Aix-en-Provence : le personnel de la polyclinique Rambot poursuit sa grève

Santé
Bref
Thibault Barle
13 Juin 2018 0

Une cinquantaine de brancardiers, infirmières, aide-soignantes et agents de service se sont rassemblés ce mercredi sous les fenêtres de la polyclinique du parc Rambot. En grève depuis hier, ils protestent contre la suppression de leur prime d’intéressement annuelle de 300 euros, alors même que leurs conditions de travail se dégradent.

La rencontre de ce matin entre les représentants syndicaux et la direction s’est encore une fois montrée infructueuse. “Nous demandons une augmentation des petits salaires, explique Fabrice Collas, responsable CGT santé. Nous n’acceptons pas leurs propositions : une prime de 200 euros ou une prime de 70 euros brut par mois au lieu de 51 euros actuellement.” Les grévistes ont néanmoins obtenu une hausse des effectifs dans certains services. Sans de nouvelles propositions de la direction, “la grève sera reconduite“, selon Fabrice Collas.

Hier, des opérations ont du être reportées faute de personnel. Contacté par La Provence, le PDG de la polyclinique Jean Lacoste regrettait hier d’avoir été pris au dépourvu : “En décidant ce mouvement sans préavis, on a mis en danger les patients hospitalisés. C’est inacceptable.”

0
commentaires
Source : La Provence

A la une

Le “système” Jibrayel vaudra un procès à l’ex député PS
Après Sylvie Andrieux, Henri Jibrayel. Après la condamnation de la première, l'autre ex député PS des quartiers Nord de Marseille (battu en 2017) comparaîtra...
Un projet de stade à l’Estaque incarne les rêves de grandeur de l’Athlético Marseille
Samedi à 18 heures, le GS Consolat relooké en Athlético Marseille joue son premier match à domicile de la saison de National 2, la...
Suicide au travail de Yannick Sansonetti : Lidl fait appel de sa condamnation
Lidl France a décidé de faire appel de la décision de justice lui imputant une responsabilité dans le suicide d'un de ses employés de...
À Tarascon, la papeterie polluante impunie rentrera-t-elle dans les clous ?
L'usine de pâte à papier Fibre Excellence Tarascon et le collectif « Halte à la pollution de Fibre Excellence » – composé de citoyens...
Après la tentative de suicide d’un des leurs, les migrants mineurs plus perdus que jamais
Ce n'est pas le premier rassemblement de mineurs isolés étrangers devant le conseil départemental. Mais ce jeudi 9 août, le contexte ajoute une note...
Pourquoi l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche traîne
Les commerces de l'escale Borély passent une nouvelle saison sans pouvoir ouvrir le dimanche. Le centre commercial du Prado connaît un premier été sans...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire