Nous ADEAR 13 souhaitons avec le concours des citoyens la réouverture des marches paysans

Pétition
3 Avr 2020 0

Initiée par : Association pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural des Bouches du Rhône
Adressée à : Préfet des Bouches-du-Rhône
Plateforme : Change.org
Nombre de signatures : 509 (dernière mise à jour : 3 avril, 2020)
Les marchés paysans de l’ADEAR 13 : une nécessité économique pour les paysans en production locale et en vente directe et pour les consommateurs en demande de continuer à manger des produits locaux, de saison et de qualité !

Nous ADEAR (Association pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural) des Bouches du Rhône qui avons en charge la gestion de 7 marchés paysans en conventionnement avec les mairies, sur le département depuis 20 ans : marché paysan du Cours Julien à Marseille ; marché paysan de Cassis ; marché paysan de la  Gavotte aux Pennes Mirabeau ; marché paysan bio de Salon de Provence ; carré paysan de Gardanne ; espace producteurs d’Arles ; espace producteurs d’Aubagne en partenariat avec le CETA.

demandons la réouverture de nos 7 marchés paysans !

Lors de la première  semaine de confinement, nos marchés se sont tenus de manière exemplaire par la mise en place d’une charte sanitaire de gestion des marchés paysans en période de covid 19 que chaque paysan s’est engagé à respecter.

Nous avons avec la plupart des mairies avec qui nous sommes en conventionnement et qui souhaitent elles aussi la réouverture de nos marchés paysans et qui se heurtent aujourd’hui à un nouveau refus du préfet des Bouches du Rhône !

Ce maintien, nous le souhaitons pour les clients, et plus généralement les riverains, que nous retrouvons chaque semaine sur nos marchés paysans, afin qu’ils trouvent une alimentation de proximité,

Et nous le souhaitons pour les paysans adhérents de notre association pour qu’ils puissent continuer  à vendre les produits de leurs fermes.

Lors de la première semaine de confinement, il est apparu bien moins risqué de se rendre sur un de nos 7 marchés paysans que dans un supermarché, où chacun a accès à des caddies, à des rayons…sur nos marchés, seul le producteur remet la marchandise au client, ce dernier respectant le marquage au sol lui signalant la distance à respecter entre lui et l’étal.

En fermant les marchés, vous privez les gens, en ville, de trouver une nourriture saine, locale, souvent biologique ; en les poussant à rejoindre les grandes surfaces, c’est le risque de regrouper les personnes dans un même lieu, fermé de surcroît qui est accentué.

Les légumes, les fruits, les fromages, les œufs, il faut les vendre quand ils sont prêts, il faut les vendre maintenant ! Les poules, les chèvres, n’ont pas de bouton ON/OFF !

Même si l’entraide se met en place, car nous y travaillons, cela ne remplacera jamais les ventes sur un marché.

Nous ne pouvons admettre de perdre nos productions, de jeter de la nourriture, alors que les supermarchés continuent de se faire livrer des denrées qui viennent de loin, qui traversent la France et même les frontières.

La grande distribution, nous le savons, ne jouera pas le jeu de se fournir auprès de nos paysans, ou alors à quel prix ? Se servant d’eux ou se servant auprès d’eux ? Les filières sont encadrées, établies avec leurs fournisseurs, elles fonctionnent, pourquoi les déstabiliser ?

Fermer nos marchés, c’est mettre en difficulté nos clients, depuis trois semaines, ils nous appellent, ils ne savent plus où nous trouver, ils ne peuvent pas venir sur nos fermes, parfois trop éloignées ou difficilement accessibles. C’est leur demander, en cette période déjà compliquée, de modifier leurs habitudes alimentaires, pour moins bien, certainement pour moins bon.

Fermer nos marchés, c’est mettre en difficulté nos paysans, ceux qui depuis le début de cette crise sans précédent, n’ont pas cessé de travailler, pour nourrir les gens. Leurs fermes sont parfois fragiles, l’annonce de fermeture des marchés risque de mettre le paysan sous le couperet.

Le Préfet des Bouches du Rhône, a permis la réouverture de certains marchés alimentaires sur le département mais nous ne connaissons toujours pas les raisons qui ne permettent pas la réouverture de nos marchés paysans !!

MERCI aux citoyens, habitants, paysans, élus,… de signer cette pétition pour la réouverture des 7 marchés paysans de l’ADEAR 13 !

Carrefour des débats et initiatives au niveau local, L'Agora de Marsactu diffuse des pétitions en lien avec le territoire. Ce contenu est extrait d'une plate-forme externe et ne constitue pas un soutien du journal à la pétition.

Change.org

A la une

La majorité des repreneurs potentiels d’Alteo veulent arrêter les « boues rouges » à Gardanne
Les jeux ne sont pas encore faits mais l'on peut connaître déjà la mise de chacun des candidats à la reprise d'Alteo. La plupart...
La confiscation par la police de l’emblématique chariot de Papa Omri soulève l’indignation
Peau tannée par le soleil, front marqué de la "cal du prieur", courte moustache, celui qui se fait appeler Papa Omri est là, comme...
Les deux kilomètres de bus que la métropole va payer deux fois
Il devait apporter "un nouveau souffle pour le nord-est marseillais". Nous sommes en novembre 2014 et le lancement du bus à haut niveau de...
Le repreneur d’Alteo Gardanne devra faire avec une opposition élargie au site de Mange-Garri
Alteo est à vendre et ses huit potentiels repreneurs doivent composer avec une inconnue. L'avenir de l'usine d'alumine de Gardanne, en activité depuis 1894,...
Nouvelle ministre et nouvelle maire face au vide de la rue d’Aubagne
Le champ, le contre-champ. En visite rue d'Aubagne ce jeudi, la nouvelle ministre du Logement Emmanuelle Wargon fait un arrêt devant le numéro 74....
Un squat de mineurs isolés dans un bâtiment municipal oblige la Ville à se positionner
Massées devant le 43 rue Flégier, dans le quartier du Chapitre (1er), une vingtaine de personnes fait corps aux abords du bâtiment. Présents depuis...

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire