À Marseille, un policier des « stups » soupçonné de renseigner un trafiquant de drogue

Vu sur le web
Bref
le 18 Avr 2019
0

L’histoire est digne d’un film policier. Dans un long article, Le Monde raconte comment un commissaire de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiant (Ocrtis) à Marseille, s’est retrouvé dans le viseur de la justice. Le policier est soupçonné de renseigner l’un de ses informateurs, lui-même trafiquant de drogue. Des renseignements, notamment des données de géolocalisation de téléphone portable, qui auraient permis une expédition punitive avec enlèvement, séquestration et violence.

Placé en garde à vue en janvier dernier le policier s’est décrit comme victime d’une cabale de voyous. Depuis sa sortie de garde à vue, il n’a pas été auditionné par la juge d’instruction. De son côté, la direction centrale de la police judiciaire a ouvert une enquête administrative et retiré au gradé de l’Ocrtis toute gestion d’informateur. Le parquet général de Paris, saisi de l’affaire, étudie la possibilité de lui retirer son habilitation d’officier de police judiciaire.

Quatre personnes ayant participé à l’expédition punitive sont elles en détention provisoire. Ce n’est pas la première fois que des affaires concernant l’Ocrtis secouent l’organisation. En mars, c’était son patron, François Thierry, qui avait été mis en examen à Lyon pour ses méthodes avec des informateurs.

Source : Le Monde

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire