Les faux seins de PIP font toujours rêver

À la une
le 15 Juil 2010
0

Une entreprise en liquidation judiciaire, dont les produits sont retirés du marché car non conforme à la réglementation et qui est visée par une plainte de plus de 500 victimes déposée auprès du parquet de Marseille, ça vous intéresse ? A priori non. Mais si on ajoute que la société en question fait dans les implants en silicone, « marché juteux par excellence » comme dit France Soir, et qu’elle « a connu un succès commercial plus que remarquable à l’international« , avec 90% de sa production exportée et un troisième rang mondial dans le secteur ?

C’est tout le paradoxe de Poly Implants Prothèse (PIP), implantée (hum, hum) à la Seyne-sur-Mer (Var). Son problème : avoir utilisé « un gel de silicone différent de celui qui avait été déclaré aux autorités sanitaires. Avec pour conséquence un taux de rupture des implants très anormal, de l’ordre du double en termes de fréquences, par comparaison avec les autres fabricants« , résume le quotidien. Mais les 120 salariés sur le carreau voient déjà deux repreneurs potentiels tourner autour : une boîte du Tarn-et-Garonne, et une firme new-yorkaise (un peu moins chaude puisqu’elle ne compte en reprendre que 40 et verrait bien un nom moins marqué pour l’entreprise).

Un lien Amy Winehouse victime VIP de PIP ?, sur Marsactu

Un lien L’affaire sanitaire et judiciaire, résumée par Le Post

Un lien Un collectif de victimes de PIP

Poly Implants Prothèses (PIP)
Allée Jean Giono, 83140 Six-Fours-les-Plages, France

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire