TRÈS PRÈS, TRÈS LOIN

Rencontres à l’échelle de l’histoire

Idée de sortie
le 7 Nov 2015
0

Alors que les Bancs Publics migrent pour s’installer à la Friche, la dixième édition des Rencontres à l’Echelle se place sous le signe de l’altérité et de l’actualité. La figure de l’Autre, à l’instar d’Avignon cet été, se décline à travers une quinzaine de gestes artistiques repérés au fil des pérégrinations de Julie Kretzschmar, directrice artistique et emblématique du festival.  

© Dalia Khamissy

© Dalia Khamissy

Le regard franc et clair, Julie Kretzschmar, directrice des Bancs Publics à l’initiative des Rencontres à l’Echelle, raconte la genèse du projet et retrace le cheminement qui a mené à l’édition de cette année, résolument sans frontière ni œillère : “L’histoire du festival a beaucoup changé. Au départ, la volonté était de témoigner d’un lieu de résidence et de ce qui s’y fabriquait, des formes émergentes, pluridisciplinaires, performatives… Et d’y réunir des artistes marseillais, mais aussi des Européens inconnus à Marseille pour leur assurer une visibilité.”

Au gré des rencontres artistiques, la metteuse en scène a ouvert les frontières de la programmation vers le Sud et la Méditerranée, s’intéressant à la jeune création algérienne, égyptienne, libanaise, congolaise, etc. Œuvrant tel un pont vers le public européen, les Rencontres à l’Echelle servent également de vitrine pour les artistes accueillis : “La question est de permettre à un projet artistique de se déployer ailleurs. Il faut toujours qu’une première structure prenne les risques : de sa rencontre avec le public, de son adaptabilité à l’Europe, etc. C’est ce qui m’anime, la question de l’adaptation et de la migration. Faire se rencontrer des mondes différents. C’est la question de l’altérité et de l’hospitalité. Déplacer son travail, c’est à la fois pour l’artiste comprendre quel regard va être posé sur son travail ici et pour nous, c’est réfléchir à la façon d’accompagner le regard des gens. C’est le rapport entre le très près et le très loin.”

Un festival, un récit

Par un hasard pas si aléatoire, la thématique du festival s’est dessinée en lien avec l’actualité : “Un festival est pour moi avant tout un récit. Dans la programmation de cette année, l’histoire se lit assez clairement. Dans les différents projets, des mots reviennent : théâtre documentaire, mémoire, tradition, héritage, codes religieux, intimité… L’histoire personnelle se met en lien avec des problématiques complexes.”

Ainsi, par le biais du “Je”, ces périples singuliers au présent, bien qu’empreints du passé, se raconteront sur les scènes marseillaises. Des récits épiques pour réinventer la vie et déjouer les images galvaudées par les médias. Des enjeux réels et concrets : transformer des vies, éveiller des consciences, faire tomber les barrières.

Barbara Chossis

Les Rencontres à l’Echelle : jusqu’au 30/01/2016 à Marseille. Rens. : 04 91 64 60 00 / Le programme complet des Rencontres à l’échelle ici.

 

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire