L'électrique made in Provence

À la une
le 9 Juil 2010
0

Oubliez vos idées sur les tricycles : le véhicule que la jeune start up Véléance, installée à Meyreuil, va lancer l’année prochaine n’a rien d’un jouet pour enfant. Même si sa spécificité, à part de carburer à l’électricité, est selon ses concepteurs sa simplicité. « Les 3 roues et le boîtier qui contrôle l’inclinaison en fonction de la vitesse et de la courbe du virage, permettent de compenser si on se penche trop ou pas assez. Les fautes de pilotage sont donc autorisées et on n’a pas la période d’appréhension du néophyte à moto. Et à l’arrêt, le système n’autorise qu’un angle très étroit, donc on reste droit sans poser le pied par terre. « , détaille Emmanuelle Champaud, une des trois fondatrices de la société.

70 centimes aux 100 km

D’accord, mais vous avez bien dit électrique ? Comment et quand va-t-on devoir le recharger ? « Avec n’importe quelle prise classique de 220 volts« . L’autonomie : 50 km, soit de quoi couvrir des trajets en ville. Le prix : 5000 euros, et 70 centimes en électricité pour faire 100 km. Avec une berline de 2 tonnes coincée dans les bouchons marseillais, vous pouvez plutôt comptez dix fois plus.

Mais, dans un premier temps, vous ne le retrouverez pas chez les vendeurs du cours Lieutaud. « Le marché va débuter avec les collectivités et les entreprises« , explique la directrice commerciale. Par exemple les hôpitaux, ports, aéroports, universités… Cette semaine, elle a fait le chemin jusqu’aux Rencontres internationales du véhicule écologique (Rive) d’Alès (pas en Tri’Ode cela fait un peu loin…), pour venir draguer la soixantaine d’élus présents sur place.

Moins de parking, moins d’accident

L’argumentaire est rodé : « le problème des 2 roues, c’est la dangerosité. Ils représentent 7% des véhicules de La Poste, mais 37% des accidents« , justifie Emmanuelle Champaud. « De plus, une entreprise consacre en moyenne 2 à 3 m2 de terrain par salarié et 6 m2 par place de parking. Quand on voit le prix du foncier… » Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, « le coût d’une place de parking représente en moyenne nationale de l’ordre de 1000 €/an en location ou bien un investissement variant de 3 000 € en surface à 23 000 € en souterrain ou en étage. » Avec ses dimensions réduites, le Tri’Ode promet donc des économies sur ce plan-là.

« Des commandes plutôt que des subventions« 

L’autre méthode de séduction est plus inattendue. « Je suis venue vous dire combien pour une start up comme nous la commande publique est un levier bien plus efficace pour lever des fonds que des subventions. C’est comme cela que la Silicon Valley a décollé« , a plaidé Emmanuelle Champaud aux Rive devant un parterre d’élus. Explication : « les gens qui ont de l’argent à placer, il y en a. Mais quand on va les voir, ils nous disent tous : « vous avez des intentions de commande ? » Au lieu de donner 50 000 euros de subvention, ce qui est juste une perfusion, il vaut mieux acheter un véhicule à 5000 euros. C’est plus valorisant pour un maire : au moins il a déjà quelque chose de concret, il peut le faire tester par son personnel et en commander plus si il est satisfait« .

L’intérêt pour Véléance ? « De notre côté, avec une dizaine de commandes, on peut lever un ou deux millions d’euros, ce qu’on n’aura jamais via des subventions. Les gens veulent juste savoir si le concept tient la route. Malheureusement, c’est une logique que l’on n’a pas trop en France… » Autre frein : « les véhicules de ce type ne bénéficient d’aucune mesure de bonus ou de prêt à taux zéro« , a rappelé Emmanuelle Champaud.

Alors que leurs homologues à quatre roues permettent de toucher un « super-bonus » de 5000 euros de l’Etat. Le député des Bouches-du-Rhône Richard Maillé (le monde est petit) a promis de « se débrouiller pour que la loi de Finances aie quelque chose la-dessus. » Côté concret, pour l’instant, le maire de Meyreuil s’est laissé convaincre et le Tri’Ode a fait quelques touches au Rive. Les Marseillais le découvriront eux à la gare Saint-Charles, où il fera partie des possibilités de location de Wattmobile.

Un lien Les scooters électriques entrent en gare de Marseille, sur Marsactu

Un lien Le Pays d’Aix au Davos des voitures écolos, sur Marsactu

Un lien Le site des Rencontres internationales du véhicule écologique l’Alès

Pépinière d’entreprises innovantes de Meyreuil
100 Route des Houillères, 13590 Meyreuil, France

Article en accès libre

Soutenez Marsactu en vous abonnant

OFFRE DÉCOUVERTE – 1€ LE PREMIER MOIS

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous.

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire