À Air-Bel, les habitants se sentent exclus de la rénovation du quartier

Actualité
le 27 Oct 2022
5

Alors que les premières démolitions démarrent à Air-Bel, les résidents de la cité du 11e arrondissement disent leurs doutes et leur sentiment d'être écartés de la réflexion sur son devenir.

Début des travaux de rénovation urbaine à Air-Bel (11e) en octobre 2022. (Photo C.By.)

Début des travaux de rénovation urbaine à Air-Bel (11e) en octobre 2022. (Photo C.By.)

La mâchoire mécanique se referme sur la bordure du toit et arrache un lourd pan de béton. Fracas, poussière, décombres. Air-Bel, cité de 6 000 résidents du 11e arrondissement,  connaît depuis le début de la semaine le ballet des engins de travaux. Les premières démolitions d’immeubles – déconstruction dans le jargon lissé du renouvellement urbain – […]

Cet article est réservé aux abonnés au journal

Vous seul garantissez notre indépendance Offres d'abonnement à partir de 1€ Poursuivez votre lecture et rejoignez la communauté JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. marseillais marseillais

    Dénoncer l’absence de concertation, c’est juste, mais il est surprenant qu’une (talentueuse) journaliste limite son enquête à la seule des deux associations de locataires d’Air Bel. Pourtant, l’autre, association l’Amicale des locataires, est très engagée dans ce combat et aurait eu son mot à dire.

    Signaler
    • Coralie Bonnefoy Coralie Bonnefoy

      D’abord, merci de nous lire et de réagir à nos articles. Pour ce qui est de votre remarque, nous avons bien sûr sollicité l’Amicale qui malheureusement n’a pas pu donner suite à notre demande dans les délais impartis à la publication de ce reportage.

      Signaler
  2. Bentouch Bentouch

    C’est de la concertation ou du clientélisme ?

    Signaler
  3. Dark Vador Dark Vador

    Présent aussi “le conseiller départemental Thierry Santelli”, celui-là même qui possédait un logement insalubre loué à de pauvres gens. Invité en tant qu’expert” certainement…

    Signaler
  4. BRASILIA8 BRASILIA8

    Samia Ghali promet “que chaque équipement sera repositionné là où on peut le mettre.”
    Voilà une promesse qui n’engage à rien , remarque type d’une pro de la politique
    A qui veut on faire croire que les travaux ont commencé sans plan de masse ( obligatoire pour le permis de construire) et sans connaitre l’affectation des bâtiments !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire