Le Printemps marseillais remet ses ambitions à plus tard dans un premier budget contraint

Décryptage
le 2 Avr 2021
14

La nouvelle majorité municipale présente son premier véritable budget au conseil municipal ce vendredi matin. L'équipe du Printemps marseillais réussit à dégager des marges de manœuvre en termes d'investissement, mais opère des arbitrages prudents plutôt qu'une véritable révolution.

Le groupe du Printemps marseillais au conseil municipal du 4 juillet 2020. (Photo : LC)

Le groupe du Printemps marseillais au conseil municipal du 4 juillet 2020. (Photo : LC)

Le Printemps marseillais promettait de renverser la table. Mais il prend, avant toute chose, soin de débarrasser la vaisselle et l’argenterie. Si le premier véritable budget façonné par la nouvelle équipe municipale dévoilé ce vendredi lors du conseil municipal cherche à porter les objectifs visés par les nouveaux élus – une ville plus démocratique, plus […]

Contenu réservé aux abonnés au journal

Offre découverte 1 € le premier mois puis 6,99 €/mois JE M'ABONNE

Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous

Commentaires

L’abonnement au journal vous permet de rejoindre la communauté Marsactu : créez votre blog, commentez, échanger avec les autres lecteurs. Découvrez nos offres ou connectez-vous si vous êtes déjà abonné.

  1. Hde mars Hde mars

    C est bon nos enfants iront à l’école mais pas au théâtre ni au sport .Je pense que pas simple mais pourrions nous savoir à quoi correspond la baisse de 16 et 28 million des budgets et qui va en subir le;s conséquences .
    Vous allez pouvoir faire un article sur les changements de la ville depuis l’arrivée du pm car pour le moment c est comme avant .Il y a toujours les memes cadres pour certains incompétents mis la par l’ancienne mairie et ils gèrent comme avant aucune volonté de changement . Les nouvelles promotions nous confirmerons si FO gère toujours la ville et si oui le pm aura perdu tout ses partisan dans l’institution .

    Signaler
    • juH juH

      Ils iront à l’école… mais dans quelles conditions ? Aucun recrutement supplémentaire en 2021 alors que Marseille a le taux d’encadrement le plus pas de France. C’est une honte !

      Vous pouvez toujours signer la pétition à ce sujet:
      http://urgence-marseille.fr/

      Signaler
  2. kukulkan kukulkan

    il serait intéressant de faire un article sur l’absentéisme à la Ville dans certains services car j’ai entendu que plus de 30% du personnel était parfois absent de manière quasi systématique ! comment est ce possible ? Le PM a hérité d’une pomme pourrie par une gestion calamiteuse de Gaudin et sa clique !

    Signaler
  3. Pierre12 Pierre12

    Tout était pourtant si simple l’an dernier dans l’opposition…

    Signaler
    • patrick patrick

      C’est vrai pierre12 c’est un scandale !! une ville aussi bien gérée pendant 25 ans, dans une situation nationale aussi clémente. Bravo au PM qui réussit à tout fracasser en 6 mois. Dehors les kmer verts & les islamo gauchistes.

      Signaler
  4. michel michel

    Je suis surpris de lire que le budget 2021 comporte une hausse du financement des ecoles privées. Pourquoi cet héritage de Gaudin est-il conforté ? Cela paraît pour le moins surprenant Avez vous des explications à ce sujet?
    Michel 13

    Signaler
    • PromeneurIndigné PromeneurIndigné

      Vous avez raison ! Quid par ailleurs des “investissements” pour les équipements des JO ?

      Signaler
  5. Pierre12 Pierre12

    Olivia Fortin, adjointe aux RH : “Je suis étonnée, vous sortez des chiffres de leur contexte. Vous demandez où sont les personnels attendus, je vous reprécise que nous avons 836 entrées cette année dans les effectifs de la Ville.” Ce n’est pas ce qu’on lit dans le rapport de présentation (547 recrutements), qui parle aussi et surtout des “550 départs” qui les accompagnent.
    Rien à rajouter !

    Signaler
    • Brallaisse Brallaisse

      Vous avez raison, l’on se demande pourquoi l’ancienne équipe c’est fait virée comme des mal propres, y compris votre favorite en première ligne.

      Signaler
  6. Minh Derien Minh Derien

    Budget du Printemps Marseillais.
    « Si tous ces champs sont en augmentation par rapport au budget 2019, LES LIGNES SPORTS ET JEUNESSE ET ACTION CULTURELLE, elles, BAISSENT : DE 54 À 26 MILLIONS d’euros pour la première, DE 39 À 23 MILLIONS POUR LA SECONDE ».
    Les bonnes recettes de la macronie (et de nombreux gouvernements qui l’ont précédée) : y sont !
    Taper sur LA JEUNESSE ET LE SPORT et sur la CULTURE… et PLUS FORT ENCORE SUR LES DEUX PREMIERS : -52% contre -41% !
    Mais cela n’empêchera pas les élus qui ont voté ce budget d’encenser les bénévoles et les responsables associatifs … et d’appeler à l’engagement de tous.
    Alors les cocus ? Quand direz-vous à nos politiques : “Maintenant, démerdez-vous ?
    Dis, Frédéric, pourquoi tu tousses ? Enfin… j’espère que tu tousses.

    Signaler
    • Mistral Mistral

      On voit bien dans ce budget que plus les adjoints sont proches du Maire et plus ils ont de moyens, du grand classique dans la politique marseillaise ! On pense aux amis avant de penser aux habitants.

      Signaler
  7. Tarama Tarama

    “Le constat est un peu cruel : il nous faut des gens compétents”.

    Tout est dit, et l’incompétence, du haut en bas de l’échelle de l’administration municipale est criante, et se traduit dans l’état de la ville au quotidien.

    Signaler
  8. Mistral Mistral

    “la police municipale voit ses troupes augmenter de 85 agents… Concernant les agents des écoles maternelles (ATSEM), pour lesquelles la pression monte, ce sera la reconduction à l’identique.”
    C’est vrai qu’on a perdu la Maire qu’on a choisi en juin mais je pensais quand même que le programme restait le même !
    Les écoles étaient une priorité du Printemps Marseillais non ?
    Et aujourd’hui on a un budget qui privilégie la police municipale +85 postes au détriment de l’école 0 poste supplémentaire, on se croirait chez Estrosi !

    Signaler

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire