6 mois ferme pour l’auteur de la tentative d’incendie chez la maire de Port-de-Bouc

Jugement
Bref
Axel Lambert
12 Juil 2019 0

L’auteur du jet de cocktail Molotov sur le domicile de la maire de Port-de-Bouc Patricia Fernandez-Pédinielli PCF dans la nuit du mercredi 13 juin a été a interpellé lundi dernier et jugé en comparution immédiate mercredi, rapporte la Provence. L’homme de 62 ans a été condamné par le tribunal correctionnel à 18 mois de prison dont 6 mois ferme.

L’événement avait donné lieu à de nombreuses marques de soutien d’élus locaux et un rassemblement organisé à l’initiative du parti communiste. « Si le dénouement de cette affaire est un soulagement, il convient, toutefois de rester vigilant. Cet acte doit être qualifié pour ce qu’il est : un acte politique« , considère dans un communiqué la mairie de Port-de-Bouc. Mais l’audience a pu mettre au jour un mobile différent. Persuadé que son couple est harcelé par la mairie, l’auteur de la tentative d’incendie a expliqué au juge avoir eu un « coup de sang » sans préméditation.

Source : La Provence

A la une

La relance accélérée du PPP des écoles paraît mal engagée
En février dernier, le tribunal administratif décidait d'annuler la délibération actant le recours au PPP, partenariat public privé à un milliard d'euros, pour la...
Le cas Benoît Payan, point de crispation de l’union de la gauche marseillaise
Tout occupé à son union inédite et nourrie d'horizontalité, le mouvement pour un "rassemblement inédit" de la gauche se détourne pour le moment de...
Les dossiers chauds du conseil municipal du 16 septembre 2019
D'abord la foire de Marseille, fin septembre, puis la rentrée politique. Depuis vingt ans, le rituel est quasi immuable avec seulement deux conseils municipaux...
Soutenue par Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal espère éviter la « guerre des droites »
Le secret de polichinelle n'en est plus un. Après plusieurs mois de faux suspens, Martine Vassal a annoncé sa candidature aux élections municipales, vendredi...
L’étrange évacuation des habitants du 36 rue Curiol
"La Fondation Abbé-Pierre aimerait avoir des explications de Marseille Habitat sur le cadre légal de l'expulsion du 36 rue Curiol." En quelques mots mesurés,...
Plombé par un chantier coûteux, Artplexe délaisse l’art et l’essai pour le cinéma commercial
Il est le cinéma censé amorcer le renouveau de la Canebière. Artplexe, dont les travaux font face au kiosque des Mobiles, s'écarte soudainement de...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire