Un envol et un grand merci

Billet de blog
Clémentine Vaysse
9 mars 2017 13

Dans toutes aventures humaines, il y a des routes qui se croisent d’autres qui se séparent. Notre journaliste, Clémentine Vaysse, a décidé de changer de vie et de délaisser la plume pour la fourche ou la bêche. Comme Élodie Crézé ou Esther Griffe avant elle, Clémentine Vaysse fait partie de l’histoire de notre titre, de sa renaissance et de son développement. Nous lui souhaitons le meilleur dans ce nouveau défi qui s’ouvre. 

Le balai aura moins de travail à la rédaction de Marsactu. Fini la boue, le sable, le foin sous ma chaise de bureau. La petite stagiaire arrivée en 2013 « et jamais repartie »  – comme j’ai longtemps plaisanté – s’en va vers d’autres horizons. Ce fut une chance précieuse pour la jeune diplômée que j’étais de rejoindre une telle aventure. Comme quoi il faut vraiment toujours se secouer et aller taper sur l’épaule de ce gars avec qui on rêve de travailler.

Je n’ai pas non plus regretté, au contraire je le remercie, le petit diable qui m’a poussée à suivre la relance du titre. Il fallait un peu de folie mais surtout de bons camarades pour défendre devant un juge au tribunal de commerce le rachat du titre et de ses actifs. Je suis fière aujourd’hui quand je vois ce qu’est Marsactu, toujours debout et plus que jamais à même de prouver qu’une presse locale d’investigation peut exister. Fière aussi d’avoir apporté du carburant au moteur.

Il n’a pas été facile de sauter le pas de partir, de quitter ce titre précieux et mes chers collègues qui ont fait preuve de tant de patience et de tolérance à mon égard. J’écoute cette fois-ci à nouveau le petit diable sur mon épaule pour me lancer dans une nouvelle aventure, individuelle et dans un tout autre domaine : la permaculture. « Journaliste puis agricultrice… Tu te rends compte que tu auras réalisé successivement les deux rêves les plus badass [sic] de notre génération? », a réagit il y a quelques jours un de mes amis. Ce sont l’énergie et la conviction d’Edwy Plenel, présentant il y a dix ans son projet de média lors d’une conférence dans une grande école, qui avait convertie au journalisme la bachelière. Mais aujourd’hui, un autre engagement m’attend, bien loin des claviers et des écrans.

L’écriture n’a jamais vraiment été mon fort. Mon truc à moi c’est l’enquête. Creuser, expliquer, mettre en débat. Marsactu est exceptionnel en ce sens. Il faut du temps mais aussi du soutien des collègues. Les miens ont toujours été d’un aplomb sans faille et on su prendre le temps d’encourager cet élan. C’est rare je crois. Je ne ferme pas tout à fait cette porte de l’enquête même si je quitte la vie de rédaction. Je ne sais encore sous quelle forme je pourrai continuer à satisfaire cette appétence.

Merci en tout cas pour les nombreux échanges dans les commentaires, pour les encouragements aussi lors de la relance et au quotidien.

À mon tour de souhaiter longue vie à Marsactu !

13
commentaires

  1. Electeur du 8e Electeur du 8e

    Un immense merci. Et bon vent, sans trop de houle !

    Signaler
  2. Blaah Blaah

    Bravo et bonne route !

    Signaler
  3. Roch Giraud Roch Giraud

    Tu va nous manquer mais c’est une belle nouvelle aventure aussi ! 🙂

    Signaler
  4. citoyen0013 citoyen0013

    Noooooooooooon !!!

    Signaler
  5. Mat_ Mat_

    Tu sais combien c’est rare mon passage en commentaire. Mais cette fois ci c’était indispensable 🙂 Miss you.

    Signaler
  6. Cehere Cehere

    Journaliste, agricultrice écolo, c’est en effet sic-badass.
    Même pas un petit blog de temps en temps sur la permaculture et ses secrets ?
    Ça pourrait s’appeler Permarsactu.

    Signaler
  7. LaPlaine _ LaPlaine _

    Alors, pleine réussite pour ce bel avenir. La plume et la fourche…c’est révolutionnaire…

    Signaler
  8. VitroPhil VitroPhil

    Le gabian perd une de ses plus belles plumes.

    Bravo pour le travail effectué.
    Courage et réussite pour la suite.

    Et si le démon de l’enquête vous reprend prévenez nous!

    Signaler
  9. Regard Neutre Regard Neutre

    Clémentine quitte son carnet de prise de note pour manier la grelinette .Un choix de vie qui exige du courage car la terre est exigeante mais tellement généreuse. Si ses cultures sont menées avec la rigueur de ses enquêtes , soyons assurés qu’elles lui donneront des récoltes biologiques saines et abondantes. C’est tout ce que je peux lui souhaiter. Espérons que Marsactu ne la quitte pas des yeux.

    Signaler
    • Clémentine Vaysse Clémentine Vaysse

      Merci beaucoup. Je ne quitte pas Marsactu des yeux non plus !

      Signaler
  10. barbapapa barbapapa

    Moi j’aimerais bien savoir si les fruits et légumes permaculturés seront vendus au public à Marseille ou tout près, et si oui où et quand et comment ?

    Signaler
    • Clémentine Vaysse Clémentine Vaysse

      Je vous tiendrai au courant 🙂

      Signaler
  11. Clémentine Vaysse Clémentine Vaysse

    Merci à tous pour vos encouragements, ils me touchent beaucoup !

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire