Mon stage à Marsactu – Day 2

Billet de blog
le 19 Juin 2019
0

Le soleil est déjà haut sur le Vieux-Port lorsque je me dirige vers les locaux de Marsactu pour ma deuxième journée de stage.

À 9h30 tapantes, je pousse la porte du bureau où je suis accueillie par Nicolas, le responsable des abonnés et de la communication et Jean-Baptiste, qui est un journaliste indépendant spécialiste du Venezuela. Je m’installe en face de l’ordinateur et commence à me mettre à jour sur l’actualité : je lis les articles récents de Marsactu ainsi que ceux de La Provence et de La Marseillaise.

Pendant ce temps les journalistes arrivent les uns après les autres. À 10 h du matin, se tient une réunion de l’équipe qui sert a mettre en commun les idées pour les brèves du jour. Comme idées au programme d’aujourd’hui, les 5 TER supprimés sur la ligne de la Côte Bleue ainsi que l’obtention d’un label de développement durable et responsabilités sociétales par Kedge une école de commerce de Marseille. Dans cette réunion les potentiels sujets d’articles sont également abordés ainsi que la planification du desk pour la semaine.

Une fois la réunion terminée, Benoît me propose de l’accompagner à une conférence de presse donnée par Bruno Gilles, candidat aux élections municipales de 2020. Nous nous rendons donc au Club Pernod qui surplombe la Canebière et le Vieux-Port ( avec un peu de retard je l’avoue), où le meeting à déjà commencé. Nous nous asseyons donc discrètement aux côtés des autres journalistes présents.

L
Bruno Gilles lors de sa conférence de presse.

L’homme politique commence d’abord par un discours en préambule de la présentation de son fameux projet participatif. Celui ci se construit autour de plusieurs thématiques différentes parmi lesquelles on retrouve la culture, l’environnement, l’attractivité économique ou encore la place du numérique. A ses côtés, des élus qui ont rejoint sa candidature et qui présentent chacun à leur tour les projets futurs dans les différents domaines. Le sénateur finit par laisser la parole aux journalistes pour qu’ils puissent poser des questions. J’ai été bluffée par l’esprit critique avec lequel les journalistes ont réagi face aux discours des personnalités politiques présentes. Ils ont posé des questions pertinentes et ciblées auxquelles le politicien a du répondre le plus clairement possible ce qui n’est pas toujours évident apparemment !!

Après la conférence, Benoît intercepte plusieurs politiciens et politiciennes présents pour discuter un peu avec eux, avant que l’apéro ne soit servi ( parce que oui, après le passage au bar de pastis, ça devient plus difficile d’obtenir des infos claires ).

Retour au bureau en début d’après midi pour un repas avec plusieurs membres de l’équipe. Après un débrief de la conférence de presse le sujet dérive sur les festivals, ce qui ne me déplaît pas du tout! Je commence à pouvoir mieux faire connaissance avec les personnes présentes et je finis mon déjeuner par une discussion avec Benoît au sujet de l’indépendance des médias et de la ligne éditoriale. Il m’apprend que Marsactu traite ses sujet en partant des informations détenues au niveau local pour peut être éventuellement remonter au niveau national si c’est nécessaire pour l’article. Il me précise que Marsactu est un journal d’investigation, c’est à dire que tout les articles sont le fruit de recherches poussées et d’enquêtes sur le terrain. Je trouve ça particulièrement intéressant comparé à beaucoup de médias qui aujourd’hui survolent les informations.

La journée se finit tranquillement par l’écriture de ce post et la mise au propre de mes notes prises pendant la journée. Je rentre encore une fois ravie de ma journée 🙂

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire