[Mythes et mythos] Quand l’histoire revisite la légende de Gyptis et Protis

Série
le 8 Août 2020
5

Le mythe fondateur de la cité phocéenne, la rencontre entre le grec Protis et la celte Gyptis, est nimbé de mystère depuis des siècles. Symboliquement localisé sur les rives du Lacydon, le lieu de l'union est contesté par l'archéologue et historien du site de Saint-Blaise, Jean Chausserie-Laprée. Il propose, par une approche scientifique et matérialiste, de faire la lumière sur l'origine de la légende.

Le site archéologique de Saint-Blaise sur la commune de Saint-Mitre-les-Remparts. Photo : Jean Chausserie-Laprée.

Le site archéologique de Saint-Blaise sur la commune de Saint-Mitre-les-Remparts. Photo : Jean Chausserie-Laprée.

la série

Il y a les mythes fondateurs qui offrent une légende à un territoire. Il y a de jolies histoires qui offrent du folklore mais tiennent du mensonge. Inventaire d'été des grands mythes et total mytho.

Inlassablement piétinée par marseillais et touristes, la plaque trône fièrement sur les abords du Vieux-Port depuis qu’elle a été posée en 1952 par le maire Gaston Defferre. Ancrée dans le sol du Lacydon, elle commémore l’arrivée légendaire du phocéen Protis, futur époux Gyptis, membre de la peuplade celte des Ségobriges, et fondateur de Massalia en […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Andre Andre

    Que les navigateurs phocéen lors de leurs nombreux périples et repérages commerciaux en Méditerranée occidentale aient pu accoster près de St Blaise avant de découvrir le Lacydon n’aurait rien de surprenant ni d’extraordinaire. Il serait intéressant de savoir si du matériel, grec ou étrusque, datant d’avant la fondation de Marseille, aux alentours de -600, a été découvert à St Blaise, ce qui signerait l’importance de cette escale.
    Quant aux Ségobriges, tribu celto-ligure, allaient ils jusqu’au golfe de Fos ou bien se limitaient ils aux collines marseillaises, nous n’en saurons jamais rien.
    En tout cas, c’est bien sur les bords du Lacydon que les phocéen ont fini par fonder Massalia

    Signaler
  2. Andre Andre

    Saint Blaise reste un site remarquable, à visiter!

    Signaler
  3. RML RML

    je comprends pas bien la conclusion avec la métropole…

    Signaler
  4. Louise LM Louise LM

    je ne crois pas que l’on retrouve les faire-part de mariage ni des photos

    le lieu probable de la rencontre des civilisations, à Marseille ou à 50 km intéresse les historiens et l’histoire des échanges commerciaux et culturels

    mais la légende de la rencontre de Gyptis et Protis et le sens qu’on lui donne depuis des siècles sont eux mêmes des faits

    « when the legend becomes fact, print the legend »

    Signaler
  5. kukulkan kukulkan

    très intéressant. Le mythe n’est pas remis en cause, que Gyptis vienne de Saint Mitre ou des collines de Marseille qu’est ce que ça fait ?

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire