À la région, la baisse de la prime de Noël en cas de long arrêt maladie est contestée

Déprimés
Bref
le 3 Déc 2019
6

« L’idée serait de retirer aux agents une centaine d’euros par jour d’absence, à partir du sixième jour d’arrêt maladie dans l’année », explique à La Marseillaise Jean Viperai, secrétaire général de la FSU au conseil régional. Le syndicat comme la CGT, la CGC et FO appelle les agents à une mobilisation devant l’hôtel de région ce jeudi au sujet de la modification de la prime de fin d’année. Un changement déjà envisagé il y a quelques mois, avant d’être retiré devant la mobilisation. « Nous, ce que nous demandons c’est que la région s’intéresse d’abord aux causes de l’absentéisme », ajoute Jean Viperai.

En janvier dernier, la région avait justifié cette réforme auprès de France bleu. Elle affirme notamment que la collectivité aurait un taux d’absences deux fois plus important qu’ailleurs. Elle déclarait aussi avoir renforcé la médecine préventive et le contrôle médical de ses agents.

Source : La Marseillaise

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Karo Karo

    « Elle déclarait aussi avoir renforcé la médecine préventive et le contrôle médical de ses agents. » Ah ah ah certains agents regionaux ont pas vu la médecine du travail depuis près de 15 ans le contrôle est donc renforcé …. la Région oublie souvent ses obligations dans ce domaine mais pas de sanctionner ses agents .

    Signaler
  2. Manipulite Manipulite

    Les dernières enquêtes Qualité de Vie au Travail et Risques Psychosociaux au Conseil régional PACA ont montré une situation catastrophique due au « management » de Muselier et de ses sbires.
    Clientélisme et népotisme à tous les étages avec les conséquences sur les agents de toutes catégories.
    Dans le genre b… généralisé, le cabinet et la direction générale de Muselier tient le pompon.
    C’est tellement plus facile de s’en prendre aux agents en arrêt maladie sans lutter contre les causes !

    Signaler
  3. Piou Piou

    Il me semble l’avoir déjà écrit sous un article sur le même sujet en mars dernier, mais c’est toujours bon de le rappeler: dans le taux d’absentéisme utilisé pour pointer du doigt ces fainéants de fonctionnaires, d’après le dernier bilan social de la Région, seulement la moitié concerne les congés de maladie ordinaire. Le reste : les accidents de travail et maladie professionnelle, les congés longue maladie et longue durée, les congés maternité et paternité, les disponibilités. Voilà.

    Signaler
  4. LN LN

    Je ne vais pas me faire des potes en écrivant cela mais « chez nous » au premier arrêt maladie 30% de la prime en moins, au deuxième 60% au troisième : plus rien.
    Un arrêt maladie de plus d’un mois et tout saute, congé maternité compris. On est pas nombreux, et on a eu aucun poids. Pire, au départ d’un travailleur reconnu handicapé, le boss à négocié et réintroduit la carence de 3 jours. Va t’en faire grève…

    Signaler
    • Zumbi Zumbi

      Bien sûr, et on en connaît d’autres. Et ce genre d’exemple est régulièrement évoqué par les patrons et les dirigeants publics qui se prennent pour des patrons, starteupenéchionne oblige : puisque c’est pire ailleurs, on va réduire vos « avantages » (c’est un « avantage » de se soigner quand on est cassé ?), tout cela au nom de l’équité bien sûr. On nous a fait le coup pour les chômeurs, pour les salaires : t’es pas le plus malheureux ! donc on va te rendre comparable aux plus malheureux. Et si t’es pas content on te rétrograde, on te placardise, on te licencie et on t’envoie Castaner !

      Signaler
  5. Karo Karo

    Notons qu’à la région le congé maternité est considéré comme une maladie , C’est totalement discriminant .

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire