Le PS 13 n’envisage pas de sanction contre ses élus qui ont diffusé un montage antisémite

Actualité
Jean-Marie Leforestier
10 Jan 2018 12

Pour Loïc Gachon, coordinateur du PS des Bouches-du-Rhône, les deux conseillers départementaux ont commis "une faute". Mais, à l'inverse de Gérard Filoche, ils ne méritent pas selon lui d'être exclus du parti.

©Marsactu | Gabian bleu sur bleu par Clémentine Vaysse

Il n’y aura pas de jurisprudence Gérard Filoche, du nom de ce conseiller national du PS qui a été exclu du parti pour avoir diffusé sur son compte Twitter une image antisémite. Les conseillers départementaux Anne Di Marino et Rebia Benarioua ne devraient effectivement pas être sanctionnés par le PS. L’homme du binôme investi aux départementales 2015 n’en est d’ailleurs plus membre. Ils avaient relayé un message d’un ancien cadre du FN avec le même montage antisémite que celui qui a valu à Gérard Filoche d’être écarté.

« Pour moi, ça n’est pas du tout du même niveau de gravité puisqu’ils n’ont pas rédigé eux-même un post. Je ne dis pas que c’est anecdotique : c’est une faute, a répondu face à la presse Loïc Gachon, le nouveau coordinateur départemental du PS des Bouches-du-Rhône. Quand on est responsable politique, on est vigilant à ce qu’on émet. De ce point de vue-là, je veux bien reconnaître une erreur qui ne doit pas se reproduire. »

« De la propagande vichyste »

« Le sens politique du message relayé, je ne le partage pas du tout, a-t-il poursuivi. Je n’ai pas lu le texte mais l’image me suffit. Elle relève de la propagande vichyste de base », a ajouté le patron par intérim de la fédération.

Dans La Provence Anne Di Marino – qui n’a pas répondu à Marsactu – avait plaidé « une mauvaise manipulation » et supprimé sa publication. Malgré ce rapide rétropédalage, plusieurs hiérarques socialistes comme le conseiller départemental Henri Jibrayel appelaient le parti à « prendre des sanctions inspirées de la jurisprudence Filoche ». « Ce n’est pas dans mon pouvoir aujourd’hui », estimait Loïc Gachon, pour qui la période de transition actuelle au sein du PS 13 était peut-être favorable aux peaux de banane : « Il ne m’a pas échappé que la polémique était partie de nos rangs ».

Contacté par nos soins, le président du Conseil de représentation des institutions juives Marseille Provence, Bruno Benjamin, ne va pas aussi loin. « Bien évidemment, je dénonce la chose mais je ne rentre pas dans les affaires d’une formation politique : c’est au parti socialiste de prendre ses responsabilités », estime-t-il. Il ajoute : « Le plus simple aurait été qu’il y ait des excuses et je n’en ai pas vues. Parce que les victimes, ce ne sont pas les socialistes mais bien les Juifs qui sont directement visés ! »

12
commentaires

Vous venez d’accéder à un contenu en accès libre. Marsactu est un journal en ligne indépendant sur abonnement, sans publicité. Pour nous soutenir, c’est simple :


A la une

Le couvent dominicain renonce à accueillir l’Action française

Le centre culturel Cormier, rattaché au couvent dominicain de Marseille, a renoncé à accueillir le colloque consacré à Charles Maurras ce samedi.

À la fédération des chasseurs, la reprise en main ordonnée par...

Les 21 000 chasseurs des Bouches-du-Rhône et leur nouveau patron apprennent à se connaître. Le 10 avril, la justice nommait Frédéric Avazeri en tant...

Le parquet national financier multiplie les perquisitions dans les services municipaux

Le lieu est réputé pour sa tranquillité. Il n'y a guère que les piaillements de pie qui troublent le calme éternel du cimetière Saint-Pierre....

Indignation autour d’un hommage à Charles Maurras dans un couvent dominicain

"La nouvelle de l’organisation le 21 avril prochain, dans des locaux de l’ordre des Dominicains de Marseille, d’un « week-end d’hommage à Charles Maurras » par...

Martine Vassal entre en campagne

"Nous avons dû refuser du monde", glisse-t-on avec gourmandise dans l'équipe de com' de la présidente du Département. En entrant sur scène, Martine Vassal...

L’architecte du Vélodrome de 1998 demande 480 000 euros à la...

Il y a des soirées où le Vélodrome bout comme un chaudron de sorcière, à l'égal des plus grandes arènes d'Europe. Les supporters en...

Vous devez être vous-même abonné pour écrire un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire