Appel au rassemblement contre l’extrême droite ce samedi au Vieux-Port

Barrage
Bref
le 15 Avr 2022
25

Plusieurs organisations, dont la Ligue des droits de l’homme, la CGT ou encore la FSU appellent à un rassemblement national, ce samedi, contre l’extrême droite. “L’extrême droite est à nouveau présente au second tour de l’élection présidentielle, forte d’un niveau de voix jamais atteint. Nous refusons de la voir accéder au pouvoir”, écrivent dans un communiqué ces organisations qui ne veulent “pas de Marine Le Pen à l’Élysée”. À Marseille le rendez-vous est fixé à 14 heures sur le Vieux-Port.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Les urnes plutôt que la foule.
    Je voterais pour mon candidat JLM, j’aurais un bulletin nul (j’ai l’habitude…!) . J’aurais fait mon devoir et j’exercerais mon droit.

    Signaler
  2. vékiya vékiya

    lors du premier tour il fallait faire barrage à lepen pas à mélenchon

    Signaler
  3. Patafanari Patafanari

    Je ne fais barrage à personne. Suis-je un libéral ou un crypto fasciste qui s’ignore ? (ou un bolchevique en embuscade…)

    Signaler
  4. Opiniatre Opiniatre

    Les 3 commentaires précédents illustrent bien le problème. Je, je et je. Comme si on votait pour soi, pour être d’accord avec soi-même, ou pour punir les autres de ne pas avoir bien voté au premier tour.
    Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour les autres, pour les Noirs ou les arabes de France, pour les Ukrainiens, pour ceux qui vont subir le réchauffement climatique dans 20 ans…
    On ne choisit pas entre la peste ou le choléra ! En fait, moi je choisis. La peste est mortelle, le choléra se soigne avec des antibiotiques. Donc non, 1000 non, Macron et Le Pen ne sont pas équivalents, comme De Gaulle et Pétain, comme Churchill et Hitler, comme Orban et l’opposition libérale hongroise, comme Poutine et Navalny, comme Trump et Biden. Macron est un adversaire, Le Pen est une ennemie. Macron est un républicain, Le Pen hait la république. Macron est sensible au réchauffement climatique, le Pen le nie. Les renvoyer dos à dos est un luxe que nous français pouvons nous permettre, pas pour longtemps si on suit les ni-ni.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Enfin !, ” Lux lucent in tenebris”.
      Opiniâtre, la meilleure intervention de la semaine.

      Signaler
    • polipola polipola

      MERCI Opiniâtre.
      Un peu de bon sens enfin.

      Signaler
    • Mars, et yeah. Mars, et yeah.

      Bravo !

      Signaler
  5. MarsKaa MarsKaa

    Opiniâtre je suis d’accord avec votre commentaire.
    Mais je me demande l’utilité de cet appel en plein week-end de Pâques et au milieu des vacances scolaires.
    S’il y a du monde, ce rassemblement aura du sens. Mais si il n’y a pas grand monde, quelles seront les réactions ? Déception, amertume,… côté participants, analyse à l’emporte pièce de l’autre côté. Alors que de nombreuses personnes qui ne seront pas là au rassemblement s’inquiètent de cette montée du vote d’extrême droite. Une manif ne l’arrêtera pas.

    Signaler
    • Marie Elisabeth SIRAMY Marie Elisabeth SIRAMY

      C’est parfait pour moi !!

      Signaler
  6. vékiya vékiya

    ce n’est pas en gonflant artificiellement le score de macron que vous éradiquerez les idées délétères de lepen, ce n’est pas en se retirant piteusement au deuxième tour comme lors des élections locales. si elle passe c’est grâce à ses électeurs et à macron qui fait une politique de droite bien à droite en nous disant qu’il est aussi de gauche. libre à vous de vous gaver d’antibiotiques.

    Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Et si elle passe, et met en oeuvre son programme, ce sera difficile, très difficile, pour tout le monde. On “n’essaie” pas le FN, on “n’essaie” pas l’extrême droite. Comme le dit Ariane Mnouchkine.
      On joue vraiment avec le feu.
      Je n’ai pas pour autant la memoire courte sur la violence du quinquennat Macron.

      Signaler
    • MarsKaa MarsKaa

      Je poursuis : quinquennat Macron violent, socialement et politiquement, mais quand le GUD et autres groupuscules seront lâchés par LePen dans les universités et les grandes écoles, quand des types d’extrême droite seront nommés préfets et responsables du maintien de l’ordre, quand la recherche et l’enseignement seront contraints, l’économie aux abois, et les tensions sociales exacerbées par la légalisation du racisme et de l’exclusion, on sera content ?

      Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Je vais pour ma part “gonfler artificiellement le score de Macron”, car pour moi le choix du second tour n’est pas entre bonnet blanc et blanc bonnet. Le fascisme, une fois qu’il est entré dans la pièce, on ne sait pas quand il en sort. Et quand il en sort, c’est après avoir cagué partout et cassé la vaisselle.

      On sait que les principaux projets de la Marine nazionale supposent, pour être appliqués, de s’asseoir sur la Constitution et sur les traités européens. Et sur les droits des minorités. Elle les mettra cependant en œuvre sans se laisser arrêter par ces “points de détail” : si l’extrême-droite était attentive à l’Etat de droit, ça se saurait.

      Macron n’est pas de mon bord, Le Pen n’est pas de mon monde.

      Signaler
    • Mars, et yeah. Mars, et yeah.

      Quelle belle formule @Electeur du 8e “Macron n’est pas de mon bord, Le Pen n’est pas de mon monde” !!

      Permettez que je la diffuse au quotidien !

      Signaler
  7. Assedix Assedix

    J’imagine que depuis 5 ans qu’on se prépare à ce cas de figure tout le monde a déjà pris sa décision et fourbi ses arguments. Les interventions dans un sens ou dans l’autre ont donc vraisemblablement très peu de poids. Mais bon, pour ne pas faire comme si les formules énoncées plus haut étaient sans appel:
    — entre la peste et le choléra, il se trouve que le choléra tue actuellement plus que la peste, je me garderai donc bien de choisir.
    — et en ce qui concerne le monde que j’habite, les racistes du FN en font bel et bien partie, malheureusement. Quant aux macronistes, je ne suis pas convaincu de faire partie du leur.

    Signaler
    • Pascal L Pascal L

      Non non, ce n’est pas vraiment le choix entre la peste et le choléra. Quand l’extrême droite (ou l’armée) prend le pouvoir, l’histoire est à peu près toujours la même :

      Acte 1 : la presse
      Pour la TNT privée, on a déjà Bolloré à l’extrême droite, il ne reste qu’à faire pression (contrôle fiscal, etc…) sur les patrons de droite, Bouygues, Niel, etc, et leurs proches pour qu’ils droitisent encore plus les rédactions de leurs médias. S’ils ne collaborent pas bien, on s’en occupera plus efficacement plus tard en les déclarant “ennemis du peuple”, voir acte 4.
      Les radios et télés d’état, c’est facile : on vire tout le monde, une charrette par mois et on les remplace par les nôtres. On commence par la tête et on l’agrémente d’une campagne de dénigrement (genre chasse aux extrémistes islamo gauchiste ou à l’anti France)

      Acte 2 : Quelques cadeaux à la populace : augmentation du smic pour les français de souche (on compense par la disparition des subventions à la culture, aux journaux et aux associations non alignées) et la confiscation des biens de ceux qui fuient. On se rattrapera après l’acte 6

      Acte 3 : Contrôle de l’armée, de la police et de la justice : le gros boulot c’est surtout la justice : il va falloir remplacer du monde. Heureusement la constitution a mis la justice sous tutelle d’un ministre, ça aide ! Dans l’armée et la police on va trouver suffisamment de sympathisants pour remplacer les cadres très rapidement.

      Acte 4 : Les référendums : on en a promis on va vous en mettre plein : maintenant qu’on tient tous les médias, les référendums c’est du velours, on peut changer les lois ou la constitution, déclarer x ou y ennemi de la nation, …
      On téléguide un excité qui se réclame de LFI pour qu’il mette le feu au Reichstag – euh, à l’assemblée nationale- et on peut purger violemment à gauche les “terroristes”.

      Acte 5 : On vire de la fonction publique tous ceux qui ne font pas allégeance et on les remplace par des gens qui nous doivent tout car, pas méritants du tout, ils sont obligés de défendre le système pour garder leur place. La police l’armée et la justice (qu’on paie très bien) s’occupent des opposants qui relèvent la tête.

      Acte 6 : On se débarrasse des prétendants à son extrême droite, Les excités sont des idiots utiles mais leur utilité a ses limites !

      Acte 7 : On tient le pouvoir, y’a plus qu’à tenir et se servir.

      J’exagère ???
      Franco, Salazar, les colonels en Grèce, Bolsonaro au Brésil, Castro à Cuba, les généraux puis Erdogan en Turquie, le PC puis Poutine en Russie, les militaires en Birmanie, La Hongrie, La Slovaquie, L’Algérie, L’Egypte … il ne reste au pouvoir que dictateurs et prédateurs.

      Mêmes causes mêmes résultats : les forces vives émigrent. Les jeunes diplômés qui n’ont pas de piston, si ils ont des compétences, comprennent vite qu’ils vivront mieux ailleurs, alors ils se barrent tous. Ceux qui ont le psiton, ils profitent et ne font pas avancer le pays.

      Tous ces pays dirigés par des dictatures ont, soit régressés, soit essayés de s’en tirer par la fuite en avant et le pillage des voisins.

      En effet, le discours sur la nouvelle nation qui va apporter le paradis, personne n’y croit bien longtemps (même si on s’est mis le clergé de droite dans la poche) et ça part en banane.

      Donc entre Macron et Le Pen ce n’est pas le choix entre la peste et le choléra, c’est le choix entre “une politique qu’on désapprouve mais qu’on peut critiquer” et la dictature.

      Signaler
    • Assedix Assedix

      @Pascal L: nous sommes bien d’accord, Démocratie > dictature.

      J’ai quand même un peu de mal à vous suivre quand vous semblez dire que MLP= l’Algérie= Castro= la junte birmane= Poutine= le PCUS…
      Je pourrais aussi vous opposer que la dictature et l’économie néolibérale ont parfaitement coexisté sous Pinochet et les Chicago boys, ou qu’une comparaison de MLP avec Trump serait sans doute moins tirée par les cheveux qu’avec l’Egypte ou la Birmanie, mais à vrai dire, je ne suis spécialiste d’aucun de ces régimes, et vous non plus sans doute, donc à quoi bon ?

      Et c’est vrai qu’en fin de compte ça ne mange pas de pain de faire comme si la démocratie était en jeu, mais au fond je n’y crois pas.

      Signaler
  8. BRASILIA8 BRASILIA8

    J’aimerai comprendre comment un parti qui n’a plus de sénateur, il a rejoint une autre forme d’extrême droite, qui n’a pas de groupe parlementaire, quelques mairies se retrouve régulièrement au second tour des présidentielles. Quand j’entends Hamon, Hollande appeler à voter Macron j’ai plutôt l’impression qu’ils cherchent à se refaire une virginité alors que pendant les 5 ans passées on ne les a pas beaucoup entendu combattre le RN et les Muselier et autres LR sont à mettre dans le même sac.
    Il serait peut être temps que les politiques de tout bord jouent leur rôle et arrêtent de nous appeler au secours chaque fois qu’ils ont peur de perdre une élection . Le RN se combat tous les jours et ceux qui ont accès aux médias devraient s’en servir plus souvent

    Signaler
    • vékiya vékiya

      Mais le fn permet à lr et maintenant à macron de se faire réélire pourquoi voulez vous qu’ils le combattent ?

      Signaler
  9. BRASILIA8 BRASILIA8

    à vékiya
    c’est ce que je leur reproche et en plus ils veulent nous culpabiliser s’ils perdent

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Bonsoir les duettistes . A la fin pour ou contre Le Pen ? . J’ai quelques difficultés à suivre votre raisonnement.

      Signaler
  10. BRASILIA8 BRASILIA8

    à Brallaisse
    j’ai écrit ” Le RN se combat tous les jours et ceux qui ont accès aux médias devraient s’en servir plus souvent”
    pas assez clair besoin d’explication ?

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Le dire c’est bien l’écrire c’est encore mieux.

      Signaler
  11. BRASILIA8 BRASILIA8

    à Brallaise
    c’était écrit et je ne me souviens pas d’avoir vu des macronistes affichés dans les manifs contre Le Pen
    mais si vous pouviez répondre à ma question “J’aimerai comprendre comment un parti qui n’a plus de sénateur, il a rejoint une autre forme d’extrême droite, qui n’a pas de groupe parlementaire, quelques mairies se retrouve régulièrement au second tour des présidentielles”

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      La réponse est trés simple , la montée des communautarismes ( et leurs mises en exergue par intérêt, flatterie,idéologie), quels qu’ils soient je le précise haut et fort , la volonté de non intégration et de reproduction de modes de vie qui sont exogénes en souhaitant que le religieux prenne le pas sur la République, et l’islamisme n’est pas le seul mouvement impliqué . L’Etat qui ne joue pas son rôle d’intégrateur et ou de censeur,notamment par une déficience de l’Education Nationale , et les moyens ne font pas tout. Des entreprises qui utilisent des immigrés pour un faible cout , ce qui évite de payer les locaux aux conditions normales et faire encore plus de profits, d’où une réaction logique de rejet des locaux vis à vis des dits immigrés. Sachant que sur le coup le patron est le fautif et pas l’immigré, ce qui n’empêche pas souvent, le même patron de voter Le Pen. Bref!
      Les politiques de tous poils et tous bords qui attisent et qui trouvent un terrain favorable dans un auditoire simpliste , 2 millions d’auditeurs pour C.Hanouna, 1 million pour les Marseillais. C’est dire. Bien sûr , je comprends qu’il y a plus marrant que de se taper du Hegel, mais quand même, en arriver à ce niveau. Ce niveau expliquanr d’ailleurs et aussi des amalgames rapides qui ne devraient pas êtres grâce ou à cause des réseaux sociaux , manipulateurs d’opinions et complotistes divers et avariés et qui engendrent des peurs voire des phénomènes phobiques chez des gens qui doutent , et il y a matière à douter sur des politiques qui ne font rien contre , bien au contraire. Et puis c’est toujours la faute de l’autre , en l’occurence l’étranger.
      Regarder ,même ici chez Marsactu , le mot communauté est utilisé “à hue et a dia”. Je bannirais volontiers ce mot du langage.
      Et puis ce qui est désolant , un recul notoire de la Laicité .Recul de cette dernière du fait de nos politiques par intérêts ou lachetés éléctorales, doublé d’une sociologie locale tournée plutôt vers les franges dures de la politique, de Droite ou de Gauche d’ailleurs.
      Alors que faire ? Aider et donner les moyens aux gens qui veulent s’intégrer en conservant leurs croyances si ils en ont (mais à la maison), être intransigeant et dur vis à vis des gens qui remettent en cause ce principe de Laicité qui en fait est la base de notre mode de vie en commun.
      J’aimerai avoir la solution, mais je ne l’ai pas.
      Pour terminer , ce qui est étonnant , et je pense que vous serez peut être d’accord , c’est que dans les émissions ou débats vous avez toujours un curé, un mufti, un pasteur, un rabbin et jamais un(e) athé(e), cela est quand même surprenant.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire