Le bilan du forum mondial de l'eau entre flou et gonflette

À la une
Julien Vinzent
22 mars 2012 2

Les retombées économiques et l'attractivité internationale. Même pour ceux qui n'étaient pas sensibilisés à la cause de l'eau, ou qui doutaient de l'intérêt du forum mondial, cet argument devait suffire à mieux faire passer la contribution financière des contribuables locaux et nationaux à plus de la moitié du (très gros) budget de l'événement.

Mercredi, la mairie de Marseille (qui a déboursé 5 millions d'euros) et l'office de tourisme de la ville ont dressé "un bilan positif" de la sixième édition du FME, qui s'est déroulé la semaine dernière au parc Chanot. "Les retombées économiques sont importantes puisqu'on nous parle de 8 millions directs et indirects", a indiqué l'adjointe au tourisme Dominique Vlasto (UMP).

Estimation pas encore limpide

Renseignement pris, le "on", c'est l'office de tourisme. Comment est-il arrivé au chiffre de 8 millions ? Nous n'avons à l'heure où nous écrivons pas réussi à joindre l'organisme, et la mairie ne disposait pas d'autres informations que celles du communiqué, tout en indiquant qu'une étude plus détaillée serait menée par la suite. On saura seulement, par le communiqué, que "25 000 nuitées [ont été] réservées", et que "les restaurants, les commerces, les taxis" ont profité de l'afflux.

On espère que l'office a pensé à compter en négatif les coûts supplémentaires pour la collectivité, comme les déchets, l'extension d'une heure du métro le soir (qui n'a toutefois pas fait que des malheureux…), le remboursement seulement partiel par l'organisation des forces de sécurité mobilisées…

Quoi qu'il en soit, si l'on considère l'effet de levier financements publics/retombées économiques, la récolte est maigre : 16,5 millions d'euros (dont 9,5 millions des collectivités locales) pour 8 millions. Même si là aussi le chiffre n'est pas bien cerné et à prendre avec des pincettes, Marseille Provence 2013 estime "qu’un euro d’argent public investi dans la manifestation peut générer de 8 à 10 euros dans le circuit économique".

La gonflette, toujours

L'attractivité maintenant. Ce qu'on ne peut pas contester, c'est que le forum a donné lieu à une intense couverture médiatique – malheureusement non chiffrée par la mairie – en France comme au niveau international. On ne s'attardera pas sur la statistique extravagante dégaînée par Dominique Vlasto ("nous le savions et ça se confirme : lorsque les gens viennent à Marseille, pour 99 et quelques pour cent ils en repartent avec une bonne image au niveau de l'accueil, de l'accessibilité et de l'attractivité de la ville"), qui serait un record.

Mais force est de constater que les organisateurs ont toujours tendance à faire de la gonflette avec l'affluence du forum. La mairie annonce "35 000 participants provenant de 173 pays". Commissaire du FME, André Flajolet évoque même dans la Voix du Nord "près de 50 000 participants et visiteurs". En fait, 18 900 badges (dont 1200 journalistes, 700 bénévoles etc.) ont été édités, la statistique comptant le nombre d'entrées et non les visiteurs (qui pouvaient venir plusieurs jours à Chanot). Martine Vassal, cheville ouvrière côté mairie de l'organisation, a beau glisser que ce mode de calcul n'est pas un mystère (Marsactu l'avait déjà raconté) même l'AFP ne le mentionne pas dans sa dépêche.

De son côté, le forum alternatif, après avoir totalisé 15 000 visiteurs, s'est décidé à "ne plus additionner les choux et les carottes", histoire de ne pas donner prise aux mêmes critiques : il annonce 4200 visiteurs uniques aux Docks des Suds, 130 à Martigues, 300 à Aubagne, 600 aux journées Eau, planète et peuples du conseil régional, entre 3 et 5000 personnes (selon qu'on écoute les courants policiers ou syndicaux du Fame…) qui ont manifesté le samedi à Longchamp, et 2000 entrées au concert de soutien du week-end.

2
commentaires

Commentaires

Abonnez-vous pour voir les commentaires.

  1. Casanovette

    3 à 5 000 personnes pour le Fames ? Bravo !!!

    Signaler
  2. Anonyme

    Bonjour,
    Cela me rend plutôt furieuse.

    Lorsque je vois l’argent public gaspillé aussi outragement surtout quand on connait le taux de chômage dans notre ville et le fait que seulement un tiers de la population marseillaise qui travaille paye des impôts pour le restant de la population marseillaise (les 2 autres tiers) : au chômage ou qui perçoit des aides de toute nature et ne paye aucun impôt.

    Par ailleurs, à quoi cela sert il de faire le Forume mondial de l’eau si ce n’est pas pour changer les mentalités en terme de comportement citoyen et de prendre conscience que notre planète n’est pas inépuisable, et qu’avec bientôt 7 milliards de terriens,
    l’eau est un enjeu majeur entre pays riches et pays pauvres.
    Quant on entend dans les médias, que certaines stars se sont prétés au jeu d’être dans la peau « d’un pauvre » qui vit avec 1.50 par jour très souvent pour nourrir toute une famille, de qui se moque – t- on ?
    Quant dans le désert, les gens sont obligés d’acheter des bidons d’eau au prix fort mais qu’en contre partie ils payent le prix de l’essence aussi cher qu’ailleurs dans le monde ? De qui se moque t -on ? Et que l’on dit aussi : l’eau c’est la vie.
    Je crois surtôut qu’il s’agissait pour marseille de se faire de la pub sur le dos des marseillais sans conscience économique ni écologique, et que c’était un prétexte pour faire parler de marseille.
    Seulement voilà , la coupe est pleine surtout lorsque l’on sait que ce n’est pas fini et qu’avec MP2013 on va encore se faire plumer pour satisfaire l’égo ou l’égocentrisme de quelques élus même pas locaux.
    Espérons que pour les Municipales, les gens vont se réveiller §

    Signaler

Ajouter un commentaire

Vous avez un compte ?

Mot-de-passe oublié ?


Ajouter un compte Facebook ?


Nouveau sur Marsactu ?

S'inscrire