Xavier Niel et la CMA-CGM en lice pour racheter La Provence

Actualité
le 22 Oct 2021
12

Les parts du groupe Bernard-Tapie dans le groupe La Provence sont désormais en vente. Deux candidatures sont actuellement sur la table, ce qui n'exclut pas que d'autres soient présentées avant la date limite du 30 novembre.

Le siège de La Provence, dans le 15e arrondissement.

Le siège de La Provence, dans le 15e arrondissement.

À ce stade, ils ne sont que deux en lice pour racheter les 89 % du groupe La Provence (La Provence et Corse-matin) détenus par la société Groupe Bernard-Tapie. Il s’agit de Xavier Niel (NJJ Presse) et de la CMA-CGM, comme l’a révélé la Lettre A. Le patron de Free est déjà propriétaire des 11 % restants de l’entreprise. Ce dernier part donc avec une longueur d’avance sur l’armateur marseillais. Aucun montant proposé n’est pour l’heure connu mais les deux candidats ont jusqu’au 30 novembre pour formaliser leur offre auprès de la justice commerciale. Une période pendant laquelle d’autres repreneurs sont libres de se manifester.

Dans un texte à l’intention du comité social et économique (CSE), Anthony Maarek pour la société NJJ, qui possède déjà Nice-Matin et Var-Matin et a récemment monté un projet d’imprimerie commune avec La Provence, a fait part de sa volonté “de préserver l’indépendance de chacun des éditeurs et de leurs rédactions tout en leur donnant les moyens de transformer le modèle économique et d’élargir leur audience”. Même tonalité du côté de la CMA-CGM où l’on assure que “le projet porté a pour ambition de garantir, sur le long terme, l’ancrage territorial et l’indépendance du journal et de sa rédaction, et d’accompagner son développement au service du rayonnement du territoire provençal”. L’entreprise conserverait l’actuel PDG Jean-Christophe Serfati.

Quelques jours après le décès de Bernard Tapie, les représentants du personnel ont été informés de la situation lors d’un CSE extraordinaire. Dans une communication interne que Marsactu a pu consulter, la section du Syndicat national des journalistes (SNJ) a dit sa satisfaction devant une “concurrence qui ne peut qu’être bénéfique si nous obtenons qu’ils améliorent leurs offres dans l’intérêt de la société et des salariés. […] Quoi qu’il en soit, après de longues années d’incertitude, la situation devrait se décanter d’ici la fin 2021“.

L’argent de la vente indemnisera les créanciers de Bernard Tapie

Cette compétition sera doublement encadrée par la justice. D’un côté, Frédéric Avazeri a été nommé comme conciliateur par le tribunal de commerce de Marseille pour veiller sur La Provence dans cette passe difficile. De l’autre, la société Groupe Bernard-Tapie (GBT) a été placée en mai 2020 en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Bobigny. C’est le liquidateur, Xavier Brouard, qui aura la charge d’examiner les offres.

Pour exercer son droit de préemption prévu par le pacte d’actionnaires, NJJ devra a minima s’aligner sur l’offre la mieux-disante. Un avantage qui sauterait si le tribunal de commerce décidait finalement de placer La Provence, qui a connu de lourdes pertes en 2020, en redressement judiciaire. In fine, le fruit de la vente atterrira dans les poches des créanciers de Bernard Tapie après l’annulation de l’arbitrage Adidas-Crédit lyonnais qui avait fait la fortune de l’homme d’affaires.

Cela concerne en premier lieu le consortium de réalisation (CDR) chargé de liquider les actifs du Crédit lyonnais. “Il y a 438 millions de dettes pour le CDR vis-à-vis de la société GBT, la Cour de cassation l’a confirmé ce mercredi”, rappelle l’avocat du CDR Jean-Pierre Martel. La vente des parts de GBT dans La Provence ne suffira pas à les rembourser. Dans une évaluation plus qu’optimiste, Bernard Tapie lui-même avait chiffré la valeur de ses parts dans le journal à 100 millions d’euros.

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Brallaisse Brallaisse

    Bon courage aux salariés de la Provence si ‘ils rejoignent le presse citron du maritime marseillais.

    Signaler
  2. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    Dans les deux cas, c’est en tout c

    Signaler
  3. Félix WEYGAND Félix WEYGAND

    ‘est en tout cas révélateur du fait que la presse (et les médias d’information en général) n’est plus qu’une activité périphérique au sein de groupes dont le métier et les intérêts sont ailleurs.
    A Marseille, chacun sait que CMA-CGM est le principal acteur du maritime ; Xavier Niel, au travers de de l’alliance de sa société Iliad (Free) avec Jaguar Network (l’opérateur de cloud dont les infrastructures et savoir-faire supportent l’offre professionnelle de Free) a également d’abord d’autres intérêts que d’informer le public.
    Cela ne veut pas dire qu’ils ne vont pas sincèrement s’engager sur l’indépendance des rédactions et leur donner les moyens de travailler. Cela veut dire qu’ils vont avoir un outil d’influence qui a tout moment pourra entrer en opposition avec cette indépendance quand il s’agira de leurs autres intérêts.
    Soutenons Marsactu (on ne sait jamais) !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Cher Félix , quand vous dites:”Cela ne veut pas dire qu’ils ne vont pas sincèrement s’engager sur l’indépendance des rédactions et leur donner les moyens de travailler.” je vais vous rajouter , non pas à ma collection de nains de jardin, mais à celle de mes Bisounours.
      Ou alors vous faites du 3e degré.

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      ;-D))
      j’assume d’être un Bisounours !
      Mais comme je le dis à la fin : “on ne sait jamais !”

      Signaler
  4. Patafanari Patafanari

    O.M., annonces des décès et billet d’humeur du redac’chef pour cent millions d’euros.
    C’est pas cher pour quinze mille lecteurs.

    Signaler
    • Electeur du 8e Electeur du 8e

      Les édito trop rares de Franz-Olivier Giesbert, où il crie son amour pour Gaudin et Vassal, n’ont pas de prix.

      Signaler
    • Félix WEYGAND Félix WEYGAND

      L’ACPM donne encore 75 000 diffusion payante

      Signaler
  5. TINO TINO

    Marsactu devrait se placer sur ce coup. Pour faire vivre la start up nation et faire de la provence un vrai journal qu’on achète pour être informé et non pour allumer la cheminée quand il fait froid.

    Signaler
  6. Pascal L Pascal L

    L’émission de ce soir sur France Culture :
    https://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/les-termes-du-debat-8-44-souverainete
    m’a semblé en totale résonance avec cette actualité (et celle sur Muselier et K la Marchande) .
    On parle de souveraineté mais c’est qui le vrai souverain ?

    On veut nous faire croire que c’est le peuple … mais c’est quoi, c’est qui, le peuple ?

    Alors pour contrôler le système, il est nécessaire de contrôler la partie du “peuple” qui vote et donc les médias qui l’influencent patiemment souvent insidieusement mais efficacement.

    Les journaux, les chaines d’info en continu pour vieux ont donc l’objet de l’attention de ces milliardaires qui n’investissent pas à perte, soyez en sûr.

    Les jeunes, eux, ne votent pas ou très peu et sont sur les réseaux américains et les très jeunes sur TikTok chinois.
    Soyons lucides : ceux qui dirigent ces réseaux, aussi, n’investissent pas à perte.

    Signaler
  7. jemamo13 jemamo13

    Tapie ou Niel c’est quoi la différence???

    Signaler
  8. BRASILIA8 BRASILIA8

    Saadé le Boloré du Sud ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire