Aux Flamants, le point de deal menace désormais le fonctionnement du pôle de services

Reportage
le 2 Nov 2021
5

Après l'incendie mortel dans l'un des bâtiments des Flamants, le point de deal qu'il abritait s'est déplacé quelques dizaines de mètres plus loin. Désormais tout proche d'un autre bâtiment qui accueille des bureaux, il génère des tensions entre trafiquants et professionnels. L'institut de formation des travailleurs sociaux a envoyé ses élèves en vacances avec plusieurs jours d'avance et la maison des solidarités ferme plus tôt.

L'entrée du pôle des Flamants (14e), à côté duquel le point de deal s'est installé. (Photo V.A.)

L'entrée du pôle des Flamants (14e), à côté duquel le point de deal s'est installé. (Photo V.A.)

“Ne traînez pas trop”. Il est 16H30 et le personnel de la maison départementale de la solidarité (MDS) des Flamants quitte les lieux en vitesse. “On part en groupe, pour être plus en sécurité comme nous l’a demandé notre direction. Ça va être comme ça pendant trois semaines, au moins…”, glisse une assistante sociale dont […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Gijomce Gijomce

    Attention paragraphe 2 : “La piste criminel” à mettre au féminin 😉

    Signaler
    • Violette Artaud Violette Artaud

      C’est corrigé, merci pour votre attention.

      Signaler
    • Fougère Fougère

      Merci pour cet article Mme Artaud. Je me permets également de faire part à la rédaction du constat de la présence fréquente d’erreurs d’orthographe et de coquilles dans Marsactu. Vous l’avez compris, je le déplore d’autant plus que j’apprécie votre journal ! Bien à vous.

      Signaler
  2. Patafanari Patafanari

    Commode pour les étudiants de l’IRTS. Ils n’ont que quelques pas à faire pour les travaux pratiques et exercer ainsi leur savoir tout neuf en remettant sur le droit chemin les chenapans du voisinage.

    Signaler
  3. saveria555 saveria555

    Tiens, tiens le président du Conseil Régional se soucierait des centres sociaux dont son institution a cessé de financer le fonctionnement depuis 2018!
    Beaucoup de bruit pour rien, aux Flamants, aucune objectivation , des “on dit “, des rumeurs…le réseau de revente de substances psycho actives a bon dos., et l’habitante interrogée est pleine de bon sens. Marsactu, essayez de ne pas hurler avec les loups, qui ne voient que l’arbre( le réseau) qui cache la forêt( la précarité, l’islamophobie et le mépris des habitants .D’ailleurs , le bailleur social, n’est il pas celui qui veut expulser de leur logement, les parents de jeunes impliqués dans les réseaux de revente?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire