Omniprésent mais pas président, Karim Zéribi nie avoir détourné des subventions associatives

Reportage
le 7 Juil 2020
3

Ce lundi, Karim Zéribi a été entendu par la justice sur l’utilisation de généreuses subventions octroyées à deux structures dont il est le fondateur alors même qu’il était en pleine campagne électorale. Son procès pour abus de confiance et abus de biens sociaux est prévu jusqu’au 8 juillet.

Karim Zeribi, attend avec ses deux avocats l'ouverture de son procès. Photo : Clara Martot.

Karim Zeribi, attend avec ses deux avocats l'ouverture de son procès. Photo : Clara Martot.

« Allez là, c’est bon ». Le médiatique Karim Zéribi repousse d’un signe de la main les journalistes qui tentent de lui arracher une photo, tandis que s’ouvre son procès devant le tribunal correctionnel de Marseille. Dans un costume bleu marine peu adapté aux températures estivales de la salle d’audience, il échange des sourires rieurs avec ses […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. patrick patrick

    quelle est la part de ce type de politique dans les 65% d’abstention ?

    Signaler
  2. PromeneurIndigné PromeneurIndigné

    Pourquoi l’accabler ? Il a probablement eu juridiquement tort. Mais à l’évidence, comment pouvait-il faire campagne sans disposer du financement du département ? Au demeurant l’ancien président subventionnait l’embellissement de certaine commune, de façon « parfaitement légale ». Quant à la nouvelle elle ne s’est pas privée d’imiter son prédécesseur Ceci pour recueillir les suffrages des maires « amis » lors des sénatoriales ou des élections à la présidence de la Métropole Les décideurs du département , qui ont subventionné Monsieur ZERIBI avec l’espoir qu’il gagnerait pour leur compte, dans les quartiers populaires sont évidemment uniquement responsables mais en aucun cas coupables.

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Un hammam et une piscine sont ils utiles pour une campagne électorale ?

      Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire