Avec quatre députés, la Nupes réduite au minimum syndical

Reportage
le 20 Juin 2022
12

Dans les Bouches-du-Rhône, la Nupes qualifie trois candidats à Marseille et un quatrième à Martigues. Des résultats en dessous des attentes de la nouvelle union de la gauche. Récit d'une soirée mitigée dans son QG marseillais.

Des militants rassemblés au QG de la France insoumise le soir du second tour. (Photo : Emilio Guzman)

Des militants rassemblés au QG de la France insoumise le soir du second tour. (Photo : Emilio Guzman)

Un calme surprenant règne sur le QG marseillais de la Nupes ce dimanche soir. Dans un appartement situé au second étage d’un petit immeuble entre Joliette et Carmes qui accueille le siège de la France insoumise, les visages sont plus nombreux sur les affiches collées aux murs que dans la pièce principale, pourtant joyeusement décorée […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Tarama Tarama

    Ces résultats ne sont pas mitigés, ils sont catastrophiques.
    Les cris de joie entendus en arrière-plan de certains QG politiques Nupes à 20h étaient indécents (et révélateur de l’aveuglement total du militant).

    Quant au front républicain, j’espère ne plus jamais entendre une injonction de castor après cette démonstration flagrante qu’il est à sens unique (on le savait, mais il y en a qui ont besoin qu’on leur mette l’image de leur cocufiage sous le nez pour comprendre. A se demander si ils n’aiment pas ça).

    Signaler
    • Assedix Assedix

      @Tarama: Vous êtes quand même dur de dire que c’était indécent: honnêtement, vous n’avez pas eu un petit frisson de plaisir en entendant que Montchalin, Ferrand et Castaner dégageaient.

      Et puis c’est d’abord une élection nationale, donc 142 députés NUPES (selon le Monde, qui est le seul journal à s’être penché sur l’étiquetage des candidats outre-mer) , ce n’est tout de même pas mauvais.
      Mais c’est clair qu’au niveau local c’est hyper décevant pour M. Bensaada qui était en tête après le premier tour et qui se fait battre en duel par une candidate RN de 70 ans.

      En ce qui concerne le “barrage républicain”, j’ai toujours pensé que c’était un truc de militants battus au premier tour qui refusaient de reconnaître leur défaite et qui voulaient se donner un rôle au deuxième tour. Peut-être qu’ils nous soûleront moins, en effet… (En espérant surtout que la gauche soit au deuxième tour plus régulièrement à l’avenir!)

      Signaler
    • Tarama Tarama

      Honnêtement, les défaites de quelques têtes d’affiches macroniennes n’ont pas pesé face à la réélection haut la main de violeurs et une assemblée aux 2/3 à droite…

      142 sur 597 après 5 ans de droite au pouvoir c’est mauvais.
      C’est malheureusement le reflet du corps électoral et c’est mal barré pour s’améliorer.

      Signaler
    • Assedix Assedix

      Pas faux. Les chiffres bruts sont sévères.
      Mais souvenons-nous qu’il n’y avait 60 députés de gauche dans la précédente législature (total des groupes “Nouvelle Gauche”, “LFI” et “Gauche démocrate et républicaine”). C’est quand même un net progrès.
      Et je ne vois pas pourquoi ce serait particulièrement mal barré pour s’améliorer (pas plus que je ne vois de raison d’entretenir un optimisme démesuré, d’ailleurs)

      Signaler
  2. Tarama Tarama

    “Frédéric Espi, militant LFI, reste optimistes : “Je continue à croire en la possibilité d’avoir Jean-Luc Mélenchon en Premier ministre. Les résultats qui vont arriver vont mettre Emmanuel Macron en difficulté et il va devoir trouver des solutions… quitte à se pencher vers nous.”

    Ces gens sont hors-sol. Ou drogués.

    Delogu et son analyse creuse entendue chaque soir de défaite électorale, “on n’a pas assez travaillé sur le terrain”, ça ne vaut guère mieux.

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Heureusement que la crise sanitaire a permis à beaucoup de se familiariser avec les outils de visioconférence comme Teams ou Zoom : ils permettront au parachutiste Bompart de rencontrer ses électeurs une ou deux fois par an sans bouger de Paris.

    Quant à ceux qui continuent de croire Mélenchon incontournable, il va falloir qu’ils redescendent sur terre. La drogue, c’est mal. Et ce Monsieur a 70 ans : il est peut-être temps de commencer à envisager sa succession.

    Signaler
    • Assedix Assedix

      Il m’a semblé que c’était justement le sens de son discours ( dont j’ai décroché assez rapidement, je l’avoue).

      Signaler
  4. Brallaisse Brallaisse

    Le grand soir, qu’elle fumisterie et heureusement.
    Les interventions du successeur de Pedrolito à la TV hier soir ,plus que limite , pour rester courtois.Une véritable distillerie de fiel.

    Signaler
  5. julijo julijo

    142 députés de la nupes. et ça em…e tout le monde. belle victoire malgré les grincheux.
    macron a perdu la moitié de ses députés et ça inquiète tout le monde à droite
    lr a soit disparu, soit acoquiné avec macron, et les députés lr survivants réfléchissent à un pacte de gouvernement.
    et le rn ravi, même les sondeurs se sont fait planter par les électeurs de droite et lrem qui n’ont pas vomi en votant rn…après tout, macron l’a déclaré, voter pour la république ! c ‘est voter pour moi.
    le temps des magouilles en tout genre a commencé, ca va donner.
    quels postes -hors ministère, of course- macron va-t-il attribuer à ses deux copains, castaner et ferrand ? le plan énergétique, la refondation, l’intégration rn à l’assemblée ??

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      LFI ,64 députés.
      Pedrolito aux anciens combattants avec ce score,et encore.

      Signaler
  6. Avicenne Avicenne

    Et voilà, dès le lendemain, JLM veut absorber les autres partis de la NUPES dans un groupe unique à l’ AN, mais ces petits copains ( d’un jour) ont répondu par un NON sans appel !
    Chacun veut son groupe, ses vice – présidences, ses commissions et surtout l’argent qui va avec !
    Et le 1er parti d’opposition devient bien le RN qui était financièrement au bord de la faillite, mais qui va recevoir 30 millions / an durant 5 ans : c’est le jack pot.
    Et vogue la galère !

    Signaler
  7. Mistral Mistral

    Six députés RN dans les Bouches du Rhône, contre 4 députés NUPES !
    C’est donc bien le RN qui a gagné dans le 13.
    Et je n’entends pas les membres de la NUPES faire leur mea culpa sur la mise à l’écart des mouvements citoyens et des nouveaux partis politiques.
    Mélenchon rêvait d’être le nouveau Mitterrand mais il a oublié que nous n’étions plus en 1981, la société a changé, la défiance envers les partis politiques est très forte et il est urgent de changer les pratiques pour réussir à ramener les électeurs dans les bureaux de vote.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire