"Un mégot peut polluer jusqu'à 500 litres d'eau"

À la une
Pierre Boucaud
28 juillet 2013 3

Il est arrivé en tenue de travail, short et T-Shirt vert. Son job est de faire le tour des plages, de Carro à Marseille, en passant par l'étang de Berre, pour porter la bonne parole auprès des plaisanciers et des baigneurs. "L'idée c'est d'informer", explique Benjamin Gauthier, animateur de l'association "Ecoute ta planète", en donnant des conseils basiques comme ramasser ses déchets, utiliser de la crème solaire plutôt que que de l'huile "qui met beaucoup moins de temps à disparaître", ou économiser l'eau douce "en évitant de prendre une douche après chaque baignade par exemple". Des gestes qui peuvent paraître un peu dérisoires pour les baigneurs. "Les gens nous disent souvent que ce n'est rien par rapport à la pollution d'un pétrolier, mais nous essayons de leur expliquer que c'est l'accumulation de ces petits efforts qui peuvent aussi changer les choses", justifie Benjamin Gauthier.

Autre sujet d'actualité, celui des mégots, depuis notamment que certaines plages de la Côte d'Azur sont devenues non fumeurs.

 C'est un des gros points noirs des plages. Un mégot peut polluer jusqu'à 500 litres d'eau de mer selon une étude réalisée par notre collectif. Et c'est une nécessité car les cribleuses qui nettoient les plages ne peuvent pas les ramasser  

Même si il n'est pas certain que l'interdiction soit la bonne solution, "il faudra faire un retour", ajoute l'animateur. Autre sujet, cette fois en mer, le mouillage des ancres un peu n'importe où avec les risques d'arracher les posidonies, qui mettent si longtemps à repousser. "Les gens sont pas mal au courant, ils font plus attention qu'avant", veut rassurer Benjamin Gauthier. L'autre risque avec ces mouillages est le développement de la fameuse caulerpa taxifolia, même si sa présence en Méditerranée serait en nette baisse selon plusieurs scientifiques. 

3
commentaires

Commentaires

Abonnez-vous pour voir les commentaires.

  1. Marius

    Il faut généraliser l’interdiction absolue de fumer sur les plages, seul moyen d’en finir avec l’invasion des mégots dispersés sur le sable, ou hypocritement enterrés jusqu’à ce qu’ils soient ramenés à la surface par la mer ou par des enfants qui jouent avec le sable.

    Signaler
  2. cameleon

    oui pour les cigarettes et les chiens surtout non tenus en laisses et salissants partout ou ils passent, pelouses et plages…
    et quid des Scooters ???? Quand fera t on respecter cette règle simple et évidente !!! l’interdiction d’accès aux plages du Prado aux scooters qui circulent allégrement et dangereusement au détriment de la tranquillité des gens sur la plage et des promeneurs …. C’est quand même insensé qu’il n’y ait pas un policier pour bannir des plages ces 2 roues motorisés !!!

    Signaler
  3. Cheval

    Mais on s’en fout des crottes de chiens… on parle de déchets non bio-dégradables !!!

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot-de-passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire