Croquis d’une reprise

Blog de l'équipe
Benoît Gilles
19 Juin 2015 0

Le printemps tarde à avenir. Clémentine Vaysse est elle aussi en retard. L'autoroute d'Aix. Nous avons rendez-vous dans quelques minutes au tribunal de commerce pour défendre notre offre de reprise du fonds de commerce de Marsactu.

L’un des désavantages du fait d’être licencié est que plus personne n’achète (ou ne rembourse) vos carnets de notes. Par défaut, mon carnet noir qui sert d’ordinaire au croquis de rue et aux reportages dessinés s’est retrouvé couvert des premières notes de notre projet de reprise. Forcément, dans ces moments-là, on passe beaucoup de temps en réunions avec ses acolytes d’aventure. La qualité du papier, adapté au trait dessiné, appelle alors au croquis jeté dans un coin de la page. En vieux réflexe retrouvé de l’écolier ou de l’étudiant qui s’échappait dans les marges tout en écoutant.

Peu à peu, cela prend de l’épaisseur et se transforme en chronique de ces mois passés en mode projet. Avec une difficulté évidente : je ne peux dessiner que dans les creux de l’action, les moments forts échappent au récit en images. Lors des rencontres avec nos lecteurs, notamment à la Bo[a]te, j’étais comme les autres en mode « action ». Difficile de faire un pas de côté pour plonger dans le carnet et regarder le monde par à-coup furtifs de la feuille au sujet.

Impensable de faire cela lors d’une audience au tribunal de commerce, en rendez-vous au ministère de la culture, en pleine discussion avec François Bonnet de Mediapart ou Yann Guégan, ancien de Rue89. Si le stylo s’échappe, c’est dans la clandestinité. Les dessins ci-joints ne racontent qu’imparfaitement les différentes étapes de notre cheminement collectif.

L’exercice appelle d’autres expérimentations de ce type (sans doute mieux finies) dans le futur Marsactu. L’excellente Revue dessinée a montré la voie d’un rendu en images de l’enquête journalistique. Une certitude déjà acquise après dix ans de reportages dessinés dans Le Ravi. Mais, de tout cela, nous aurons l’occasion de reparler dans la période de co-construction qui s’ouvre.


Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire