Au Canet, les prémices d’un désert médical aux pieds des cités

Reportage
le 10 Déc 2021
9

Dans une semaine, le centre médical de la cité Jean-Jaurès fermera ses portes, faisant craindre aux riverains une pénurie d'offre de soins dans ce coin des quartiers Nord.

La fermeture du centre médical Jean-Jaures est prévue au 17 décembre 2021. (Photo : Violette Artaud)

La fermeture du centre médical Jean-Jaures est prévue au 17 décembre 2021. (Photo : Violette Artaud)

“Campagne-Larousse, Massalia…”. Sur les marches de son bloc, Krissi Ali Houzoiri énumère les cités environnantes dont les habitants ont pour habitude de se rendre au centre médical Jean-Jaurès. Installé aux pieds de la résidence HLM du même nom, le centre s’apprête pourtant à fermer ses portes. Mère et grand-mère, habitante de cette cité du Canet […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. DUDIEUZERE CEDRIC DUDIEUZERE CEDRIC

    Le médecin a souhaité rester anonyme mais Marsactu s’est tout de même chargé de divulguer son nom sur la photo…

    Signaler
    • Benjamin Ribeil Benjamin Ribeil

      Oui c « comique « 

      Signaler
    • zaza zaza

      oui, je me suis fait la même réflexion
      Adieu l’anonymat :))

      Signaler
    • Richard Mouren Richard Mouren

      Allez, zou, Marsactu, une réaction rapide: photo à supprimer d’urgence……

      Signaler
    • Violette Artaud Violette Artaud

      Bonjour, la photo a été retirée. Merci pour votre vigilance.

      Signaler
  2. Pascal L Pascal L

    C’est un problème qui concerne tout Marseille nord.

    Depuis 5 ans, 4 médecins sont partis en retraite dans le quartier de la Cabucelle et aucun n’a été remplacé.

    “Le transfert gratuit de toute la patientèle, qui d’ordinaire s’achète.” : Ça c’était avant. Aujourd’hui, dans la plupart des cas, les médecins partent en retraite sans vendre leur clientèle car du fait de a pénurie, il suffit de s’installer pour voir arriver les patients en nombre suffisant.

    Signaler
  3. Marseille13 Marseille13

    Pénurie oui … mais aussi report sur l’hôpital (urgences du coup ) dont ce n’est pas la mission … et qui ne peut plus le faire . A quand l’implantation administrée des libéraux ? La liberté d’implantation ne peut plus être défendue malheureusement.

    Signaler
  4. Patafanari Patafanari

    Photo géniale.

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Vous oubliez tous une chose, c’est que les vieux médecins, ceux de l’ancienne génération étaient sur le terrain et notamment par les visites à domicile, en ville, c’était même un peu trop quelques fois .Cette médecine de famille disparaît au fur et à mesure de la prise de retraite des plus anciens.
    Nous avons aujourd’hui de bons techniciens de la médecine, mais plus de vrais médecins.Dommage.

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire