Qui va bénéficier du développement de l’agriculture urbaine ?

Billet de blog
le 12 Jan 2021
1
 Je vous fais part de ma réaction à un article bien documenté de la Marseillaise de ce jour (12/01)concernant les projets d’agriculture urbaine soutenus à la fois par la Mairie et par la Métropole. Si j’ai bien lu, des parcelles seront mises à disposition de candidats maraichers. C’est le cas concrètement actuellement à Saint-Menet et des projets sont en cours sur le territoire de Sainte Marthe. Il semble que des parcelles ont d’ores et déjà été attribuées. Compte tenu du travail que la Maison des Familles et des Associations des 13ème et 14ème effectue dans ce domaine depuis plus de dix ans, il serait important que les habitants de notre zone d’intervention (proche de Sainte-Marthe!) soient au courant des appels d’offres à venir . Nous avons mis en place à Font-Vert, avec l’aide de Marseille Habitat, une cinquantaine de parcelles, ainsi que des ruches, qui sont cultivées oar des habitants avec le concours d’un responsable salarié. Un projet de ce genre va se développer sur la Cité SNCF. Certains habitants ont donc acquis des compétences qui en feraient des candidats crédibles à la gestion d’une petite entreprise agricole (il est question dans l’article de parcelles de 1,5 ha). Si des compléments de formation sont nécessaires, les personnes avec qui nous avions pris contact à la Chambre D’agriculture pourraient aider à les mettre en place. Il ne faudrait pas que nos habitants soient, une fois encore oubliés dans des possibilités d’accès à l’emploi. Plus généralement, Il est intéressant de constater que  si les pouvoirs publics tirent au sort des citoyens pour les consulter sur des domaines où ils n’ont qu’une faible compétence, ils ne cherchent pas à associer à leurs projets précis des collectifs d’ habitants compétents dans le domaine concerné. La ville de Marseille devrait être exemplaire dans ses pratiques.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Jacques89 Jacques89

    Juste une remarque. Le statut d’agriculteur (qui donne droit à pas mal de dispositifs en termes, notamment, d’occupation des sols) se matérialise principalement par une cotisation à la MSA (Mutualité Sociale Agricole). Je doute que des candidatures soient écartées si les gens qui les portent (avec un projet) justifient de cette appartenance. Après, avoir le soutien de la chambre d’agriculture est un atout supplémentaire mais les choix sont peut-être déjà faits…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire