Alteo Gardanne entre enfin dans les clous pour ses rejets en mer Méditerranée

Clous
Bref
le 28 Août 2020
1

L’usine d’alumine de Gardanne bénéficiait jusqu’alors d’une dérogation. Elle n’est désormais plus nécessaire. Après la mise en service d’une nouvelle station de traitement des eaux, Alteo vient d’annoncer être enfin aux normes en ce qui concerne ses rejets en mer. C’était le cas depuis 2019 pour les polluants les plus préoccupants tels que l’arsenic, l’aluminium et le fer. Mais, par deux fois, le préfet avait accordé un sursis à l’industriel pour qu’il puisse faire entrer dans les clous les deux derniers critères relatifs aux millions de mètres cubes relâchés par an dans la fosse de Cassidaigne, au large de Cassis.

Reste la question de son site de stockage à terre, Mange-Garri, près de Gardanne. Ce dernier inquiète riverains et associations de défense de l’environnement. En redressement judiciaire, Alteo attend actuellement un repreneur. Huit offres de reprise sont étudiées en ce moment par le tribunal de commerce de Marseille. Presque toutes comptent abandonner l’activité de transformation de la bauxite, à l’origine des déchets connus sous le nom de “boues rouges”.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Sabine Riou Sabine Riou

    Enfin ! A surveiller le site des déchets solides pres de bouc bel-air mal nommé ds ce cas !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire