La culture comme bouée de sauvetage du hangar J1

Actualité
Julien Vinzent
31 octobre 2017 0

Concédé depuis 2016 par le port à la Ville de Marseille, le hangar J1 devait devenir un "hub de l’attractivité" métropolitain. Animée par des mécènes privés, l'association MJ1 laisse finalement tomber la promotion des filières d'excellence pour embrasser à nouveau la vocation éphémère de lieu d'exposition, à partir de mercredi avec les Rencontres d'Arles puis en 2018 avec deux temps forts de "Quel amour !".

« On n’en attendait pas tant. » Directeur des Rencontres d’Arles, Sam Sturdzé semble encore soufflé « de pouvoir investir ce lieu d’exposition, nous qui sommes habitués aux friches industrielles ». À partir du 1er novembre et jusqu’au 7 janvier [1], le hangar J1 accueillera huit expositions délocalisées du festival de photographie, qui avait déjà fait quelques incursions à

CE CONTENU EST RÉSERVÉ AUX ABONNÉS DU JOURNAL

Abonnement à partir de 4,99 €/mois. Déjà abonné ? pour lire cet article.

DÉMARREZ VOTRE SEMAINE GRATUITE

Profitez sans limite de tous nos contenus et services en temps réel
Rejoignez l’Agora de Marsactu pour discuter, partager et publier
Défendez à nos côtés l’indépendance de votre journal




7
commentaires

Vous devez être vous-même abonné pour écrire ou voir un commentaire sur un article réservé aux abonnés.

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot de passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire