Marsactu a besoin de 500 abonnés pour terminer l’année à l’équilibre

Blog de l'équipe
le 12 Mai 2022
7

Comme d’autres journaux, Marsactu est impacté par la conjoncture économique et internationale. Nous avons besoin d'une mobilisation de nos lecteurs pour assurer notre équilibre tout en continuant à porter haut l’investigation locale. C’est notre force mais aussi notre pari : sans pubs ni subventions des collectivités, Marsactu ne tient que par vous.

Il y a quelques semaines, Marsactu a soufflé une nouvelle bougie. Cela fait désormais sept ans qu’une petite équipe de journalistes a fait le pari un peu fou de relancer son titre, d’ancrer à Marseille un journal d’investigation exigeant et détaché de toute influence politique ou publicitaire. Nous sommes fiers des choix que nous avons faits, fiers d’avoir su les tenir et de là où ils nous ont menés. Nous avions décidé alors de ne compter que sur nous-mêmes et, surtout, sur vous. Pas de milliardaire pour nous renflouer, pas un centime des collectivités locales ou des annonceurs. C’est toujours le cas.

Cet anniversaire, nous n’en avons pas fait un événement. Aujourd’hui, la priorité est de continuer notre combat inlassable pour faire perdurer ce projet rare dans le paysage médiatique français. Nous l’avons martelé : la barre symbolique des 5000 abonnés, atteinte en 2020, nous permettait d’atteindre un premier équilibre précaire, fragile. Un seuil vital.

Deux ans, une pandémie et une crise internationale plus tard, notre journal a besoin de 500 nouveaux abonnés au plus vite. C’est une condition sine qua non pour finir l’année à l’équilibre tout en continuant à porter haut l’investigation locale, à vous proposer des nouveaux formats, des événements, à faire évoluer le site sur lequel vous naviguez quotidiennement…

Vents contraires

Nous le savons, ces difficultés sont en partie conjoncturelles. D’autres journaux en ligne constatent une baisse de leur nombre d’abonnés. Combinaison d’un déconfinement et d’une inflation lourde, cette crise atteint même des géants comme Netflix. Mais pour une petite structure comme Marsactu, les fluctuations sont plus durement ressenties.

Pendant cette période, nous avons redoublé d’efforts pour améliorer le journal et les services rendus aux abonnés. Nous avons aussi pris le temps de nous remettre en question, pour imaginer l’avenir de Marsactu. De ces réunions, de nouveaux projets, petits et grands, ont émergé. Nous vous en reparlerons.

Ce n’est pas par goût de la difficulté que nous faisons ces choix mais pour rester cohérents. Pour que Marsactu, ça reste entre nous et vous.

Mais pour l’heure, c’est d’une véritable mobilisation de nos lecteurs dont nous avons besoin pour renforcer et perpétuer notre projet. Celui de vous proposer un journal exigeant, approfondissant ses sujets, privilégiant l’enquête, l’analyse et le reportage aux discours de communication. Nous continuons de penser que ce travail contribue, à son niveau, à la bonne tenue de notre démocratie locale.

Les choses auraient pu être plus simples

Soyons clairs, les choses auraient pu être plus simples. Nous aurions par exemple pu nous reposer sur des formes déguisées d’aides des collectivités ou des “partenariats” opaques avec des institutions et entreprises, comme la quasi-totalité des journaux locaux, faute d’un cadre sain pour le financement public de la presse. Nous ne l’avons pas fait. Ce n’est pas par goût de la difficulté que nous faisons ces choix mais pour rester cohérents, pour servir un projet et une exigence. Pour que Marsactu, ça reste entre nous et vous.

Nous comptons donc sur vous pour vous abonner, vous réabonner, en parler à vos amis.  Ce sont nos lecteurs, vous, qui nous portent depuis le début, qui sont nos premiers ambassadeurs et nous avons la conviction que vous serez une fois de plus au rendez-vous. Parce que Marsactu ne tient que par vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Julien VOLMAR Julien VOLMAR

    Bonjour à tous,
    N’avez-vous pas un lien pour participer par des dons ?
    Merci pour votre investissement.
    Accrochez-vous car votre travail est suivi et très efficace.

    Signaler
  2. Happy Happy

    Bonjour, je vous suggère de rappeler dans cet article les tarifs (très modiques !) de l’abonnement et d’insérer un lien direct sur le formulaire d’abonnement !

    Signaler
  3. Patrick Magro Patrick Magro

    Je suis abonné. Est il venu à échéance ? Pas de problème pour le renouveler et pour diffuser autour de moi. Cordialement. Patrick Magro

    Signaler
  4. Assedix Assedix

    Bon courage, Marsactu, ne baissez pas les bras !
    Continuez à faire du bon boulot et on va en parler autour de nous.
    Mais sinon, faire rentrer de nouveaux lecteurs au capital, vous l’envisagez ? ( Je m’en veux d’avoir raté le coche il y a un an ou deux et je ne suis peut-être pas le seul…)

    Signaler
  5. Brallaisse Brallaisse

    Et une augmentation de Capital ?.
    Assedix effectivement n’est pas seul.

    Signaler
    • Julien Vinzent_ Julien Vinzent_

      Bonjour et merci à vous deux pour cette marque d’intérêt et de soutien.
      Nous y réfléchissons pour accompagner nos projets de développement dans les années à venir. Mais dans notre esprit il s’agit d’un financement de projets, pas de remplacer une absence de dynamique d’abonnement et le manque à gagner récurrent associé.

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire