L'héliport qui bloque la charte Ville/port

À la une
le 14 Nov 2012
0

Ce document est censé ouvrir la voie d'un développement paisible et consensuel des bassins Est du Grand port maritime de Marseille (GPMM). Élaborée durant de longs mois par une commission spécialisée dirigée par Yves Cousquer, elle devait être signée par l'ensemble des collectivités et institutions partenaires qui siègeront dans le comité de pilotage qui veillera à sa mise en oeuvre durant les 15 prochaines années. 

Le document contractuel était donc à l'ordre du jour des récentes assemblées : Ville de Marseille, Communauté urbaine, conseils général et régional. Mais le document a été retiré de l'ordre du jour comme on culbute les dominos. "A l'assemblée régionale, la demande est partie du groupe UMP comme cela a été le cas dans chaque assemblée, croit savoir Jean-Marc Coppola, vice-président (PCF) de la région en charge de cette question. Je n'en comprends pas bien la raison mais elle me semble très politique puisque ce sont eux qui l'ont élaborée du temps du précédent gouvernement. Et là, elle ne serait plus à leur goût. Il faut arrêter".

"Nous sommes d'accord sur le fond" mais…

L'élu communiste va profiter de ce délai pour peaufiner la position du conseil régional – notamment sur l'avenir des quartiers qui entourent le port et du massif de la Nerthe. Il espère soumettre la charte au vote de la prochaine assemblée plénière, le 11 décembre. Pas sûr que la Ville de Marseille lui emboîte le pas. C'est d'elle qu'émane la première demande d'ajournement.

Pour l'heure, à la Ville, on dit attendre des précisions de la direction du Grand port. "Nous avons pleinement participé à l'élaboration de cette charte et nous sommes d'accord sur le fond, reconnaît Roland Blum, premier adjoint UMP au maire et spécialiste des questions portuaires. C'est d'ailleurs pour cette raison que nous souhaitons qu'elle soit assortie d'un calendrier précis notamment pour des projets d'importance comme le déplacement des ferries de la Joliette vers des bassins plus au nord ou la création d'un pôle multimodal à Mourepiane et son raccordement aux futures autoroutes ferroviaires".

L'élu ajoute qu'il s'agit de projets à moyen terme qui ne se jouent pas au mois près. On pourrait ajouter – perfide – que le projet de terminal de containers relié au réseau ferroviaire à Mourepiane attend toujours les engagements financiers des collectivités locales. Mais les demandes des élus UMP ne s'arrêtent pas là.

Seule la Ville rechigne

"La Ville de Marseille voudrait avoir des réponses précises concernant des sujets que l'on pourrait juger accessoires et subalternes et qui, pour nous, ne le sont pas, formule Roland Blum. Il s'agit notamment de la création d'un parking pour les cars de croisiéristes qui pourraient ensuite traverser le territoire portuaire pour venir les déposer au J4. Il s'agit ensuite de créer une hélistation ou un héliport pour permettre aux investisseurs qui visitent la ville de venir s'y poser facilement". Coïncidence: le promoteur Marc Piétri a fait la même demande pressante d'un héliport à proximité des Quais d'Arenc, le programme qui devrait accueillir une partie des services de la Communauté urbaine. Outre ce coup de pouce au patronat local, il paraît normal que le la ville qui compte le premier constructeur mondial d'hélicoptère ait son propre héliport.

Le directeur du GPMM, Jean-Claude Terrier, aurait proposé un terrain sur la digue. "Pourquoi pas le Frioul ?", s'étrangle le premier adjoint. "Je crois que nos demandes sont raisonnables. Si le port souhaite que nous nous engagions sur 15 ans alors commençons par nous mettre d'accord sur ces sujets simples". Pour l'heure, la date de la validation par la Ville de Marseille est suspendue à la réponse circonstanciée de Jean-Claude Terrier. Mais, si l'ensemble des autres collectivités décident de l'adopter avant la fin de l'année, la Ville ne pourra pas rester seule à bouder. 

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

+++

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire