Beaucoup de neuf, un peu de réchauffé : les annonces de Macron pour Marseille

Décryptage
le 3 Sep 2021
11

Pendant presque deux heures, le président de la République a déroulé jeudi, depuis les jardins du Pharo son plan "Marseille en grand". Marsactu a passé les nombreuses annonces d'Emmanuel Macron au tamis.

Devant une foule d'élus et d'acteurs locaux, Emmanuel Macron a présenté son plan "Marseille en grand". (Photo BG)

Devant une foule d'élus et d'acteurs locaux, Emmanuel Macron a présenté son plan "Marseille en grand". (Photo BG)

Un discours fleuve, de la pluie qui s’invite au milieu, une coupure de micro qui vient marquer une pause. Les tant attendues annonces d’Emmanuel Macron ont été nombreuses, foisonnantes, mais pas toujours faciles à suivre. Comme on pouvait s’y attendre les engagements les plus forts ont porté sur l’école et les transports. Mais il a […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Vincent Squale Vert Vincent Squale Vert

    233 milliards la dette de l’aphm ??? Et la grande absente, la LHI…

    Signaler
    • fvielfau fvielfau

      oui c’est un dette cumulée de 233 Millions d’€. et non Milliards 🙂
      la budget de la APHM est de 1,37 Milliard d’€
      son déficit annuel tourne autour de 10 à 50 Millions / an

      Signaler
  2. Lucien LAURENT Lucien LAURENT

    Venir faire un discours sous trois gouttes de pluie à Marseille! Le président serait-il en train de se hollandiser? A part ça, sécurité, arrêtez les copinages et bossez un peu pour le futur, je verrai si je peux vous prêter quelque menue monnaie. Merci maître

    Signaler
  3. Fougère Fougère

    Avec tout le respect que je dois aux habitants qui souffrent de l’insécurité dans certains quartiers, et tout en adhérant et à la thèse d’un renforcement de la présence de la police et à la volonté présidentielle de prendre le taureau par les cornes, je ne crois pas que la vidéosurveillance soit la solution à ce fléau. Son efficacité, que je sache, reste à prouver ; les trafiquants sauront probablement trouver des moyens d’y échapper ; sur le plan éthique, je m’oppose à la généralisation de la vidéosurveillance. Je ne vois pas que le président propose explicitement un chantier suffisamment ambitieux pour la transformation de ces quartiers : il faut aussi travailler avec les associations, les urbanistes, donner un souffle culturel, éducatif, économique à ces espaces. Certes, les projets liés à un déploiement accru de la police (mais selon quels principes ?), au transport et à la rénovation des écoles constituent des éléments encourageants ; et M. Macron a raison de cibler les blocages et l’incurie de la gouvernance territoriale. En tout cas, que chacun retrousse ses manches et prenne ses responsabilités : que nos élus ne soient pas à la hauteur de l’ambition affichée serait et indigne et désastreux. Alors, des actes !

    Signaler
    • jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

      La video-surveillance (VS) est dissuasive mais j’ai vu à Noailles des ”Jeunes” avec capuche qui s’obscurcissait le visage pour éviter de se faire repérer par les caméras. De plus elles sont a posteriori, utiles en cas d’enquête. Mais la VS sera vraiment utile lorsque la reconnaissance faciale sera opérationnelle. Faut laisser s’habituer le passants lambda comme il s’habitue aux hommes en armes dans les rues (Militaires, policiers, B.A.C., agent en civil…) aux caméras….!

      Signaler
    • Fougère Fougère

      Jean-Marie Memin, je m’oppose à la mise en place d’un dispositif urbain de reconnaissance faciale et plus généralement à celle d’une société de la surveillance généralisée. Je refuse que notre État de droit s’oriente vers une société analogue par exemple à la société chinoise actuelle. Nos libertés ne sont déjà que trop amoindries… Je ne vois pas que la violence ait globalement diminué en France malgré l’existence de la vidéosurveillance (qui certes dans certains cas peut être utile) : au contraire, je pense qu’elle a augmenté. Je pense qu’on bâtit la sécurité de chacun sur un projet de société fondé sur des principes démocratiques et républicains aujourd’hui très malmenés par la globalisation néolibérale. Et non sur des mesures sécuritaires.

      Signaler
  4. Fabien Mifsud Fabien Mifsud

    Il va aussi reprendre la dette de l’institution à hauteur de 233 milliards, un montant un peu plus bas qu’espéré.
    Milliards ?

    Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      C’est une coquille désormais corrigée, merci !

      Signaler
  5. N SV N SV

    Des dizaines de millions pour 500 caméras ? Vous pouvez préciser svp ?

    Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      j’ai quelques doutes sur l’efficacité des caméras de surveillance. Comme par hasard ces équipements ne fonctionnaient pas quand on a besoin . Cela est attesté par le cas d’une octogénaire qui fermait les volets de son appartement situé au quatrième étage d’un immeuble près de la Canebière. L’intéressée a été frappée en pleine face par un tir qui aurait été «réglementaire» d’un « gardien de la paix ». Pour mémoire il s’agit de Madame Zineb Redouane, qui est morte des suites de ses blessures. Où est l’instruction de ce dossier ainsi que celle du dossier de la jeune femme dont le crâne a été fracassé rue Saint Ferrol par des policiers ?

      Signaler
  6. printemps ete 2020 printemps ete 2020

    Macron parle…,parle… mais aprés ..?nous verons bien …

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire