À gauche, le Printemps marseillais et Samia Ghali feront route à part

Actualité
le 3 Juin 2020
6

Après des tentatives de rapprochement avec Samia Ghali, le Printemps marseillais se sera finalement contenté d'un accord avec ses "partenaires naturels" d'EELV. Le mouvement d'union de la gauche compte sur "l'élan" du premier tour pour gagner la ville sans le soutien de la sénatrice.

Présentation des têtes de listes du Printemps marseillais le 7 février. (Image LC)

Présentation des têtes de listes du Printemps marseillais le 7 février. (Image LC)

Toute la journée, le suspense aura été maintenu. Lundi soir, certains juraient qu’un accord avec Samia Ghali était acté, et jusqu’à 17h, Benoît Payan, porte-parole du Printemps Marseillais, se montrait optimiste et assurait que « tout ce qui a été fait peut être défait ». « Samia Ghali pour moi est dans l’opposition à Vassal et Gaudin, il […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. jean-marie MEMIN jean-marie MEMIN

    Dommage pour la  »gauche » marseillaise…!

    Signaler
  2. leb leb

    Ou comment transformer un boulevard en plein de petits chemins de traverse.

    Signaler
  3. leravidemilo leravidemilo

    Toujours aussi impayable ce M Payan. Et toujours le sens de la formule!
    Il a beau dire et faire, se démener comme un beau diable, nous promettre « nous allons déployer une campagne inédite, être là où on ne nous attend pas… » …, il n’empêchera pas nombre d’électeurs potentiels du P.M, de regretter amèrement que celui ci ne soit pas là où…. on l’attendait!

    Signaler
    • Laurent Malfettes_ Laurent Malfettes_

      C’est à la mairie qu’on les attend, et c’est là qu’on craint de ne pas les voir… Mais si le Printemps Marseillais réussit le tour de force de gagner la ville sans avoir fait aucun compromis (avec Ghali, avec Gilles, avec LREM) tout en réussissant à écarter le RN du 13-14 ET du 15-16, je serai à mon balcon le 28 juin à 20h pour applaudir et méditer sur mon pessimisme…

      Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Politique marseillais dans toute sa splendeur.

      Signaler
  4. leravidemilo leravidemilo

    Je précise quand même, pour ce qui me concerne, que ni dans le post ci dessus ni nulle part ailleurs, je n’ai souhaité que le P.M fasse des compromis tous azimuts. Avec LREM , c’était pour moi exclu et ils auraient perdu bien plus de voix gauche, qu’ils en auraient gagnées à droite. (laissons les marcher tout seul, et même si le chemin de croix s’annonce bien ardu, que personne n’aille les aider à porter la croix…). Pour B Gilles c’est tout comme. Comme disait l’autre, et sous la réserve expresse qu’on en ait une, il vaut mieux perdre une élection que perdre son âme… Pour Ghali, si on estime qu’elle est de « gôche » il fallait discuter mais ne rien céder; mais dans ce cas là, il faut aussi consulter… Ghali n’est forte que de son clientélisme, qui explique une très bonne part de son score dans son secteur, et c’est bien cela qu’il convient d’abolir, en même temps que le système Gaudine Vassal.
    Non là où on l’attend c’est à la mairie centrale, même si on a bien compris que ses chances d’y arriver sont bien réduite et de son fait. Et c’est sur les quartiers nords, terrains de luttes s’il en est, et donc sur le 7ème secteur. Sa désertion en rase campagne, pousse ses électeurs à une abstention massive (qu’on leur reprochera par la suite…) le met dans une situation où il a effectivement intérêt à ce que le R.N gagne… et dans laquelle « ses » électeurs risquent de se poser la question… dans les mêmes termes. Chapeau! les artistes de la « décision collective »(dixit Rubirola) du lendemain du premier tour..
    Et ce d’autant plus, que dans le meilleur des cas (j’ai bien dis le meilleur) ces électeurs, en ne votant pas Vassal/, Galtier, et je pense qu’ils resteront confinés, désavouerons au final : Le P.M (j’ai beau chercher et chercher encore, je ne vois toujours pas comment ils pouvaient faire pire, plus lamentable encore!).
    Afin de ne pas subir un tel désaveu supplémentaire, je leur suggère, au point où ils en sont, d’éditer deux affiches: – Une première: « Rubirola est passée par là », une seconde : « Il faut sauver le soldat Galtier! ».

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire