Aux Chutes-Lavie, un centre éducatif fermé à la dérive visé par une enquête judiciaire

Info Marsactu
le 31 Août 2020
2

Alternative à la prison pour mineurs, le centre éducatif fermé des Chutes-Lavie est visé par une enquête pour mauvais traitements et malversations financières. Un rapport des services de l'État sur la gestion par l'association Nouvel horizon pointe des dysfonctionnements multiples.

L'enjeu

Suite à son rapport, le ministère de la Justice a bloqué l’accueil de nouveaux mineurs dans le centre. Les services de l’état espère redresser le CEF avec la nomination d’un nouveau directeur.

Le contexte

Ouvert en 2017, l'établissement peut accueillir jusqu'à douze mineurs placés par le ministère de la Justice. En 2018, le gouvernement annonçait la création de vingt nouveaux centres éducatifs fermés.

“De toute façon, les jeunes ont très bien compris qu’il n’y a plus rien pour eux ici “, souffle Jeanne*, éducatrice au centre éducatif fermé (CEF) Nouvel Horizon. La voix est fatiguée, le ton las. Comme pour beaucoup d’autres passés par l’établissement des Chutes-Lavie (13e) qui accueille des mineurs, l’optimisme a disparu. Depuis quelques mois, […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Dark Vador Dark Vador

    “Car si la PJJ contrôle le casier judiciaire des nouveaux éducateurs, elle ne supervise pas le recrutement qui est laissé à la discrétion de l’employeur associatif. « Le plus souvent sont employées des personnes sans diplôme et qui ne sont pas suffisamment formées, ce qui permet de les payer moins cher »”… Voilà le conclusion et l’explication, tout est dit 😒

    Signaler
    • Jacques89 Jacques89

      Tout à fait! L’éducation n’est ni une affaire de justice ni la compétence d’associations (en plus si elles sont gérées par des élus…) aussi courageuses qu’elles puissent être.
      Nous avons une des meilleures structures éducatives du monde au sein de la République. Il faut simplement lui donner les moyens de réparer les dégâts mis en œuvre depuis des décennies par nos différents pouvoirs politiques incompétents ou calculateurs.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire