À l’aire d’accueil de Saint-Menet, tensions et mauvaise gestion rendent la vie impossible

Reportage
le 6 Oct 2020
4

Alors qu'une altercation entre ses occupants a motivé le départ d'une quarantaine de familles, l'aire de Saint-Menet ne remplit toujours pas ses fonctions d'accueil de gens du voyage. Ces derniers déplorent des manquements dans la gestion du lieu de la part de la métropole.

L'aire de Saint-Menet désertée par une partie de sa population après des tensions. (Image VA)

L'aire de Saint-Menet désertée par une partie de sa population après des tensions. (Image VA)

Les carcasses de voitures sont désormais plus nombreuses que les voyageurs censés vivre là. Depuis mercredi, l’aire de Saint-Menet (11e), seule aire d’accueil de gens du voyage à Marseille, est étrangement vide. Il n’y a plus que quelques caravanes dans les lieux, complètement délabrés. Alors que la plupart des usagers présents assurent ne pas connaître […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. BRASILIA8 BRASILIA8

    comme toujours on laisse pourrir la situation
    maintenant on va fermer pour raison de sécurité, mise aux normes, important les normes, les travaux vont durer longtemps, longtemps …………..

    Signaler
  2. scatta scatta

    Sans oublier l impact environnemental du motocross mitoyen, installé depuis un peu plus an, qui a encore degrade les conditions de vie et certainement contribué à fragiliser l equilibre social que la municipalité disait vouloir instaurer.

    Signaler
  3. Electeur du 8e Electeur du 8e

    La municipalité précédente, aka la nullicipalité, avait fait du laisser-faire une méthode de gouvernance de la ville. Faut-il s’étonner que la même méthode ait été appliquée à la “gestion” de cette aire ?

    Signaler
  4. Un électeur du 9 ème Un électeur du 9 ème

    La Métropole ne fait rien ou a fait semblant et l’Etat a laisser ne rien faire. Voir ci dessous l’article 3 de Loi n° 2000-614 du 5 juillet 2000 modifié par loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 – art. 149.

    Que font le préfet et la préfète déléguée pour l’égalité des chances, assiste le préfet des Bouches-du-Rhône ? Que fait le procureur de la république pour sanctionner ce non-respect de la loi des uns et des autres ?

    Quant aux gens du voyage ont devrait les aider à conjuguer le respect des traditions positives avec la scolarisation des enfants et les aider à lutter contre le patriarcat et pour l’égalité homme femme en abandonnant certains tradition négatives (mariage forcé d’enfants consanguins, dot, virginité,
    )

    Loi n° 2000-614 du 5 juillet 2000 relative à l’accueil et à l’habitat des gens du voyage

    Article 3
    Modifié par LOI n°2017-86 du 27 janvier 2017 – art. 149

    I. – Si, à l’expiration des délais prévus à l’article 2, une commune ou un établissement public de coopération intercommunale auquel a été transféré l’exercice de la compétence afférente n’a pas rempli les obligations mises à sa charge par le schéma départemental en matière d’aménagement, d’entretien et de gestion des aires permanentes d’accueil, des aires de grand passage et des terrains familiaux locatifs aménagés dans les conditions prévues à l’article L. 444-1 du code de l’urbanisme, le représentant de l’Etat dans le département met en demeure la commune ou l’établissement public de coopération intercommunale de prendre les mesures nécessaires selon un calendrier déterminé, en évaluant le montant des dépenses afférentes.

    Si la commune ou l’établissement public de coopération intercommunale n’a pas pris les mesures nécessaires dans les délais prévus par le calendrier, le représentant de l’Etat dans le département peut lui ordonner de consigner entre les mains d’un comptable public les sommes correspondant au montant de ces dépenses. Ces sommes sont restituées au fur et à mesure de l’exécution de ces mesures.

    Il est procédé au recouvrement de ces sommes comme en matière de créances de l’Etat étrangères à l’impôt et au domaine. L’opposition devant le juge administratif à l’état exécutoire pris en application d’une mesure de consignation ordonnée par le représentant de l’Etat dans le département n’a pas de caractère suspensif.
    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000583573/2020-10-06/

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire