Marseille en Deuil Culturel : Pagnol Échappe à ses Racines

Billet de blog
le 5 Fév 2024
18
Marseille en Deuil Culturel : Pagnol Échappe à ses Racines
Marseille en Deuil Culturel : Pagnol Échappe à ses Racines

Marseille en Deuil Culturel : Pagnol Échappe à ses Racines

Allauch Brille, Marseille S’Assombrit

À l’occasion du cinquantième anniversaire de la disparition de Marcel Pagnol, les célébrations à Allauch révèlent une programmation culturelle éclatante, tandis que Marseille semble s’éloigner de son héritage artistique.

Allauch : Au Cœur des Souvenirs de Pagnol

La commune d’Allauch, où les souvenirs d’enfance de Pagnol sont ancrés dans les collines, prend l’initiative avec des hommages vibrants et l’annonce d’un musée dédié.

Marseille : Entre Décors Perdus et Querelles Juridiques

Pendant ce temps, Marseille assiste à la disparition des décors de “Plus belle la vie” et n’a pas renouvelé  l’an dernier la délégation de service public du château de La Buzine, un lieu imprégné du patrimoine Pagnolien.

Éclatement Culturel : Incapacité de Négocier du Maire

Au cœur de ces dissensions, l’incapacité manifeste du maire de Marseille à négocier, motivée davantage par des considérations d’ego que par des raisons objectives, jette une ombre sur la gestion culturelle de la ville. Ce conflit a débouché sur le non renouvellement l’an dernier de la délégation de service public du château de La Buzine. La querelle entre la famille Pagnol et la mairie, incarnée par le maire Benoît Payan, s’est même accentuée à travers des poursuites en justice pour diffamation et injures publiques.

Marseille exprime aujourd’hui ses regrets mais le mal est fait; il est trop tard pour revenir en arrière. Cette situation profite à Allauch qui a su saisir l’opportunité et la place vide laissée par Marseille.

Urgence Culturelle : La Ville en Quête d’Identité

Au-delà des désaccords juridiques, c’est la perte d’un patrimoine symbolique qui révèle une urgence culturelle pour Marseille. La question persiste : saura-t-elle renforcer sa politique culturelle pour préserver son identité artistique ou laissera-t-elle s’évader l’héritage culturel dans les collines d’Allauch ?

Faute de Mieux : Marseille Acquiert le Cinéma César de Pagnol

Dans un tournant inattendu, la mairie de Marseille annonce l’acquisition du fonds de commerce du cinéma Le César, créé par Marcel Pagnol en 1938. Cependant, le but culturel de cette acquisition reste flou. Monsieur le Maire, quelle est la destinée du Cinéma César dans votre projet culturel ?

Jean-Philippe Vigneron

Responsable délégué Renaissance des 6e et 8e arrondissements de Marseille, je suis passionné par l’avenir de notre ville. Engagé dans la politique locale, mes articles visent à stimuler des discussions constructives pour façonner un Marseille dynamique et inclusif. N’hésitez pas à partager et commenter, votre participation enrichit cette conversation vers un avenir politique positif que nous construisons ensemble.

 

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

    • Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron

      Il est essentiel de séparer les divergences politiques des décisions culturelles. Toute personne devrait avoir le droit de louer une salle pour un événement y compris Zemmour, quelles que soient ses opinions politiques, sans craindre de représailles. Cela garantirait une véritable démocratie et une expression libre dans notre société.”

      Signaler
  1. Pascal L Pascal L

    Marsactu en Deuil Intellectuel : Vigneron Crache son Venin sur Payan.

    Signaler
    • Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron

      Mon intention était de critiquer la politique culturelle de la ville et d’inviter le maire à clarifier son projet pour la culture à Marseille. Je suis ouvert à une discussion constructive sur les arguments présentés, mais je préfère éviter les attaques personnelles et privilégier un débat basé sur des idées et des faits.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      A l’instar qu’une politique en communication ne se résume pas en une photo truquée, une politique culturelle de la ville ne se limite pas à Pagnol.

      Signaler
  2. Electeur du 8e © Electeur du 8e ©

    “Payan Est Très Très Méchant”, épisode 7.

    Ca va être long, jusqu’en 2026, à raison de deux ou trois épisodes de ce niveau par semaine.

    Signaler
    • julijo julijo

      salarié du conseil départemental, il a du temps le délégué renaissance, il est missionné pour taper sur payan !
      et il fait son boulot à la hache !
      dommage qu’il ne se renseigne pas plus quoique….

      Signaler
  3. Alceste. Alceste.

    Marseille vision 6/8 JPh Vigneron et autres lieux à marée basse.
    Votre blog est une critique permanente du maire,pourquoi pas.
    Vous parlez de faits réels ou imaginaires ( Cf les navettes), vous préconisez la production d’idées, mais vous concernant pour le moment et plus particulièrement sur le sujet qui vous abordez dans votre dernier blog,aucune.
    Je frétille d’impatience à vous lire,je sens que la lumière va jaillir des ténèbres.

    Signaler
    • Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron

      Je vous remercie pour votre commentaire. Effectivement, mon blog vise à fournir une analyse critique des politiques et des événements locaux, y compris les actions du maire de Marseille. Je m’efforce de m’appuyer sur des faits vérifiables tout en présentant des idées et des suggestions constructives pour améliorer la situation. Merci pour votre intérêt et votre patience mes autres billets seront de mieux en mieux et je l’espère répondront à vos attentes.

      Signaler
  4. ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

    Ahhhhh enfin un papier de M Vigneron sur la culture. Chouette, c’est mon domaine professionnel. Et particulièrement l’ingénierie culturelle et le conseil en politique culturelle (nul n’étant prophète en son pays j’ai des commandes de Draguignan ou Amiens mais pas de notre belle Mairie qui m’influence tant selon M Vigneron).

    “Marseille assiste à la disparition des décors de “Plus belle la vie””
    Forcément puisque la production a été en un premier temps terminée. Les studios de la Belle de Mai n’étant pas un musée mais un studio, donc un lieu de travail, il a fallu dégager les décors et accueillir de nouvelles productions. Quand finalement “Plus belle la vie” est reprise, il n’y a plus de studio disponible rapidement. Et comme il y a moins de moyens, pas de construction de décors possibles, il faut tourner en extérieur. Quel est le village le plus “authentique” à proximité ? Allauch.

    “et n’a pas renouvelé l’an dernier la délégation de service public du château de La Buzine, un lieu imprégné du patrimoine Pagnolien.”
    Bizarre de la part d’un macroniste pur jus de remettre en cause le principe même de l’appel d’offre. Pourtant cela devrait vous convenir : on lance un marché, divers concurrents se présentent, et le meilleur, le “premier de cordée”, est choisi.
    A croire que le délégataire précédent, avec son intégrale Robert Zemeckis, son expo Johnny Haliday, sa rétrospective Steven Spielberg et ses maigres entrées annuelles, ne faisait plus vraiment honneur à sa délégation.
    Quant au patrimoine “pagnolien”, faut il vous rappeler que Pagnol n’a vécu que très peu d’année dans cette bastide, laissée à l’abandon de 1944 jusqu’au début de ce millénaire ?

    “Au cœur de ces dissensions, l’incapacité manifeste du maire de Marseille à négocier, motivée davantage par des considérations d’ego que par des raisons objectives”
    S’il y a eu appel d’offres, pourquoi une fois encore le nier ? Quant à la suite, c’est surtout l’égo de Pagnol fils qui est en cause (preuve que le talent n’est pas héréditaire, en témoignent les fautes de grammaire, syntaxe et orthographe a répétition dans ses communiqués – et ce malgré un grand-père académicien).
    Ensuite la valse des directeurs avant l’arrivée de Valerie Fedele et son salaire stratosphérique, la fréquentation maigrelette, le “prêt gracieux” du lieu pour des événements privés, l’invitation de Zemmour présenté comme “un équivalent de Zola” et une ligne artistique basée autour du cinéma américain et des stars à la mode plutôt que Pagnol ne sont pas des raisons objectives…

    “Au-delà des désaccords juridiques, c’est la perte d’un patrimoine symbolique”
    Vous semblez oublier que Pagnol était… d’Aubagne.
    Et vous mettez sous le tapis tous les autres écrivains marseillais, dont vous pourriez, à juste titre, regretter le peu de cas que l’on fait d’eux : Edmond Rostand, André Suarès, Albert Cohen, Jean-Claude Izzo, Saint-Pol-Roux ou même Petrone, l’auteur du Satyricon, qu’on suppose être né à Massalia.

    “Dans un tournant inattendu, la mairie de Marseille annonce l’acquisition du fonds de commerce du cinéma Le César, créé par Marcel Pagnol en 1938. Cependant, le but culturel de cette acquisition reste flou. Monsieur le Maire, quelle est la destinée du Cinéma César dans votre projet culturel ?”
    Ordonnance 1945 : un lieu culturel doit rester un lieu culturel. Que voulez-vous que devienne le Cesar ?

    Signaler
    • julijo julijo

      quel bonheur
      merci @ruedelapaixmarcelpaul, merci !!!!

      je n’aurais pas été capable de disséquer aussi bien que vous, les propos mensongers et volontairement tronqués de ce cher vigneron.
      mais j’aurais aimé pouvoir écrire votre commentaire !

      Signaler
    • Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron

      Mes réponses à une série de commentaires :

      Sur la disparition des décors de “Plus belle la vie” : c’est un échec culturel et économique de plus pour la ville de Marseille.

      Sur le renouvellement de la délégation de service public du Château de La Buzine :
      Je ne cherche pas remettre en question le principe de l’appel d’offres ou de la consultation s’agissant d’une DSP. Cependant, il est nécessaire de garantir que le choix du délégataire soit effectué de manière transparente et équitable. Par ailleurs, il est pertinent de souligner que le Château de La Buzine est un lieu emblématique imprégné du patrimoine pagnolien, ce qui justifie l’attention particulière portée à sa gestion. Au final, Marseille a perdu sur le plan culturel pour des questions d’égo du Maire.

      Sur l’acquisition du fonds de commerce du cinéma Le César :
      Conformément à l’ordonnance de 1945, il est essentiel qu’un lieu culturel reste dédié à la culture. Il est donc légitime de s’interroger sur la destinée du Cinéma Le César dans le projet culturel de la mairie de Marseille. Dans un prochain billet, je vous révélerais des éléments complémentaires sur cette affaire. Le feuilleton ne fait que commencer…

      Le billet de blog de Bernard Lamizet: Il semble offrir une analyse approfondie et nuancée sur le sujet, ce qui est toujours enrichissant. Cependant, il omet beaucoup d’éléments et se contente de féliciter le maire sans en comprendre les tenants et les aboutissants…

      Enfin pour répondre à julijojulijo, j’aimerais beaucoup vous répondre le jour où vous avancerez des arguments.

      Merci pour vos encouragements. L’objectif est de fournir une analyse rigoureuse et complète des sujets abordés, et je suis heureux que cela ait été apprécié.

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      Vous prétendez avoir fait une « analyse rigoureuse » ? Les bras m’en tombent
      Faut il vous rappeler que l’ex directrice de la Buzine a été attachée parlementaire de la députée Valérie Boyer, par ailleurs maire du 11-12 ? Ah la Buzine est, le hasard sans doute, dans le 12e. Cette même Valerie Fedele qui, prise d’un soudain coup de conscience et de probité, démissionne de son mandat électif (majorité Gaudin, qui en doutait ?) dans le 13/14

      Vous devez faire partie de ceux qui, sans jamais avoir lu Pagnol, restent persuadés que la Buzine était le « Château de (sa) mère »…

      Signaler
  5. MATHIEU BLANCHARD MATHIEU BLANCHARD

    Je suis toujours étonné de la mansuétude dont bénéficie Marcel Pagnol.

    Signaler
    • Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron Marseille Vision 6/8 JPh Vigneron

      Mansuétude pourquoi? Pouvez vous préciser votre pensée ? Merci

      Signaler
    • julijo julijo

      finalement, je m’interroge. pas trop longtemps, il est vrai.
      vous nous assenez vos propos, péremptoires et souvent tronqués, incomplets et parfois plutôt mensongers. en aucun cas, vous ne tenez compte des commentaires sur les sujets abordés, et vous demandez naïvement : argumentez !
      et bien je pense que c’est à vous de le faire.
      arrêtez de nous dire : je vous écoute, j’attends vos arguments, j’ouvre le débat….etc.

      pour pagnol, d’abord il est surtout aubagnais, et plus longtemps encore parisien.
      le chateau de ma(sa) mère il l’a acheté sans le voir, et l’a reconnu plus tard….c’est romantique aussi, mais différement.
      c’est un écrivain de fictions, un cinéaste….je n’ai pas capacité à critiquer ses oeuvres, mais je suis un grand lecteur, et passé mes 15 ans, il ne m’a plus interessé.
      d’aucuns le trouvent marseillais, provencal, populaire, mais connaissant quelques un de ses thuriféraires…..je garde un doute sur ce “patrimoine symbolique” monté de toutes pièces..

      Signaler
    • ruedelapaixmarcelpaul ruedelapaixmarcelpaul

      @julijo merci merci merci
      de quel Marseille parle Pagnol ? de l’école de son père ? d’un troquet imaginaire sur le vieux port ? d’une maison dans les collines, dont on ne connait pas la situation exacte, mais vraisemblablement Allauch puisque son petit voisin David Magnan dit Lili des Bellons est inscrit sur le monument aux morts de la Grande Guerre à Allauch car “tombé sous la pluie, sur des touffes de plantes froides dont il ne savait pas les noms”.
      L’eau des collines, dans le hameau imaginaire des Bastides, ne se passe pas à Marseille non plus. Le début de Jean de Florette décrit un lieu qui ressemble à s’y méprendre à Lascours (donc Roquevaire). Peut-être dans ses films y verra-t-on Marseille ? Las, Cigalon, Naïs, La femme du boulanger, Angèle ou Regain se passent dans des villages reculés de Provence. Les autres sont à Paris, même Le Schpountz.
      Décidément les amis de Nicolas Pagnol n’ont pas lu Marcel Pagnol. Pas même le petit Nicolas lui-même…

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire