Gaudin 2016, les chèques du Sénat et la métropole en suspens

À la une
Rédaction de Marsactu
19 Jan 2016 10

Le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a présenté ce lundi au stade Vélodrome ses vœux à la presse. Il a balayé l'actualité, de la note de Tracfin qui recense les 130 000 euros reçus du groupe UMP au Sénat, à la bataille politico-judiciare de la métropole en passant par sa succession.

Bonne année ! Comme si la métropole ne suffisait pas à ses ennuis, Jean-Claude Gaudin a eu le déplaisir de voir Mediapart révéler les éléments d’une note de Tracfin concernant le suivi des comptes du groupe UMP au Sénat. Le sénateur-maire de Marseille y est mentionné comme ayant reçu 130 000 euros du groupe sans que l’on sache s’il s’agit du compte officiel ou de l’officieux ouvert à la banque HSBC.

Jean-Claude Gaudin n’a pas répondu à notre question sur ce point précis mais il l’a longuement fait sur l’usage de ces fonds qui, selon lui, correspondaient à des remboursements de notes de frais : « Qu’est-ce que je fais ? J’ai des dépenses de restaurant avec les élus, quelques fois, quand les élus reçoivent des invités et que je suis là aussi ou les collaborateurs directs que j’invite régulièrement. Quand vous ferez la radioscopie, on vous le dira au Sénat. Je fais quelques déplacements pour aller soutenir des sénateurs qui en ont besoin. […] J’ai payé de mon fric personnel, on m’a remboursé, c’est pour ça que vous trouvez cela. »

Sur le fond, il admet une négligence mais pas de faute : « Quelle est mon erreur car j’en ai fait une ? C’est qu’en tant que président de groupe, je disposais des chéquiers du groupe mais parce qu’il y avait un trésorier et une comptable je ne m’en suis jamais servi. Je n’ai jamais tiré un chèque sur le groupe UMP du Sénat. Si je l’avais fait,  Tracfin, Mediapart ou je sais pas quoi (sic) n’auraient rien vu puisque ce serait dans la comptabilité directe du groupe. »

Lire le verbatim de sa déclaration ci-dessous

La métropole

Autant le dire, le maire de Marseille n’a pas vraiment aimé cette question. Après tout, elle concerne davantage sa casquette de sénateur que celle de maire. Il a d’ailleurs souligné cette frontière lors de l’échange informel qui suit immédiatement les vœux. « Je maintiens une frontière étanche entre ce qui relève de ma fonction parlementaire et celle de maire de Marseille », glisse-t-il aux journalistes de Marsactu.

Pourtant, quand il s’agit de la métropole, le parlementaire et son fameux amendement dont la conformité sera discutée le 9 février au conseil constitutionnel se confondent largement avec le président sans pouvoir de la nouvelle institution. Il a d’ailleurs pris le temps de répondre avec détail sur la récente annulation de son élection par le tribunal administratif de Marseille. « J’ai fait appel de cette décision donc je reste en place. D’ailleurs si ce n’était pas moi, ça serait la plus ancienne des présidentes d’EPCI qui serait en place. » Celle-là même qui présidait la séance inaugurale de la métropole : Maryse Joissains.

Mais le maire prend garde de ne jamais répondre aux attaques de la maire d’Aix, se contentant juste de rappeler que c’est bien lui qui a la responsabilité de payer les 7500 agents de la métropole et même « payer déjà des chantiers qui sont en cours aux dires du préfet, qui parle au nom de l’État ».

« Quelle que soit la décision du conseil constitutionnel, il est clair qu’il faudra refaire l’élection du président. Et bien, nous la referons. Mais, c’est pas sûr non plus », ajoute-t-il sans vraiment dissiper le brouillard qui entoure l’institution.

Stade, casino et culture

Les vœux sont toujours l’occasion de revenir sur les grandes réalisations inaugurées ou à venir qui marquent l’ère Gaudin. Il en va ainsi du Vélodrome que le maire a choisi comme théâtre pour ses vœux. Passons sur les lauriers qu’il tresse à sa postérité : « Dans quelques années, on dira : Gaudin, il a refait le stade ».

Il passe bien vite sur les 12 millions de redevance que la Ville paie chaque année qui s’ajoutent aux 270 millions de la facture du chantier. Le maire préfère revenir à un sujet qui agite le landernau médiatico-sportif : le fameux naming qui doit associer un nom de marque à celui du stade et rapporter quelques millions par an à la société qui le gère, Aréma et, au-delà d’un certain montant, en rapporter un peu à la Ville. En effet, c’est la filiale de Bouygues qui récupérera les 3 premiers millions puis 40% des sommes au-dessus de cette barre.

Pour ce faire, le maire assure continuer à jouer les VRP de par le monde et espère « voir ce dossier déboucher d’ici la fin de l’année (…). Pour l’instant, la Ville ne perd pas d’argent, j’aimerais qu’elle en gagne un peu plus ».

Concernant le projet de casino dont il est question depuis 2013, Gaudin évoque des études « sur les différentes possibilités d’implantation d’un casino » sur la bande littorale qui devraient être rendues dans le premier trimestre 2016. « En fonction de celles-ci, nous lancerons la procédure de délégation de service public. »

Enfin, il est revenu sur la fermeture de l’Espace culture, en assurant que « les employés de cette structure seraient intégrés aux services municipaux, s’ils le désirent ». En lieu et place de l’ancien office de la culture, liquidé le 31 décembre, il voit bien un « bureau municipal de proximité ». Quant à la mairie du 1er secteur, elle aurait plutôt vocation à prendre place dans l’actuelle maison de la région dont le président Estrosi souhaite se débarrasser pour 6 millions d’euros. « S’il nous la vend au prix des domaines, nous sommes intéressés », assure-t-il.

Le bal des prétendants

Mais les vœux n’en seraient pas s’ils faisaient l’impasse d’une question sur le dauphin et la succession de Gaudin en 2020. Le maire des 6e et 8e arrondissements Yves Moraine, le député et premier adjoint Dominique Tian, la présidente du conseil départemental Martine Vassal, ou le député européen et président délégué de la région Renaud Muselier font entre autres candidats partie des potentiels successeurs.

Mais lui ne dira rien de sa préférence. « Chacun pense qu’il est le mieux placé. Beaucoup sont de qualité. Tous ceux qui prétendent sont de qualité mais pour l’instant, il n’y en a pas un qui aurait l’adhésion des autres. » Et le maire d’ajouter : « S’ils arrivaient à être d’accord, ça m’inciterait peut-être à anticiper les choses. » C’est la première fois que le maire envisage une retraite anticipée. « Mais pas tout de suite ! », se presse-t-il d’ajouter.

Jean-Marie Leforestier et Benoît Gilles

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE SPECIALE – 2 MOIS pour 2€

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.


A la une

Euroméditerranée expulse des familles roms sans décision de justice
Au bas de la rue de Lyon, le garage Ford restait désespérément vide depuis plusieurs années. Ceux qui avaient pu s'y rendre en 2016...
Pourquoi les commerces du sud de la ville sont toujours fermés le dimanche
Cela devait être bon l'été dernier, ça ne l'est toujours pas cette année. Les commerces du littoral Sud, ceux de Mazargues ou le centre...
[Ô mon bateau] L’astuce risquée du « 51/49 » pour récupérer une place au port
51/49. Le terme sonne comme une astuce, de celles qui se soufflent d'un air entendu sur les forums de voileux. Et en apparence c'en...
Comment le Mucem s’est retrouvé sur le maillot de l’OM
Un terrain de foot sur le toit du Mucem. L'image est un peu inhabituelle. Pour sa deuxième année comme équipementier de l'Olympique de Marseille,...
Saïd Ahamada (LREM) tente de sortir du peloton sur la route des municipales
Saïd Ahamada ne veut plus attendre. Mercredi, le député LREM de la 7ème circonscription des Bouches-du-Rhône et candidat à l'investiture de son parti pour...
L’État remet à plus tard le sauvetage de l’étang de Berre au bord de l’asphyxie
"Faut-il réhabiliter l'étang de Berre ?". Alors que l'état alarmant du site ne fait plus de doute (lire notre article), l'État vient de remettre...

Commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire