plages de Fos, ça sera pas perdu pour construire sa vision d’ensemble !).

    Signaler
  14. Pascal L Pascal L

    Effectivement le GPMM est aussi une épine dans le pied de Marseille :

    Des espaces qui pourraient logiquement (car en bord de mer d’une immense métropole) être attractifs qui sont “stérilisés” par une vision passéiste.

    D’un coté on cherche à vendre des appartements globalement “assez chers” sur Euromed mais on laisse ce bord de mer occupé par des hectares de parkings de voitures à destination du Maghreb, des terminaux minéraliers pour alimenter la Savoie en alumine et des “data center” énergivores qui ne créent quasiment aucun emploi (on le vend dans les média lèches bottes en disant “Marseille c’est le Hub vers l’Afrique et le moyen orient, Marseille deux points zéro “, sauf qu’un hub , c’est zéro,zéro en terme de revenu et ça coute un bras – 1 avec beaucoup de zéro derrière -en termes de contraintes énergétique).

    Un élu me disait en off : on pourrait transférer une partie du fret qui ne rapporte rien à la ville sur la zone de Fos qui n’est pas habité mais il y a une poignée de dockers qui s’y opposent. Une poignée qui enfument 50 000 riverains et qui se targue de défendre le peuple. Cherchez l’erreur.

    Signaler
  15. Marc13016 Marc13016

    Oui, effectivement, la légende des “Barons des quais”, comme je disais, est tenace. Et elle est très probablement une réalité : on a eu une illustration il y a quelques années, où les dockers ont quasiment agressé des élus venus faire un tournage sur le port, à l’occasion de l’expédition de fournitures humanitaires organisée par la Mairie. Un “chef” de docker est venu leur expliquer, pas gentiment, qu’ils ne pouvaient pas rester là, qu’il aurait fallu leur demander la permission (aux dockers), alors qu’ils l’avaient demandée à la direction du port !
    J’ai rien contre les dockers. Ils affirment défendre des emplois qui font vivre 600 familles dans Marseille. Très bien, mais il y a plus de 60 000 autres familles, et plus de 600 000 habitants, qui pourraient profiter d’une urbanisation harmonieuse du bord de mer, y compris d’activités génératrices d’emplois sur ce domaine foncier.
    M. Castaner pourrait s’atteler à établir un dialogue équilibré avec eux. Tiens, si il y arrive, je pourrais voter pour lui comme Maire un de ces jours …

    Signaler
    • Patafanari Patafanari

      Après Bob Morane contre tout chacal , Castaner contre tout docker. On peut rêver…

      Signaler
  16. Brallaisse Brallaisse

    Avec les dockers, ce n’est qu’une histoire de pognon.Tout est à vendre et surtout les dockers de la CGT. Rappelez vous la dernière négociation, ils ont même récupéré une prime de traumatisme du fait qu’ils passaient dans le privé, sans parler des salaires des grutierspar rapport au temps de travail .
    Alors Christophe Castaner si jamais il vous prenait l’envie de viser la mairie, entraînez-vous avec les “cocos” véhiculés en BMW ,vous aller casquer un peu ,car à la mairie avec FO cela va nous coûter un bras sinon les deux.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire