La rédaction de Marsactu s’adapte au déconfinement

Billet de blog
le 16 Mai 2020
0
Les bureaux de Marsactu vides.

Les bureaux de Marsactu vides.

Youpi ! Ah non. Comme beaucoup de Français, nous avons accueilli la date du 11 mai comme celle d’une libération. Avant de réaliser que celle-ci n’allait pas correspondre à un simple retour au passé. C’est une réalité vécue par beaucoup d’entre nous dans leur vie personnelle et publique. Elle l’est aussi d’un point de vue professionnelle. Pour nous, le télétravail va encore durer quelques semaines.

Il y a près de deux mois, notre petite équipe a dû passer d’une fièvre laborieuse au soir du premier tour à la désertion complète des locaux quelques heures plus tard. Comme tout le monde, nous nous sommes pliés aux règles du confinement, ne sortant que pour des reportages nécessaires, grâce au sésame de la carte de presse. Nous n’avons pas déserté pour autant les internets que cela soit pour la communication entre nous comme pour la production éditoriale, que nous avons tenté de maintenir tant en qualité qu’en quantité.

Désormais il faut nous conformer et construire nos propres règles de retour au travail. Notre joli bureau en mezzanine, spacieux et agréable n’est pas vraiment adapté à un retour collectif dans le même lieu. Les îlots de travail ne permettent pas d’assurer une distance suffisante entre chaque personne. Nos journées sont organisées à partir d’une conférence de rédaction quotidienne qui ne peut plus se tenir autour de la grande table qui nous sert également au déjeuner.

Nous avons donc décidé de reporter notre retour collectif dans nos locaux. Outre la santé de tous, nous ne souhaitons pas être les vecteurs d’un rebond épidémique à notre petite échelle. Ni mettre en péril notre aventure collective en nous obligeant à une quarantaine forcée.

Pour l’heure, l’unique parent de la rédaction sera présent au bureau en continu. Les conf’ de rédac’ se feront en visio et les échanges via une messagerie instantané. Les autres journalistes pourront revenir ponctuellement à la rédac’ en respectant les distances, espaçant les visites et désinfectant ce qui peut l’être. Les stagiaires dont la venue a été repoussée vont débuter leurs stages dans ces conditions, précaires et peu satisfaisantes sur le plan de l’émulation collective. Comme tous, nous faisons avec en veillant à continuer à vous apporter une information de qualité.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire