Les salariés d’Elior attaquent la justice pour lenteur après une procédure de 30 mois

Tortue
Bref
Lisa Castelly
17 mars 2017 0

En 2012, 84 salariés de l’entreprise de nettoyage Elior réclamaient devant les prudhommes à leur employeur l’obtention d’une prime du 13e mois, qui n’était alors concédée qu’aux cadres. Le 31 mars 2015, ils obtenaient finalement réparation, et 7000 euros chacun de primes non versées, explique La Provence dans son édition du jour. Il aura tout de même fallu 30 mois, presque 3 ans, pour que justice se fasse. C’est pour dénoncer cette lenteur que les 84 salariés concernés ont décidé d’attaquer l’État devant le tribunal de grande instance de Marseille.

L’affaire se plaidait ce jeudi. L’avocat des salariés a fondé sa plainte sur un « délai déraisonnable » dont « la responsabilité incombe à l’État ». « La lenteur est une double peine pour des salariés qui bataillent pour faire reconnaître une inégalité de traitement au sein de leur entreprise », a expliqué Me Roger Vignaud au quotidien. L’agent judiciaire de l’État a proposé une indemnisation de 1000 euros par requérant, tandis que l’avocat en demande 5000. La décision, mise en délibéré, sera connue le 4 mai prochain.

0
commentaires
Source : La Provence

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire