Priorité jeunesse : un colloque pour construire l'avenir avec eux

À la une
le 2 Oct 2013
1
Priorité jeunesse : un colloque pour construire l'avenir avec eux
Priorité jeunesse : un colloque pour construire l'avenir avec eux

Priorité jeunesse : un colloque pour construire l'avenir avec eux

La jeunesse est une urgence et pourtant elle semble invisible. Comme si les détenteurs de kalachnikovs, les fourmis des réseaux et les victimes de leurs actions suffisaient à saturer l'espace médiatique sur ce thème. C'est pour mettre à bas ces idées reçues que le conseil de développement de Marseille Provence Métropole, présidé par Jacques Boulesteix a décidé d'organiser un colloque citoyen intitulé "Les jeunes, acteurs d'un territoire en construction", à l'Alhambra, jeudi 3 à partir de 14h. 

"Il n'y a pas de discours politique fort sur la jeunesse dans cette ville, constate le conseiller municipal et chercheur Jacques Boulesteix. En revanche, en Seine-Saint-Denis,  à Lille, on joue sur la créativité, on investit pour et avec les jeunes. Dans ces villes, ils ont compris que la jeunesse était plus une chance qu'un problème". Avec le président de la commission Habitat et solidarité du conseil de développement, l'architecte et urbaniste, François Guy, ils ont donc mis sur pied cette rencontre développée en trois temps. C'est cette méthode qu'est venu défendre ce dernier sur le plateau de Marsactu.

"Dans un premier temps, nous avons ciblé les jeunes des quartiers en difficulté car c'est là que se situe l'urgence, explique-t-il. Ensuite, nous ne sommes pas des spécialistes de la jeunesse même si je connais bien les endroits où ils vivent. Nous avons donc commencé par initier trois ateliers sur trois thématiques qui nous apparaissaient prioritaires : l'insertion professionnelle, l'accès au logement et aux transports et enfin l'accès à l'offre et aux pratiques culturelles. Ce dernier aspect m'apparaît déterminant. En effet, on peut constater notamment dans la programmation de Marseille Provence 2013 à quel point leurs modes d'expression artistiques sont invisibles".

Pour et par les jeunes

Autre élément de la méthode développée par le Conseil de développement pour construire ce colloque, la participation des jeunes eux-mêmes. "Les représentants d'institution et d'associations qui sont intervenus lors des ateliers sont tous des militants de la cause des jeunes. Mais nous ne voulions pas d'un colloque où l'on parle à la place des gens. Donc nous avons sollicité des jeunes pour qu'ils témoignent eux-mêmes de leur expérience". D'autres jeunes ont été sollicités pour des interviews filmées dont des extraits seront présentés lors du colloque. 

A l'issue de celui-ci, le conseil de développement veut pouvoir donner des pistes d'action pour les cinq ans à venir. La démarche engagée devrait également croiser celle de la mission métropole. En effet, le préfet délégué à la métropole a lui-même initié un atelier "jeunesse" qui devrait amplement profiter de la dynamique amorcée par le conseil de développement. 

Cet article vous est offert par Marsactu

À vous de nous aider !

Vous seul garantissez notre indépendance

JE FAIS UN DON

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Mourad K. Mourad K.

    Bravo Mr Guy, c’est exactement ce que nous attendons depuis des années… QU’ON NOUS CONSIDERE !
    Comment pourrions-nous participer à votre conseil de développement ?
    Faut-il écrire à Mr Boulestex ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire