À 67 ans, le conservateur régional de l’archéologie conteste en justice sa mise en retraite

Intraitable
Bref
le 11 Juil 2024
7

Xavier Delestre n’entend pas être rangé parmi les objets d’étude de son service : la conservation régionale de l’archéologie. Comme le raconte La Marseillaise dans son édition du jour, il contestait en référé sa mise en retraite prochaine, alors qu’il vient d’atteindre la limite d’âge de 67 ans. Devant le juge, ce haut fonctionnaire de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) entend donc faire casser la décision du ministère de la Culture de ne pas le prolonger à son poste deux ans de plus, comme il en avait fait la demande. Il devra donc quitter ses fonctions le 11 septembre prochain. “C’est votre troisième référé, lui répond le juge, cité par le quotidien. Je ne vois pas de doute sérieux sur la légalité du refus“.

Le requérant met en avant sa participation à la commission territoriale de la recherche archéologique, qui décide, sous l’égide du préfet, des sites prioritaires où des fouilles doivent être entreprises. “Il y a la volonté de passage en force et la tentation de se maintenir en pensant que les autres feront moins bien que lui“, se moque l’avocat du ministère de la culture qui précise qu’un successeur lui a été trouvé.

Source : La Marseillaise
Benoît Gilles
Journaliste

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. vékiya vékiya

    il ne lui reste plus qu’à se faire élire sénateur

    Signaler
  2. Vand Vand

    C’est pas Jean-Luc son prénom par hasard ?..

    Signaler
  3. julijo julijo

    Est-ce qu’il a bien voté bardella ?
    Il aurait eu peut-être plus de chance si…

    Signaler
  4. recherche recherche

    j’aurai aussi du porter plainte quand cela m’a été refusé.
    La prolongation est possible, sous certaines conditions, pour les fonctionnaires, mais rarement obtenue (trop cher) !

    Signaler
    • Richard Mouren Richard Mouren

      Il faut savoir laisser la place aux plus jeunes. Le problème de bon nombre de ces hauts fonctionnaires est de se retrouver brutalement vulgum pecus, dur, dur la perte du pouvoir.

      Signaler
  5. Andre Andre

    Je ne me moquerai pas contrairement à certains ici. Ce monsieur ne travaille pas aux impôts ou aux routes. Il s’agit d’un archéologue, une discipline qui demande une grande expérience et une profonde passion. Je trouve regrettable qu’il ne puisse plus mettre cette expérience et cette passion au service de la recherche. Je pourrais écrire la même chose au sujet des scientifiques du CNRS. N’existe -t-il.pas des fonctions parallèles qui permettraient à ces personnes de savoir de conserver une activité au service de leurs disciplines, comme jouer un rôle de conseil, type chargé de mission, pour quelques années?
    On pourrait demander à l’équipe municipale, ils connaissent bien car ils n’ont plus que des chargés de mission dans leur organigramme (sic).

    Signaler
  6. Alceste. Alceste.

    Si vous prenez le cas d’Henri de Lumley ( 89 ans) qui est à la retraite de ses fonctions publiques et universitaires, il continue de transmettre expérience et savoir dans différentes académies, instituts et au prés de ses collègues chercheurs.
    Cela est possible ,mais bénévolement.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire