À Luminy, on regarde voler les robots-mouches

À la une
le 29 Mai 2013
5
À Luminy, on regarde voler les robots-mouches
À Luminy, on regarde voler les robots-mouches

À Luminy, on regarde voler les robots-mouches

La nature a derrière elle 3,8 milliards d'années de recherche et développement. C'est le résumé favori de la scientifique américaine Janine Benyus pour le concept de biomimétisme qu'elle a contribué à diffuser. À l'institut des sciences du mouvement de Luminy, c'est de la mouche qu'on s'est inspiré pour créer un oeil artificiel, "avec 100 millions d'années de retard sur son ancêtre naturel", s'amuse le CNRS.

Signataire – aux côtés de collègues français, suisses et allemands – d'un article publié la semaine dernière dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, Franck Ruffier nous a amené un exemplaire de cet oeil à 640 facettes. Il nous a présenté ses caractéristiques, les applications possibles, parlé un peu des abeilles qui sont "capables de reconnaître des visages" et des Américains qui travaillent sur des robots capables de conduire des Jeep…

Mais revenons à notre oeil de mouche. L'idée est bien entendu de le monter sur un robot volant, ce qui a déjà commencé sur le campus de Luminy. Dans le cadre du projet Robotex qui bénéficiera de fonds du grand emprunt, l'Institut des sciences du mouvement va prochainement installer une "arène de vol" pour mener ses essais. Et ainsi regarder les robots-mouches voler.

Cet article vous est offert par Marsactu

À vous de nous aider !

Vous seul garantissez notre indépendance

JE FAIS UN DON

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Moustik Moustik

    Ah ! Si je pouvais me transformer en mouche … des fois 🙂

    Signaler
  2. Biomimesis Biomimesis

    Les recherches de l’équipe de Franck Ruffier sont passionnantes. Les fonctionnalités développés par les insectes sont remarquables et méritent d’être inimitées. Gageons que de formidables innovations verrons le jour grâce aux inspirations issues de la nature.
    PS: Mr Franck Ruffier ne nous parle pas de Biomimétisme mais de bionique ! Le biomimétisme contient une dimension supplémentaire celle d’innover pour le développement durable !
    http://www.biomimesis.fr

    Signaler
  3. Simon L Simon L

    Oui … est ce qu’un jour des robots-abeilles ne remplaceront pas les abeilles-vraies dangereusement en voie des diparitions à cause des pesticides et des OGM . Des recherches ont lieu aux USA … et puis des robots pour conduire les jeeps, oui ce sera bien pratique pour faire la guerre assis dans un fauteuil bien loin du champ de bataille comme c’est déjà le cas avec les drones. Ce serait bien pratique en Syrie ou au Mali.
    Je devrais me réjouir de ça et de l’inventivité de ces recherches ? Une petite voix me dit que nous allons vers un monde que je ne vais pas aimer, un monde chimique, bionique technologique dans lequel la part de l’humain va décroitre. Un monde en “ique” vide de littérature et de poésie au secours Rimbaud ! Tiens c’est le moment de relire les grands auteurs de scentices-fiction, ils nous ont prévenu.

    Signaler
  4. Anonyme Anonyme

    ils n’ont encore pas inventé la machine à sodomiser les diptères ?
    Pour faire les nouvelles guerres avec les nouveaux engins ce sera indispensable pour pimenter le jeu vidéo ….

    Signaler
  5. LesBDR LesBDR

    De la recherche à des fins mercantiles pour l’armée ou pour de l’espionnage ….C’est pas une priorité !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire