Loin du regard des hommes, elles apprennent à réparer leurs vélos

Reportage
Margaïd Quioc
7 Juil 2018 3

Entre drague appuyée et commentaires sexistes, les femmes peinent à trouver leur place dans les ateliers de mécanique cycliste associatifs à Marseille. Le collectif Vélos en Ville a décidé de mettre en place une permanence interdite aux hommes. L'objectif, qui peut paraître contradictoire : favoriser la mixité.

Photo Margaïd Quioc.

« Hé poulet, t’as vu l’heure ? » Il est 17 h 30, et il est temps pour Cyril Pimentel, directeur du collectif Vélo en Ville (CVV) de mettre les salariés masculins hors du local de la rue Moustier (1er). Edgar et Étienne rangent fissa leurs outils. Sur le pas de la porte, un cycliste espère rentrer […]

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? Identifiez-vous pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE
Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l'Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l'indépendance de votre journal




Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire