Affaire Vassal : une candidate des 11/12 collecte des procurations au nom de la police

Enquête
par Jean-Marie Leforestier & Antton Rouget
le 26 Juin 2020
8

Une fonctionnaire de la mairie des 11/12 et candidate sur la liste de Julien Ravier a été habilitée par la police à recueillir les procurations auprès de personnes ne pouvant se déplacer, une pratique au cœur de l'enquête ouverte pour fraudes. Informé de cette position délicate, le tribunal reconnaît une "fragilité" du dispositif. Enquête en partenariat avec Mediapart.

Elle se nomme Joëlle Di Quirico et elle se prépare à passer de l’autre côté de la barrière. La fonctionnaire de la mairie des 11e et 12e arrondissements a décidé de sauter le pas. Pour la première fois, elle se présente sur la liste de son maire, Julien Ravier et de sa prédécesseure Valérie Boyer. […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Jean-Marie Leforestier
Journaliste
Antton Rouget

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

    Donc, dans le 11-12, on était parfaitement informé de la procédure à respecter et on a choisi de la devoyer, avec la complicité ou non de la police. Ce n’est pas sympa de ne pas avoir donné l’info à Yves Moraine qui lui, simple avocat, ne savait pas bien comment il fallait faire….

    Signaler
  2. Dark Vador Dark Vador

    « Ils m’ont peut-être pris pour un con »… Affligeant témoignage de ce fonctionnaire qui, apparemment, est bien en court auprès de LR. Rien que pour les dernières élections (2014) je n’ose imaginer les fraudes commises. Ce dispositif existe évidemment depuis longtemps, et sans doute de tous les côtés de l’éventail politique, c’est tellement facile! Pourquoi est-ce que ça n’a pas fonctionné cette fois-ci?

    Signaler
  3. Rémy D Rémy D

    Je pense que ça n’a pas fonctionné pour diverses raison, tout d’abord parce que la droite est divisée et que les deux camps connaissent ces pratiques, ils ont donc pu les dénoncer quand elles n’étaient pas faites à leur profit.
    Je pense aussi que la droite marseillaise a très peur de perdre la Mairie, parce qu’ils ont beaucoup à perdre, eux et leurs amis, mais aussi parce qu’une nouvelle équipe risque de mettre sur la place publique tous les dossiers litigieux ce qui pourrait leur coûter très cher !
    Ensuite le Printemps Marseillais compte de très nombreux citoyens qui ne connaissent pas tous ces petits arrangements avec le code électoral et qui ont été choqué que de telles pratiques existent, et ils les ont donc logiquement dénoncées.

    Signaler
  4. Marieke Marieke

    Une question pour les auteurs de l’article.
    Pourquoi le patronyme du fonctionnaire de police n’est pas mentionné alors que celui des trois fonctionnaires territoriaux l’est ?

    Signaler
  5. corsaire vert corsaire vert

    La gangrène dont souffrent toutes les administrations de cette ville est gravissime …
    Comme l’écrivait un intervenant dans ce forum, il faudra en effet plusieurs mandatures propres pour faire le ménage .
    Faire tomber les têtes et non les sous fifres serait actuellement salutaire …
    Mais peut- on encore faire confiance en la justice marseillaise inopérante depuis des années ?
    La mise sous tutelle de la ville par l’état serait elle la solution la moins pire ?
    La corruption des fonctionnaires et élus est une institution et tous ces corrompus jouant à  » la bonne foi surprise « sont pitoyables …Vassal et Ravier en tête …
    Dimanche soir sera t- il le début d’un espoir pour les Marseillais ?

    Signaler
  6. Zumbi Zumbi

    Et maintenant on apprend que la patronne du Parquet National Financier faisait des combines avec le clan Gaudin pour éviter à ses chefs les foudres de la loi…
    Dans une bonne mafia il y a toujours des secteurs d’interpenetration des délinquants et de certains fonctionnaires de police et magistrats. Le tableau se précise.

    Signaler
  7. Elric Menescire Elric Menescire

    Peut-on en toute logique parler, comme le fait Pujol, de système mafieux ?
    Pour ma part je pense que oui, car plusieurs éléments sont reunis: corruption, interpénétration entre administration, police, entreprises et élus, contournement de la loi à tous les étages et justice absente et/ou court circuitée…

    Marseille va vraiment mal, on ne peut donc que souhaiter une saine alternance, tout en sachant que des héritiers de ce système sont en très bonne position sur la liste du PM également (voire même téléguideront en sous main la tête de liste)…un peu comme si Marseille ne pourrait jamais s’extraire vraiment de ce système clientélo-mafieux. Car le clientelisme, qu’il soit de droite ou de gauche, reste ce qu’il est : un système dégueulasse qui amène, in fine, des gens à mourir dans l’effondrement de leur propre immeuble.

    Signaler
  8. Dark Vador Dark Vador

    Les connivences avec le PNF me choquent mais surtout me donne la nausée. Même à ce niveau, même son ex-cheffe est mouillée (Mme Houlette)… J’attendais tellement de cet organisme, je me disais : « enfin les gros poissons vont finir dans l’épuisette ». Vu les derniers rebondissements (Kholer, Sarko) le filet de l’épuisette a de trop grosses mailles…

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire