Au conseil municipal, les écolos assument leurs désaccords avec Benoît Payan

Décryptage
par Benoît Gilles & Coralie Bonnefoy
le 30 Juin 2022
21

Désormais fort de neuf membres, le groupe écologiste et social a fait entendre sa différence au conseil municipal de mercredi en s'abstenant ou s'opposant sur trois rapports, provoquant un incident de séance avec Samia Ghali. L'épisode est pour eux l'occasion de forcer le débat au sein de la majorité.

Le conseil municipal de Marseille en 2021. (Photo : Emilio Guzman)

Le conseil municipal de Marseille en 2021. (Photo : Emilio Guzman)

Promis, juré, les multiples sorties et abstentions du nouveau groupe écologiste et social ne relèvent pas du feu d’artifices pour fêter les deux ans de l’avènement du Printemps marseillais avec quelques jours d’avance. “Ce n’est pas calculé, jure l’adjoint à la lutte contre les discriminations Théo Challande-Névoret. L’hémicycle est juste en train d’assumer sa fonction, […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Benoît Gilles
Journaliste
Coralie Bonnefoy

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Alaim Alaim

    Ghali fidèle (qu’) àvelle-même, sur la forme comme sur le fond.

    Signaler
  2. Assedix Assedix

    Bonjour,

    J’ai suivi (partiellement )le Conseil Municipal d’hier en réalité augmentée grâce au travail en live des journalistes de Marsactu et je voudrais apporter un petit rectificatif: sur le sujet de la subvention au congrès médical d’imagerie pédiatrique, le groupe écologiste ne s’est pas abstenu mais a voté CONTRE.

    C’est en tout cas ce qu’a annoncé N. Djambae au terme d’une intervention parfaitement démago, où elle a brassé les généralités sur le « tourisme médical » et dénié en bloc l’intérêt de toute rencontre médicale sans donner le moindre argument se rapportant à ce congrès en particulier. Après avoir indiqué qu’il était financé par SANOFI et Guerbet, elle a par exemple cité sans sourciller un rapport de l’IGAS sur un autre laboratoire (Servier) à l’appui de sa démonstration… Bref un grand moment de politicaillerie !

    Signaler
    • RML RML

      En meme temps pourquoi le contribuable doit il oayer une subvention pour un congrès médical largement financé par les laboratoires privés ?
      J ignorais que notre argent servait à ça

      Signaler
    • Assedix Assedix

      @RML: en effet, les subventions publique vont généralement au privé. C’est un peu le principe.
      Et oui, elles sont financées par l’impôt.

      Ravi d’avoir pu vous apprendre quelque chose.

      Signaler
    • Lisa Castelly Lisa Castelly

      Bonjour, bien vu, le groupe a voté contre sur ce point, nous avons corrigé. Merci !

      Signaler
  3. GaGa De Marseille GaGa De Marseille

    Nulle meilleure nouvelle pour fêter le double anniversaire du printemps marseillais que d’entendre la voix douce et sobre des authentiques hirondelles écologistes qui l’avaient rêvé et réalisé sans compromission.

    En effet, la majorité municipale a été durablement ternie par les accords et désaccords sulfureux avec des élus sulfureux sans charme : vagabonds sans ideal et médiatiques sans audience. Affairistes sans capital et militaristes sans armes ni armées.

    Signaler
    • RML RML

      Je comprends rien à votre commentaire…

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Merci RML je me sens moins seul

      Signaler
    • Mistral Mistral

      Seuls Théo Challande-Névoret et Aïcha Sif était dans l’équipe du Printemps Marseillais d’origine.
      Barles, Djambae et Menchon étaient eux sur des listes opposées à celles du PM, tout comme Samia Ghali.

      Signaler
  4. BRASILIA8 BRASILIA8

    J’ai pratiqué la Maitrise d’Ouvrage et la Maitrise d’Oeuvre publique et je n’ai jamais compris l’utilité de l’AMO si ce n’est de fournir du travail au bureauxd’études privé. Cette pratique avait été mise en place par la municipalité Gaudin qui avait même supprimé la maitrise d’œuvre publique pour la transférer au privé

    Signaler
    • Oreo Oreo

      Serait-ce parce-que les services techniques municipaux ne savent et ne veulent pas faire et que la nouvelle majorité n’a pas réussi à changer cela ?

      Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Concernant les subventions municipales aux congressistes de tous poils,il faut bien aider les Passedat, Épuisette,chez Michel et autres a vivre. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre.

    Signaler
  6. BRASILIA8 BRASILIA8

    à Oreo
    Comme je l’ai écrit il s’agissait d’une volonté politique de la part du maire .Je ne sais pas qu’elle est la situation des services techniques actuels mais Mme Ghali est dans la ligne politique définie par Mr Gaudin en faisant appel à un AMO, par ailleurs totalement inutile à mon humble avis

    Signaler
  7. Kitty Kitty

    Il est tout de même proprement scandaleux d’entendre une “maire-adjointe” défendre l’idée de faire appel à des cabinets privés extérieurs (coucou McKinsey), alors que nous avons environ 15000 fonctionnaires territoriaux pour la ville (qui sont loin d’être tous des incapables !) en capacité de faire le job. Il faut croire que l’empreinte de JC Gaudin a imprimé durablement son cerveau pendant les….combien d’années déjà ? où elle était dans l’opposition à piailler pour ne rien dire et pour ne rien proposer. Le Conseil Municipal n’est pas un cirque où on vient se distraire et faire des saillies drolatiques, c’est indigne. Il est encore temps de changer de pratiques pour hisser Marseille au rang qu’elle mérite, et notre “maire-adjointe” devrait s’y atteler.

    Signaler
  8. Patafanari Patafanari

    Il est impossible d’afficher un quelconque désaccord avec Benoît Payan ; celui-ci n’ayant aucune conviction, tout est négociable. Et plus, si affinités.

    Signaler
    • polipola polipola

      ah bon ? Mr Payan n’a aucune conviction ? bizarre alors qu’on ait l’impression pour la premiere fois depuis longtemps que Marseille aille dans le bon sens.

      Signaler
  9. GaGa De Marseille GaGa De Marseille

    X ne comprend pas ou feint de ne pas comprendre. Y se découvre moins seul. Ainsi naissent les ZigZags dialectiques.

    Pourtant notre journaliste est clair dans son angle et son propos : le groupe écologiste s’est élargi tout en se réunifiant pour rappeler et réaffirmer les engagements de la majorité municipale :

    – Le denier public au bien public
    – L’écologie authentique se distingue de l’écologisme de façade
    – Les élus écologistes sont là et bien là…

    Notre journaliste ne s’arrête pas au simple constat. Il rapporte aussi que cette volonté légitime n’est pas collectivement saluée par les têtes de gondoles du conseil municipal.

    Quel est le sujet de l’article que nous commentons ?

    Que nous dit ce courageux journaliste que nous ne lirons nulle part ailleurs et que nos commentateurs embarqués (embedded) veulent éviter à petit prix ?

    Quelle est la part éditoriale des concaténations alphabétiques (AMO) qui polluent et désorientent le débat ?

    Pour mémoire : Byzance a succombé au faux débats sur le sexe des anges.

    Fraternellement

    Signaler
  10. Citoyen-ne-s-de-marseille.fr Citoyen-ne-s-de-marseille.fr

    En février de cette année, Samia Ghali a lancé un appel d’offres pour un AMO technique, juridique et financier pour le parc Chanot (http://citoyen-ne-s-de-marseille.fr/wp-files/eg-transparency/?dir=VILLE/DCE/2022/2021_12202_0013%20-%20PARC%20CHANOT%20-%20MISSION%20D%27ASSISTANCE%20A%20MA%C3%8ETRISE%20D%27OUVRAGE%20MULTIDISCIPLINAIRE). La ficelle était un peu grosse, il faut savoir que le préalable à un PPP c’est de prendre justement un AMO technique, juridique et financier pour évaluer les risques et décider du mode de réalisation d’une opération (et à tous les coups c’est un marché de partenariat public privé). Nous avons surveillé l’attribution, comme d’habitude avec les appels d’offres de la ville, rien n’est communiqué, aucune avis d’attribution. Il fait attendre une hypothétique diffusion sur le BOAMP. Lors de notre combat contre les PPP, nous avons rencontré Samia Ghali, sur une heure de rendez vous, elle a parlé 55 minutes, il n’y a rien à espérer, tout à craindre. Proche de Rauscher et compagnie, quand dans la Provence, elle dit “Maintenant il faut tenir nos promesses !” Nous ne sommes pas les seuls à se demander à qui elle s’adresse : aux électeurs qui ont voté Printemps Marseillais (mais qui n’ont pas voté Samia Ghali) ou à son réseau ? …mefi …

    Samia Ghali sort les arguments bien connus des privatiseurs de tout poil :
    * 1 : il faut faire vite
    * 2 : les services de la ville ne font rien
    * 3 : la ville n’a pas les finances
    * 4 : il faut une solution qui n’aggrave pas la dette de la vile
    * 5 : avec pleins de services en plus, de toutes façons c’est bien les services, cela permettra à la société porteuse de valoriser et donc de demander moins à la ville
    *6 : et comme c’est la ville qui fournit le foncier, elle aura rétribution compensatoire

    Bref exactement les mêmes arguments du stade vélodrome ou encore les PPP des écoles GEEP.

    Le groupe des verts a raison.

    Mefi grave. Nous surveillons le parc chanot comme le lait sur le feu, nous savons que ça va dégainer assez vite. Comme disait l’autre, les naufrageurs des services publics sont assez faciles à déceler.

    Signaler
  11. lu7 lu7

    Habitante de marseille 8 ème qui a voté pour le printemps marseillais et qui est bien déçue

    lamentable, aucune amélioration en deux ans , que des discours….et la réouverture des voies publiques privatisées comme la rue Flotte !!!!
    Aucune nouvelle piscine mais par contre des festivals à gogo…

    Signaler
    • polipola polipola

      aucune amélioration en deux ans ? scandaleux de lire ce genre de choses.

      Signaler
  12. Brallaisse Brallaisse

    Kitty,le rang que mérite notre ville?.
    Cela fait 50 ans que j’écoute cette sornette.Les atouts de Marseille,le potentiel de Marseille, l’ambition de Marseille, Marseille capitale de ceci ou de cela.
    Et en fait rien. Les nouveaux ressemblent étrangement aux anciens.
    Dante aurait pû écrire aussi concernant notre ville,toi qui entre ici n’espère rien,

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire