Affaire "des déchets", Alexandre Guérini veut savoir d'où viennent les fuites

À la une
le 25 Fév 2010
0

Plus aucune info ne filtre dans les médias depuis plusieurs semaines sur  l’enquête sur les marchés des « poubelles » menée par des gendarmes marseillais et qui pourrait impliquer Alexandre Guérini, le frère du tout puissant Jean-Noêl, Sénateur, Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, et maintenant « Président » du PS local . Comme d’habitude dans ces cas là les rumeurs vont bon train, dans le « Tout Marseille ». Pour certains, on n’en entend plus parler parce que les enquêteurs auraient faits « choux blancs », rien dans les écoutes, rien dans les perquisitions… pour les autres ce qu’ils trouvent est tellement énorme qu’ils ne savent pas par quel bout le prendre…

Bon, on ne va pas vous faire le coup du « selon nos informations », « des sources proches de l’enquête nous on dit que… », on n’ en sait rien. La seule chose que l’on sait c’est que les gendarmes et le Juge Duchaîne qui suit le dossier, travaillent, et dans la plus totale discrétion. Et pour cause.

En effet, La Provence et Bakchich viennent de nous apprendre qu’ un nouveau volet de l’affaire s’est ouvert, et progresse lui dans la lumière car il implique des journalistes. On s’en souvient,  au démarrage de « l’affaire », Alexandre Guérini, , très très enervé de découvrir son nom cité dans les journaux, avait demandé à son avocat Maître Molina, de porter plainte pour « violation du secret de l’instruction ». C’est d’abord Denis Trossero journaliste à La Provence  qui suit cette affaire depuis le début qui a été entendu par les enquêteurs, selon une information parue dans Bakchich aujourd’hui. Des journalistes du Monde et du Point devraient aussi  être entendus, toujours selon Bakchich et La Provence. En gros les enquéteurs veulent savoir d’ou viennent les fuites.

Au passage, le journaliste de La Provence nous livre une piste intéressante. Il indique en effet que c’est la police qui est en charge de ce deuxième volet de l’enquête, et non pas les gendarmes qui eux sont sur le volet principal de l’affaire. Des « flics » qui enquêtent sur le boulot des « pandores ». y aurait-il en plus une guerre des polices sur ce dossier qui ne manque pourtant déjà pas d’ingrédients explosifs ?

Un lien en savoir plus avec Bakchich.info « Marseille, les plumes ont l’ouïe des flics »

Un lien « Affaire Guérini, enquête sur les violations du secret de l’instruction » par Denis Trossero de La Provence

Un lien l’Express revient ce matin dans un dossier spécial régionales 2010, sur le volet « affaires », pas de nouvelles révélations mais quelques infos croustillantes sur le duel Guérini/Mennucci… en vente 4,00 € dans tous les kiosques marseilais…

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire