Réparer les liens entre l'église et l'Etat ?

Saint Louis ou Louis XVI

Billet de blog
Michel BOURRELLY
10 Avr 2018 1

Le Président de la République aux Évêques de France .....

Je m’appelle Michel, (oui je suis aussi né en Provence) et j’ai vu le jour le 13 novembre 1962, et ai été baptisé en la cathédrale qui porte mon prénom à SOSPEL le 25 décembre, jouant ainsi un rôle difficile à porter.

J’ai été élevé par une grand-mère austère mais juste, rigoureuse mais aimante dans une tradition catholique, au point que j’ai fini par faire le catéchisme aux enfant de mon village jusqu’à l’âge de 16 ans. Pendant que mon curé rêvait à mon ordination, moi je fantasmais sur mes camarades de classe. J’ai vite compris que je n’étais pas fait pour les voies impénétrables ….

J’ai toujours respecté les croyances des uns et des autres, pensant qu’une certaine foi permettait une meilleure entente entres les individus et puis, et puis vint le débat autour du « mariage pour tous ». Toutes ces haines déversées, par les religieux et « croyants » de tous poils ont eu deux conséquences : Mon mariage avec Bruno après 25 ans de vie commune et mon apostasie (en d’autres termes je me suis fait débaptiser).

Alors aujourd’hui, quand j’entends, Emmanuel MACRON, président de la République Française dire « qu’il faut réparer les liens entre l’Eglise et l’Etat » plusieurs questions me viennent à l’esprit !

Tout d’abord, de quelle église parle-t-il ?

Celle des évêques de Marseille et Rodez durant la deuxième guerre mondiale, qui se félicitaient de la défaite des français, de la victoire des nazis car, elles marquaient la fin de la jouissance vertigineuse et sans frein de la société depuis 1920, ou celle de Mgr Pierre Marie THEAS, évêque de MONTAUBAN, à la même époque qui fut fait « juste parmi les nations » ?

Celle qui soustrayait durant des années Paul TOUVIER à la justice Française ? La justice de la République, Monsieur le Président !

Celle du Cardinal BARBARIN , protégeant des prêtres pédophiles, les exfiltrant et leur permettantr de continuer à sévir des années durant ?

Quand le Président de la République parle de l’accompagnement par l’église des personnes homosexuelles, évoque-t-il les rencontres avec l’abbé Louis Marie GUITTON, et toute l’organisation du diocèse de BAYONNE pour mettre en place une thérapie de conversion envers les homosexuels, cachée sous un titre fallacieux « accompagnement des personnes homosexuelles ».

En 1905, une loi dite de séparation des églises et de l’état fut promulguée, elle était claire dès son article premier « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public. »

Où est l’intérêt de l’ordre public lorsque des hardes d’individus dopés par la haine et la jalousie manifestaient dans les rues de France, vouant aux gémonies les homosexuels et les soutiens qu’ils avaient dans la société française ?

Où est l’intérêt de l’ordre public lorsque des curés organisent des prières de rue dans un état laïc, (je précise que la même question se pose pour les musulmans dans la même situation).

Alors Monsieur le Président de la République, même si je sais que vous ne lirez pas ce courrier car je ne fais partie d’aucune élite, aucun corps constitué, je ne suis pas une star hollywoodienne ni un joueur de l’Olympique de Marseille, je suis un simple citoyen avec une seule arme, mon bulletin de vote, un parmi 45,7 millions d’électeurs potentiels, je voudrai vous dire la France n’est pas née en mai 2017, la France a ne histoire, la France porte des valeurs et on n’efface pas en un discours devant un parterre de monseigneurs les cicatrices fibreuses accumulées pendant ces dernières décennies.

Si vous voulez rependre certains des préceptes des tenants d’une religion propre et fière, alors accueillez les migrants, logez les SDF, nourrissez les pauvres, soignez les malades !

Si vous voulez incarner une certaine monarchie optez pour Louis IX plutôt que Louis XVI !

 

 

 

 

 

Michel BOURRELLY

Articles du même auteur



Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

  1. Germanicus33Germanicus33

    Le cri du cœur, et comme celà est bien dit !
    Le cardinal Barbarin salit la capitale des Gaules. Il doit démissionner!
    Qu’on rende hommage au grand résistant, ami d’Édouard Herriot, le cardinal Gerlier !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire