Aux Catalans, le "projet Tasso" prend de la hauteur sans concertation

À la une
par rleroux
le 11 Mai 2010
4

Pour s’y retrouver, il faut savoir compter. Au moins jusqu’à 11. Ou 8. Selon son appartenance politique. Au départ, il est question d’un projet de Maison des sports de deux étages prévu sur l’une des parcelles de l’îlot du stade Tasso, aux Catalans. Une maison des sports qui s’inscrit donc dans un projet plus vaste de réaménagement urbain qui doit comprendre un parking de 400 places, des logements et la restitution du stade ainsi que d’un siège pour l’US Endoume, club de foot du quartier. Maître d’oeuvre de l’ensemble: la Sogima, société d’économie mixte de la ville de Marseille.

En 2008, c’est ainsi que la municipalité avait présenté l’aménagement aux habitants et aux élus du secteur. « Un bon projet, de l’avis même de Patrick Mennucci, maire PS des 1er et 7e arr. qui devait permettre de régler définitivement le problème du stationnement dans un secteur très sensible et pour lequel la Sogima s’engageait à construire 30% de vrais HLM et 30% en Prêt locatif social »… A l’arrivée pourtant, « stupeur », poursuit Patrick Mennucci: « A la veille des élections, la mairie centrale fait poser un magnifique panneau sur lequel on découvre que la Maison des sports a poussé de six étages supplémentaires, soit un immeuble de 27 mètres, la hauteur maximum autorisée au POS dans ce secteur ».

Autre motif de (mauvaise) surprise des élus de gauche: l’apparition, en février 2008, d’une autre modification de taille dans le projet. « Pour amortir le coût du foncier, acheté 2 789 310 euros, la Sogima propose 2000 m2 de surface commerciale afin d’équilibrer le bilan du programme immobilier », ainsi que l’a détaillé Christian Pellicani (PC) en conseil municipal lundi 10 mai. Une orientation, assure encore l’élu, qui pourrait « déstabiliser le tissu commercial de l’arrondissement ».

L’opposition municipale dénonce une façon de faire de la municipalité qui, trop souvent selon elle, « modifie les projets d’aménagement sans prévenir pour les rendre compatibles avec les besoins des promoteurs, bailleurs, etc. » Des accusations qui ont glissé sur Jean-Claude Gaudin et Arlette Fructus, son adjointe à l’Habitat et au Logement, qui ont, eux, préféré jouer sur les chiffres. Arlette Fructus: « M. Mennucci se répand partout en parlant d’un immeuble de 11 étages alors qu’il ne s’agit que de 11 appartements, votés qui plus est en conseil municipal en juin 2009″.

Le maire PS du secteur a reçu un soutien surprise, celui de Jean Roatta, son prédécesseur (UMP), qui a reconnu en conseil municipal que le projet tel qu’il avait été redéfini – logements supplémentaires et surface commerciale – « pourrait avoir une nuisance ». Un point de vue que partagent, selon Patrick Mennucci, les militants UMP des Catalans, « très sympathiques », qui ont assisté récemment à une réunion d’informations sur le sujet « en réclamant que le maire de Marseille respecte ses engagements initiaux ». Ce n’est pas gagné…

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Anonyme Anonyme

    bonjour, je souhaiterais que le responsable du projet tasso me contacte au 06 59 44 56 69 merci d’avance mme fareri

    Signaler
  2. Shu Aiello Shu Aiello

    la désinvolture des donneurs d’ordre de ce chantier est étonnante. Après le mensonge de la maison des sports qui a été le prétexte pour une tour de 27m, nous voilà avec une surface commerciale dans un quartier qui compte dans son environnement plus que proche, 5 boucheries, 4 casinos et épiceries, 6 boulangeries, 4 marchands de légumes, 3 maisons de la presse, 2 pressings, j’en oublie. La liste est longue de petits commerçants qui seront directement impactés. Au dessus de cette surface commerciale, un immeuble qui plonge dans l’ombre ceux qui lui font face, les privant pour les plus hauts de la vue dégagée sur la mer, du soleil pour les plus bas, et leur imposant à tous un vis à vis bien proche. Aucune concertation avec les habitants d’un quartier qu’on bétonne sans trêve et qu’on ne dote d’aucun équipement collectif. Le stade Tasso était plus grand avant les travaux! Comment résister? Qui peut nous aider à entamer une procédure contre cette mairie sans vergogne? Merci de m’éclairer. Mon téléphone est le 0680405949

    Signaler
  3. Mazin Mazin

    Oui c’est bien beau tout ça, mais quant seront disponible les 1er appart en location??

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire