Bientôt la fin de déchets des Alpes-Maritimes vers Marseille. Bon débarras ?

À la une
le 26 Juil 2010
1

Victoire ! Le ballet des camions transportant annuellement 100 000 tonnes d’ordures des 12 communes de l’ouest des Alpes-Maritimes vers les décharges de Septèmes-les-Vallons et des Pennes-Mirabeau, près de Marseille, devrait s’arrêter. Les élus du Sivades, le syndicat qui regroupe les agglomérations de Cannes et de Grasse, se sont mis d’accord sur une solution : à la première un centre de compostage, à la seconde un incinérateur.

Chacun son problème ?

Peu importe comment pour les riverains de la décharge de Septèmes : depuis la fermeture de celle de la Glacière en 2009, qui traitait les déchets du 06, son activité a doublé, engendrant des nuisances sonores et olfactives supplémentaires. Ils trouvent même que cette situation qui devait être provisoire ne va que trop durer : encore quatre ans, s’exclamait La Provence la semaine dernière.

Après tout, chacun sa m… Mais quand on a suivi l’opposition à l’incinérateur de Fos-sur-mer, qui a commencé en début d’année à brûler les déchets de la communauté urbaine de Marseille, on peut aussi se demander si ce soulagement d’un côté ne va pas en léser d’autres.

Pire des solutions

Pour l’instant, la contestation du côté de Grasse n’en est qu’à ses prémices. L’incinérateur dérange surtout car il sera construit à côté d’un hôpital… Ou contre la solution guidée par des impératifs politiques mais ubuesque techniquement de construire le centre de compostage et l’incinérateur sur deux site différents. « On favorise un charroi de camions : 100 % des déchets vont aller dans la commune la plus loin, à Cannes ; puis 60 % des déchets vont revenir à Grasse », notait dans Nice Matin le conseiller général écologiste Jean-Raymond Vinciguerra.

Mais pour le président de l’association marseillaise Ecoforum Victor Hugo Espinosa, c’est la solution de l’incinérateur qui est mauvaise en elle-même. Et de lister par le menu ses inconvénients sur le fond : est elle « entre une et deux fois plus chère en moyenne » tout en créant cinq fois moins d’emplois que le tri sélectif, c’est le « pire ennemi du recyclage » car le contrat est signé pour un certain volume sous peine de pénalités, elle ne résout pas la question de la pénurie des matières premières. Sans compter les rejets de polluants atmosphériques.

70% de recyclage et compostage en Bourgogne

Bref, s’il est tout comme les habitants de Septèmes et des Pennes « pour un solution locale, départementale au maximum« , il n’empêche qu’une autre politique aurait été possible. Et de citer l’exemple de la Communauté urbaine du Creusot Montceau-les-Mines, en Bourgogne. En 1995, au lieu d’opter pour la construction d’un nouvel incinérateur, elle a mis le paquet sur le tri et le compostage. Résultat : il ne reste plus que 30% de déchets à mettre en décharge, contre 65% en moyenne nationale…

Pour Cannes et Grasse, cela signifierait qu’il ne leur resterait théoriquement « plus que » 45 000 tonnes sur les bras, au lieu de 100 000 actuellement. Le Sivades a fait un pas dans ce sens, avec le centre de compostage, qui traitera allégera de 40 000 tonnes l’incinérateur. Mais, même si du côté du tri sélectif la communication et la modernisation du centre ont permis de porter le tonnage à plus de 8000, la réduction ne semble pas suffisante pour pouvoir se contenter d’une petite décharge que Victor Hugo-Espinosa appelle de ses voeux. A Marseille comme dans les Alpes-Maritimes, les problèmes ne sont pas si éloignés.

Un lien Compostage à Cannes, incinération à Grasse, sur Nice Matin

Un lien La question des déchets expliquée aux enfants avec le livre de Victor-Hugo Espinosa

Un lien Flashback : Le Creusot veut diviser par quatre la mise en décharge, sur l’Usine Nouvelle

Un lien Le site du Sivades

Cet article vous est offert par Marsactu

Cet article vous a plu ?

Vous seul garantissez notre indépendance

JE M’ABONNE À PARTIR DE 1€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. juju06 juju06

    J’ai souhaité me connecter sur le site du SIVADES comme suggéré en bas de page sur le 4ème lien mail il ne conduit qu’à une page introuvable. Voici donc le lien que je vous suggère d’insérer pour les autres lecteurs comme moi intéressés par la problématique des déchets : http://www.sivades.fr Merci pour cet article intéressant !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire