Avec “le professeur Le Rudulier”, la droite compte pousser sa vision métropolitaine au Sénat

Portrait
le 25 Sep 2020
4

Ce jeudi à Aix, la droite tenait son dernier évènement de campagne pour les sénatoriales. Elle axe son programme sur le changement de l'organisation de la métropole, via une réforme territoriale à venir, laissant plus de pouvoir aux maires. Troisième sur la liste, le  juriste et maire de Rognac Stéphane Le Rudulier est considéré comme le "spécialiste" du dossier.

Anne-Marie Bertrand, sénatrice LR sortante, Valérie Boyer, Stéphane Le Rudulier et Brigitte Devésa candidats LR - UDI aux sénatoriales. Photo : PID.

Anne-Marie Bertrand, sénatrice LR sortante, Valérie Boyer, Stéphane Le Rudulier et Brigitte Devésa candidats LR - UDI aux sénatoriales. Photo : PID.

La salle était quasiment vide. “Je crains que l’annonce faite hier soir par le ministre de la Santé ait déjà fait effet”, attaque l’ancienne sénatrice UDI Sophie Joissains. À la tribune du centre des congrès d’Aix, ce jeudi 24 septembre, elle ouvre la dernière réunion de campagne des sénatoriales de la droite au côté du […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    « Il faut une métropole de projets axée sur ce qui est structurant comme les transports ou l’action économique. Il faut aussi des territoires autonomes sur certaines compétences et qui puissent conserver leurs propres spécificités.
    Pourrait-on m’expliquer pourquoi ce n’est pas le cas est-ce un problème de structure ou simplement un choix de la Présidente qui préfère contenter tout le monde par un saupoudrage d’argent aux différents maires ?

    Signaler
  2. Miraflor Miraflor

    “Il faut une métropole de projets axée sur ce qui est structurant comme les transports ou l’action économique. Il faut aussi des territoires autonomes sur certaines compétences et qui puissent conserver leurs propres spécificités”
    –> On en conclut que l’habitat ne serait pas structurant alors que c’est la répartition territoriale de l’habitat vs activité économique qui pose le problème des transports. Et au-delà, l’absence de mixité sociale est renforcée dans ce partage des tâches! Qu’est-ce que l’autonomie territoriale: refuser les 25% de logements sociaux pour n’avoir que des ménages fiscaux imposables? d’où le souhait de M Le Rudulier (comme des autres):
    “Stéphane Le Rudulier plaide en outre pour un retour à « l’autonomie fiscale » des communes, à l’heure où la taxe d’habitation va disparaitre.”
    Quel beau programme politique en perspective, tout ça sans le dire ouvertement…

    Signaler
  3. recherche recherche

    Appeler M. Le Rudulier “Monsieur le Professeur” est un peu excessif.
    D’après l’annuaire de l’Université, il est simplement enseignant-vacataire

    Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      Oui, il a soutenu une thèse il y a 2 ans sur ces questions de fiscalité locale et d’organisation des pouvoirs publics territoriaux.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire